Je ne sais pas comment m’y prendre pour faire ma transition !


J’ai 16 ans ; je suis un mec trans
J’aimerais commencer ma transition je souffre tout les jours de ne pas être moi même… le problème c’est que j’ai pas comment m’y prendre et mes parents sont dans le déni total du coup j’aurais sans doute par leur soutien mais j’ai de l’argent de côté Environ 500 et je vais travailler pour en avoir plus
Moonlight



Bonjour Moonlight,
Quel joli prénom/surnom !
Premièrement, si je comprends bien, tu cherches comment entamer ta transition, mais tu ne sais pas trop par où commencer. C’est bien ça? Je tiens à te féliciter de nous avoir écrit, cela prend beaucoup de courage. Se choisir n’est pas toujours facile, mais ô combien bénéfique. Je tenterai de répondre aux meilleurs de mes connaissances afin de te donner des pistes qui pourront te guider dans ta démarche.
Il est important de savoir qu’il y a autant de démarches de transitions qu’il y a de gens trans. En ce sens, il faut que tu t’écoutes. Par exemple, il est possible de vouloir transitionner sans avoir envie de prendre de l’hormonothérapie et en même temps de vouloir une mastectomie. Le contraire est aussi possible: ne pas vouloir de mastectomie et avoir besoin de l’hormonothérapie. Il faut faire ce qui nous fait sentir pleinement nous-mêmes.
De plus, je me permets de transmettre quelques ressources qui pourraient t’accompagner dans ton cheminement :
La fédération trans et intersexe (avec la liste des membres, comme ça tu pourras être redirigé plus près de chez toi) et l’Association Nationale Transgenre (ANT) (lorsque tu te rends sous l’onglet “Nous contacter”, iels proposent des partenaires dans différentes régions de la France).
En ce qui concerne tes parents, il pourrait être possible de faire un coming-out si tu te considères en sécurité physique et émotionnelle. Si tel est le cas, tu peux choisir de leur dire en personne dans un endroit où tu te sens en sécurité, comme un endroit public de ton choix. Si leur dire en personne te cause de l’anxiété, tu peux choisir de leur écrire une lettre en leur disant dans celle-ci de t’appeler lorsqu’ils se sentiront prêts. Pendant ce temps, tu peux aller trouver du réconfort auprès d’un.e ami.e. Tu peux aussi leur en parler au téléphone. Il n’y a pas de recette, ni de conseils miracles. Il est tout à fait normal de se sentir vulnérable avant et à la suite d’en avoir parlé à un membre de notre famille qui nous est cher. Prend tout le temps qu’il te faut, tu peux même décider de ne jamais le dire et cela ne changera en aucun cas ta transidentité et ta validité.
J’espère que les ressources et quelques conseils fournis pourront te rassurer et t’aider dans ta démarche.
Je t’envoie plein de queer love,
Cordialement,
Mel

Leave a comment