Je sais pas qui je suis, qui j’aime ou qui j’ai envie d’être


J’ai actuellement 12 ans mais c’est depuis mes 10 ans que je me pose la même question: QUI SUIS-JE? J’ai tenté d’y répondre mais en vain de puis déjà 2 ans, la question me hante depuis trop longtemps à mes yeux! Je me sens garçon, fille, homo, hétéro, queer, pans, aucune idée. D’un côté je me sens garçon mais de l’autre je me sens fille, je dirais que c’est 49%/51% dans ma tête, je ne sais pas qui je suis, malgré le fait que je me sente 1% plus fille que garçon, mais 1% c’est rien. Bref je ne sais ni qui je suis, ni qui j’aime, ni qui j’ai envie d’être.
Je me permet quand-même d’ajouter ça: avant mes 10 je m’était toujours senti garçon mais je préfère de loin (et encore à ce jour) être amis avec des filles. Alors maintenant que c’est dis place à l’histoire: un jour une fille qui était mon amie m’a dit: « est-ce que t’es trans?! ». À l’époque je ne savais pas ce que c’était alors le soir après l’école j’ai demandé à ma mère ce que c’était et quand je l’eu su je me suis dit: « est-ce que je suis trans? ». Retour au présent, à ce jour je me pose toujours la question avec la même intensité. Et pour l’instant, il n’y a que ma meilleure amie qui est au courant que je ne sais absolument pas qui je suis, tout les autres me considère comme un garçon et c’est pénible à endurer pour moi. En plus cette année ma meilleure amie n’est pas dans ma classe alors sur 20 personnes il y en a 0 qui sais qui je suis (ou qui savent qui je ne suis pas plutôt) Pour finir je vous remercie du fond du coeur d’avoir lu ma lettre, vous m’aidez beaucoup, rien que de le dire par écrit me soulage d’un poids qui pesait sur mes épaules depuis longtemps.

 

Bonjour Frédérick,
Merci de faire confiance à Alterhéros.
Tout d’abord, tu te poses une très bonne question à laquelle il n’y a pas de réponse facile, qui suis-je ?
Répondre à cette question peut prendre beaucoup de temps et celle-ci peut être posée à tout moment de sa vie.
Il est important de comprendre que nous changeons, c’est-à-dire que la réponse à cette question ne sera pas forcément la même maintenant qu’à tes 20 ans ou à tes 50 ans. Cela est tout à fait valide et compréhensible.
De ce que je comprends, tu sembles te questionner sur ton identité du genre et ton orientation sexuelle. Il est intéressant de voir que tu expliques te sentir homme et femme, soit à 49% et 51%. Es-tu familièr‧e avec le terme fluidité du genre ou bigenre? Voici une définition : la fluidité de genre désigne le fait pour une personne de voir son genre varier au cours du temps. Cela signifie qu’une personne qui s’identifie comme ayant un genre fluide a des journées, semaines ou mêmes mois où iel se sent homme, d’autre où iel se sent femme ou bien où il se sent autre. Pour ce qui est de bigenre cela signifie : une personne qui s’identifie à deux genres. Souvent utilisé pour dire « être à la fois homme et femme » mais le sens peut être plus large, tant qu’il s’agit d’avoir deux genres.
Ces deux termes rentrent dans ce qu’on appelle la non-binarité, c’est-à-dire ne pas se sentir homme à 100% ou  femme à 100%. Voici plusieurs termes dans la non-binarité auxquels tu pourrais te reconnaître : Les identités de genres non-binaires – La vie en queer
Tu parles du mot trans à plusieurs reprises, celui-ci signifie que ton sexe assigné à la naissance (case masculin, féminin ou intersexe cochée par le ou la médecin lorsque tu es né.e) ne correspond pas à comment tu identifies ton genre maintenant. Cette définition veut dire qu’être non-binaire est une sous-catégorie de la transidentité. L’image ci-dessous t’aidera à mieux comprendre.
Pour ce qui est de l’orientation sexuelle et romantique, cela est le même principe que l’identité du genre dans le sens où la réponse et le terme que tu utilises pour t’identifier pourraient changer avec le temps. La réponse d’une question posée sur le site d’Alterhéros pourrait t’aider avec ce questionnement: Comment savoir son orientation sexuelle
Par la suite, il est tout à fait valide de trouver cela difficile de se faire traiter comme si on était un garçon lorsqu’on ne se sent pas à 100% ainsi. Il est bien que tu aies une meilleure amie avec qui tu peux être à 100% toi, même si tu ne sais pas ce que cela est encore pour toi.
Pour conclure, il est tout à fait valide de vouloir savoir qui on est et qui on aime. Ce sont de très bonnes questions à se poser, mais qui cependant peuvent prendre du temps à être répondues. L’important est qu’il est normal et correct d’utiliser des termes maintenant pour te définir et de voir ceux-ci changer lorsque tu grandiras. L’orientation sexuelle et l’identité du genre ne sont pas fixes pour toustes et peuvent donc changer avec le temps ou en grandissant. Cela par le fait de vivre de nouvelles expériences ou en apprenant davantage d’informations sur toi-même.
Je t’invite à prendre ton temps pour essayer de comprendre qui tu es et qui tu aimes. Tu as une meilleure amie en qui tu as confiance, je t’invite donc, si tu veux, à essayer avec elle de nouveaux termes pour t’identifier et de nouveaux pronoms pour voir si certains te conviennent mieux que d’autres. Peu importe qui tu es et qui tu aimes, tu es une personne merveilleuse !:)
Queerdialement, 
Alyssa

About Alyssa

Alyssa (elle) est une étudiante bisexuelle ayant une formation en neuroscience et sexologie. Son passe-temps préféré est de démystifier tout ce qui entoure l’orientation sexuelle.

Leave a comment