J’aimerais comparer les programmes d’éducation à la sexualité de France à ceux du Canada ou du Québec.


Bonjour,
Je me permets de vous écrire car je suis française et je réalise un devoir sur l’éducation sexuelle française et ses failles et je voudrais le comparer à d’autres pays dits “plus avancés” sur ces questions. J’ai entendu parler de votre association et je trouve l’initiative super chouette, merci beaucoup !!
Ma question est plutôt sur l’éducation sexuelle canadienne/québécoise, car j’ai lu pas mal de choses intéressantes sur le fait que vous seriez un “bon élève”, assez innovateur sur la question. J’ai vu par exemple qu’il existait une volonté de faire une éducation sexuelle plus positive et non pas uniquement tournée autour des risques et dangers de la sexualité. Et évidemment une plus grande inclusion sur les identités de genre et les orientations romantiques et sexuelles. Pouvez-vous m’en dire plus ? Ou sur quelles données puis-je m’appuyer pour avoir des bases solides sur comment fonctionne le système éducatif canadien, en particulier sur les questions d’éducation sexuelle ?
Merci beaucoup et belle journée !
Agathe
 

Bonjour Agathe,

Merci pour l’intérêt que tu portes envers notre organisation! Étant basée au Québec, notre organisation a parfois du mal à imaginer son rayonnement en francophonie. Le fort taux d’achalandage de nos services par de jeunes LGBTQ+ belges ou français.e.s nous laissent toutefois envisager que notre organisme communautaire est bien connu de l’autre côté de l’Océan! Ton message est en une magnifique démonstration.
Si je comprends bien, tu cherches à comparer les différences entre les programmes d’éducation à la sexualité en France et au Québec/Canada. Ma réponse ne s’attardera que sur la réalité du Québec, puisque chaque province canadienne a l’autonomie de définir par elle-même les contenus d’éducation à la sexualité. Je ne peux donc pas parler au nom de mes collègues travaillant dans d’autres provinces canadiennes.
Je crois que ce qu’il est nécessaire de retenir au sujet du programme d’éducation à la sexualité au Québec est qu’il est, en fait, un produit d’un long rapport de force entre des actrices et des acteurs de milieux associatifs mobilisé.e.s à offrir une éducation sexuelle qui se veut inclusive, positive et émancipatrice. En effet, depuis des décennies, ces personnes et organisations ont mis de la pression sur le ministère de l’éducation du Québec afin que l’éducation à la sexualité soit enseignée par des personnes expertes sur le sujet et qu’elle soit enseignée d’une façon positive (donc pas uniquement axé sur les risques), inclusive à aborder la diversité des parcours possibles et émancipatrice dans une logique d’offrir tous les outils aux jeunes afin de définir par iels-mêmes leurs besoins, leurs limites ainsi que leur identité.
Par la suite, est-ce qu’aujourd’hui il est possible d’affirmer que l’ensemble des contenus d’éducation à la sexualité enseignés dans les écoles québécoises respectent ces trois valeurs de base? Pas du tout. À l’heure actuelle, il n’y a aucun mécanisme qui permet de 1) s’assurer que ces contenus soient enseignés 2) évaluer le contenu enseigné 3) s’assurer que ces contenus soient enseignés par des personnes qualifiées. De plus, l’éducation à la sexualité au Québec a, pendant plusieurs années, été retiré du contenu enseigné à l’école. Initialement introduite en 1985 sous une forme plutôt biomédicale et axée sur les risques, l’éducation à la sexualité a été retirée des contenus académiques dans les établissements scolaires au début des années 2000 par ce que nous appelons au Québec le renouveau pédagogique. Du début des années 2000 jusqu’à septembre 2018, certains contenus d’éducation à la sexualité étaient enseignés ici et là par quelques enseignant.e.s dévoué.e.s à la cause – mais sans nécessairement qu’iels soient formé.e.s pour les enseigner -. L’idéologie de ces 18 années étaient que l’éducation à la sexualité devait être la responsabilité de tou.te.s, donc de chaque enseignant.e ou d’intervenant.e scolaire à outiller les jeunes sur ce grand sujet! Toutefois, il aura fallut toutes ces années pour que l’on s’aperçoive que lorsque l’éducation à la sexualité est une tâche de tout le monde, et bien… peu de personne le fait vraiment!
Depuis la rentrée scolaire de septembre 2018, le gouvernement du Québec rend obligatoire l’enseignement de certains contenus d’éducation à la sexualité à l’ensemble des élèves du Québec. Ce n’est pas parfait, les critiques préalablement énumérées existent toujours. Toutefois, c’est beaucoup mieux que rien du tout, n’est-ce pas? Ainsi, depuis septembre 2018, certains contenus d’éducation à la sexualité sont enseignés à nos jeunes, mais la façon que c’est fait varie considérablement d’une école à l’autre, d’un.e enseignant.e à un.e autre, de la présence ou de l’absence d’association locale ayant l’expertise pour enseigner ces contenus ou non. Bref, c’est très variable! Mais voici les contenus et les objectifs définis par le ministère de l’éducation du Québec depuis 2018.
Si tu t’intéresses à l’éducation à la sexualité au Québec, je t’invite fortement à consulter ce magnifique rapport de recherche qui se nomme : Promouvoir des programmes 

Je suis certain que tu y trouveras plusieurs pistes de réponses! 🙂
De plus, je t’invite à lire ce bref historique de l’histoire de l’éducation à la sexualité au Québec. Tu y liras le nom de la Fédération québécoise du planning des naissances (FQPN). La FQPN est à l’avant-garde de l’éducation à la sexualité inclusive, positive et émancipatrice au Québec. Une brève recherche sur internet te permettra de constater l’ampleur de leur mobilisation ainsi que l’ensemble des mémoires ou lettres ouvertes que la fédération a rédigé pour défendre cette vision de l’éducation à la sexualité au Québec.
Et puis, si tu souhaites recenser différents outils didactiques portant précisément sur les sujets LGBTQ+ :
Je peux d’abord te référer à la Table nationale de lutte à l’homophobie et à la transphobie dans le réseau de l’éducation :  http://tablehomophobietransphobie.org/ressources-documentaires/guides/
Tu trouveras divers guides sur leur site internet dédiés aux enseignant.e.s.
Puis, le Conseil québécois LGBT propose également un beau recensement de plusieurs outils : https://www.conseil-lgbt.ca/ressources/#documents
Plusieurs organismes québécois offrent gratuitement leur matériel d’éducation à la sexualité :
Ou aux divers guides recensés ici par ce syndicat du domaine de l’éducation : http://diversite.lacsq.org/
J’espère que cela peut te guider un peu dans tes recherches!
Solidairement,
Guillaume, pour AlterHéros

About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment