Je m’apprête à révéler mon identité de femme trans à mon fils de 18 ans. Est-ce une bonne idée?


Je vis actuellement un divorce très douloureux mais qui me permet de vivre pour la première fois librement mon genre féminin (j’ai toujours rêvé d’être une femme mais ai jusqu’à maintenant enfoui ce désir, me contentant de travestissements occasionnels et clandestins).
Depuis, je vis et je m’assume de plus en plus dans un corps féminisé et des vêtements féminins, j’y trouve une liberté féconde, un bien-être et pour la première fois une acceptation de mon corps. Je cherche de moins en moins à cacher ma nouvelle identité, n’hésitant pas à faire un coming-out auprès de certains amis.
Voici ma question: je m’apprête à révéler mon identité à mon fils de 18, est-ce une bonne idée ? Quels sont les risques pour son psychisme ? Notre relation père-fils ?

Geraldine
Bonjour Géraldine!
Merci d’avoir écrit à AlterHéros. 
D’abord, je suis désolé de lire que ton divorce est douloureux, mais je suis très content de voir que ça te permet de t’épanouir par rapport à ton identité et ton expression de genre. De ce que je comprends, tu as déjà fait ton coming-out auprès de plusieurs ami.e.s, mais tu hésites sur la façon de procéder pour révéler ton identité à ton fils de 18 ans.
Puisque j’ai très peu de détails sur la relation que tu entretiens avec ton fils, il est difficile pour moi de t’aiguiller précisément sur ton coming-out envers lui. Je vais donc essayer de te pister sur quelques enjeux qui surviennent parfois lors d’un coming out envers une personne qui nous connait depuis très longtemps. 
Une des facettes difficiles d’un coming out trans est que certaines personnes peuvent avoir l’impression de perdre la personne qu’elles ont toujours connue. Pourtant, malgré le fait qu’une transition peut bel et bien entraîner un deuil pour nos proches, il est important de comprendre que nous demeurons la même personne qu’auparavant! Une bonne façon d’aborder cet enjeu dans ton cas pourrait être de dire à ton fils que tu as toujours été une femme au fond, mais que tu avais enfoui cette partie de toi. Le parent qu’il a toujours connu demeure donc tout à fait présent, même si son apparence extérieure commence à changer.
Tu sembles également avoir peur que ton coming-out change la relation que tu as avec ton fils. Il est important de te questionner sur les raisons qui sous-tendent cette peur. Est-ce que tu crois qu’une relation entre un homme et son fils est essentiellement différente d’une relation entre une femme et son fils? Est-ce que ton coming-out changera les discussions ou les activités que vous pourrez avoir ou faire ensemble? Tous les aspects que tu aimes de ta relation avec ton fils n’ont pas nécessairement à changer simplement parce que tu es trans. Est-ce que tu crois que de parler de ce qu’implique ta transitude sur votre relation au même moment où tu parleras de ton identité de genre à ton fils pourrait aider à conserver une bonne relation avec lui?
Je t’invite à consulter le site de la Fédération trans et intersexe de France afin de trouver des ressources près de chez toi, qui pourraient t’aider au besoin. Peut-être y a-t-il un groupe près de chez toi qui accueille les proches de personnes trans qui ont besoin de support. De plus, si toi ou lui avez besoin de support par rapport à votre situation, je vous invite à chercher de l’aide auprès de la ligne d’écoute nationale anonyme de SOS Homophobie au 01.48.06.42.41.
J’espère de tout coeur que ton fils accueillera bien ton coming-out. N’hésite pas à nous recontacter si tu en éprouves le besoin.
Séré, intervenant pour AlterHéros

About Séré

Séré est un.e activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment