Je ne veux pas réellement être qu’un homme ou une femme. J’ai la sensation de vouloir être les deux…


Bonjours 🙂 Je suis en plein questionnement sur mon genre. On m’a toujours considéré et vu comme une fille depuis ma naissance. Or je me sens pas seulement féminine si on peut le dire comme ça. J’ai l’impression de me sentir homme aussi. Je ne veux pas réellement être qu’un homme ou une femme. J’ai la sensation de vouloir être les deux. Je ne dis pas que je n’aime pas mon corps actuel. J’aime mon corps actuel. J’aime avoir le corps d’une femme. Or j’aimerais aussi avoir le physique d’un homme à la fois. C’est bizarre, car j’ai comme l’impression de me contredire aussi. Je n’ai pas la sensation d’être normal. J’ai l’impression de ne pas savoir ce que je suis ou ce que je voudrais être si on peut dire sa comme ça. Je ne sais pas si je suis un entre deux ou une personne qui parfois veut être l’un ou l’autre à certain moment. Je me sens perdu et mal à cause que je ne sais pas ce que je suis. Surtout que j’ai compris y a 2 ans seulement que mon orientation sexuelle et romantique était pansexuel/panromantique. En bonus j’ai un copain (chum) et je ne sais pas comment lui dire. J’ai peur qu’il n’arrive pas à le comprendre et qu’il est peur de tout ça. Qu’il n’aime pas on va dire que je ne sois pas totalement une femme. Surtout que au niveau sexuelle, j’ai des envies qui varie entre on va dire des envies de femmes et des envies d’hommes si je peux le décrire sans être trop explicite. Je vous remercie de votre patience pour avoir lu tout ça et de votre futur réponse à ma question. Pardonner moi d’avance pour mes erreurs dans mon petit texte.

Ikusa

Bonjour Ikusa 🙂

 

Merci beaucoup de nous écrire et de partager comment tu te sens. Tes expériences et tes réflexions sont 100% légitimes et il me ferait plaisir d’y répondre.

 

Si je comprends bien, tu te questionnes par rapport à ton genre : tu te sens parfois plus comme un homme, parfois comme une femme, parfois entre les deux. Cette situation t’apporte de la détresse et une grande confusion. Tu aimerais mieux te comprendre et possiblement parler de tout ça avec ton copain.

 

Il s’agit d’une réalisation qui peut arriver à n’importe quel âge! Le fait que tu aies compris ton orientation sexuelle/romantique récemment peut te faire sentir que tu as encore plus de travail à faire. Pourtant moi je vois que tu as de bonnes capacités d’introspection et d’analyse qui te seront certainement utiles pour penser, t’exprimer, faire des recherches et des expériences. C’est bon signe!

 

Peut-être que l’on peut commencer par démêler quelques concepts. L’identité de genre est un sentiment intime et intérieur d’être un homme, une femme, une personne non-binaire ou autre, qui n’est pas néccéareiment lié au corps ni au sexe qui est assigné à la naissance. L’expression de genre est la façon que l’on exprime ou présente son genre aux autres, soit masculin, féminin, neutre ou autre, par l’apparence, les comportements ou d’autres caractéristiques comme les pronoms. Tant l’identité que l’expression peuvent varier, fluctuer ou changer dans le temps et les contextes, que ce soit de façon prévisible ou non. Il existe certains mots pour décrire certaines identités. Tu mentionnes te sentir mal de ne pas savoir si tu es entre les deux ou parfois l’un et parfois l’autre, et bien je ne crois pas que les deux ne soient mutuellement exclusifs. Les personnes non-binaires ne s’identifient pas exclusivement comme homme ni comme femme. La non-binarité est une grande famille qui englobe plusieurs autres sous-identités comme : 

  • Bigenre : avoir deux genres simultanément, qu’ils soient masculins, féminins, neutres ou autre.
  • Genre fluide : avoir deux genres ou plus qui fluctuent et s’alternent dans le temps.
  • Demi-homme/femme : une personne dont le genre est partiellement homme/femme et partiellement autre chose. Par exemple, être homme et neutre.
  • Transmasculin.e : un terme parapluie utilisé pour décrire une personne trans qui a été assignée fille à la naissance mais s’identifie davantage à un genre masculin et/ou ayant un processus de transition.

