Je souhaite faire la paix avec mon corps, sans hormones ni changement de pronoms…


Bonjour.
Jeune femme de 17 ans révolus et bisexuelle, je suis confrontée depuis quelques années à une sévère dysphorie de genre que j’ai choisi d’apprivoiser d’une manière différente de la majorité des personnes trans’. J’ai longtemps souhaité, maladivement, être un garçon au point de mutiler mon corps.
Suivie par un psychiatre pendant quelques années, j’ai fini par choisir ma propre solution. J’ai choisi de considérer que mon sexe n’a aucune influence sur mes comportements à adopter. Refusant hormones et chirurgie, j’ai préféré me lancer dans un parcours d’appropriation simultanée de mon corps physique et de mon genre psychologique.
Considérée comme illégitime au sein de la communauté trans’ (car me considérant comme femme) et dans le reste de la société, je ne suis pas non plus qu'”un garçon manqué”. Il y a là dessous une identité réelle.
Conseils pour accepter son corps et son physique ? J’aimerais “faire la paix” avec ce corps sans hormones et sans changement de pronoms…
Maximilien
Bonjour Maximillien,
Merci d’avoir pris le temps d’écrire à AlterHéros. Dans votre message, vous mentionnez que vous vous identifiez en tant que garçon et que vous ne désirez pas entreprendre les processus reliés à la chirurgie de changement de sexe.
Vous aimeriez être bien avec votre corps tout en étant en accordance avec votre identité de genre. Vous ne ressentez pas non plus le besoin que les autres changent de pronom lorsqu’ils s’adressent à vous.
Afin de clarifier certaines choses, une première question : Pourquoi dites-vous que vous êtes considéré comme illégitime au sein de la communauté trans? Plusieurs personnes au sein de la communauté n’envisagent pas de changer leur corps. Comme vous l’avez mentionné, le plus important est d’abord d’apprendre à aimer votre corps. Il est primordial de prendre soin de celui-ci et d’en valoriser les parties que vous aimez.
Il serait bien de changer votre discours intérieur, de prendre le temps de démystifier votre idée du corps parfait. Il serait également préférable de cesser de vous comparer aux autres et de vouloir vous rapprocher d’un certain type de corps. Prenez conscience que la beauté et le bien-être passent d’abord par une meilleure conscience de son corps, de ses forces et de son caractère unique.
Si vous aimeriez échanger sur le sujet avec d’autres personnes trans, vous pouvez le faire avec le groupe Trans Power.
J’espère que vous trouverez réponses à vos questions.
Merci encore pour votre confiance, et n’hésitez pas à nous réécrire au besoin!
Elizabeth, pour AlterHéros


About Elizabeth Parenteau

Elizabeth Parenteau est une étudiante à la maîtrise en sexologie à l’Université du Québec à Montréal qui s’intéresse aux enjeux vécus par les personnes trans dans leur quotidien. Dans le cadre de son baccalauréat en sexologie, elle a effectué un stage à IRIS Estrie auprès de la communauté trans. Elle a aussi participé au Camp Sexo, organisé par l’Université de Sherbrooke, afin de sensibiliser les étudiants en médecine sur divers sujets en lien avec la sexualité humaine. Elizabeth s’intéresse particulièrement à la santé sexuelle et à la communauté trans et est passionnée de vélo.

Leave a comment