 

Est-ce qu’un ou plusieurs de ces termes résonnent avec ton vécu?

 

J’aurais un autre point qui pourrait t’aider à diriger tes réflexions identitaires. Je te met cet extrait d’une autre de mes réponses :

Tu dis que tu ne ressens pas d’inconfort avec ton corps ou de dysphorie de genre, mais plutôt le contraire. C’est très valide, ce n’est pas toutes les personnes trans et non-binaires qui ressentent de la dysphorie. L’inverse de la dysphorie est parfois nommée comme de l’euphorie de genre, ou de la joie, du soulagement ou un bien-être d’être perçu.e comme l’on souhaite. Ce sentiment peut être un très bon indice pour découvrir ce qui nous plait et l’identité qui nous convient le mieux. Il n’y a pas de bonne ni de mauvaise façon de se découvrir et tu peux prendre le temps qu’il te faut pour y parvenir.

 

Comme tu peux le voir, tu as le droit de bien te sentir bien avec ton corps et de ne pas vouloir le changer. Cela n’invalide aucunement ton identité et tes préférences. Il est tout de même possible de changer temporairement certaines caractéristiques si tu en as envie. Les binder par exemple sont un vêtement qui permet de camoufler la poitrine et donner l’impression d’un torse plat. Certains soutiens-gorges sportifs donnent aussi cet effet. Les packers sont des prothèses que tu peux porter pour donner la forme d’une bosse dans tes pantalons. Il est aussi possible de laisser pousser sa pilosité corporelle. Ces solutions sont facilement réversibles si tu te sens plus féminin certains jours. Tu peux faire des essais et observer ce qui te fait sentir affirmée et visible.

 

J’ai aussi l’impression que de voir d’autres modèles de gens qui ont vécu des choses semblables pourrait t’inspirer. Si oui, je te laisse les liens suivant :

 

Et les questions suivantes de notre site :

 

Maintenant, pour ce qui est de ton coming out auprès de ton chum, qui à ce que je comprends est cisgenre et hétérosexuel, je peux comprendre tes craintes. Parfois, commencer par parler du sujet de façon plus générale, comme en mentionnant le coming out d’un.e célébrité.e ou d’un.e proche, permet de mieux comprendre ce que l’autre connaît et d’avoir une meilleure idée de la réaction à laquelle s’attendre. Sinon, de mon côté je crois que la communication, le respect, l’honnêteté et la confiance sont des valeurs que je juge importantes dans une relation saine. Ces ingrédients sont-ils présents dans ton couple? Vois-tu d’autres qualités ou habiletés de ton partenaire qui pourraient faciliter ou compliquer ton dévoilement? Malgré une période d’adaptation et d’incompréhension initiale, un couple solide et communicatif peut être en mesure de survivre à ce type d’annonce. Je t’assure qu’il est possible d’effectuer une transition et d’être heureux.se dans son couple. En fait, il est même possible que de partage finisse par vous rapprocher au final!

 

Enfin, pour la sexualité, je ne veux pas te mettre inconfortable en étant trop explicite non plus, mais par envies masculines est-ce que tu veux dire que tu serais intéressée par l’idée de pénétrer ton copain? Si oui, sache que c’est également une possibilité à l’aide de certains accessoires comme des strap-on et que cela est très plaisant et excitant pour certains hommes.

 

Sur cela, je crois que c’est pas mal ce que je voulais t’expliquer pour commencer. As-tu des questions? Est-ce que cela te fait sentir quelque chose? N’hésite pas à nous en parler!

 

Prends soin de toi,

 

Maxime, intervenant.e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment