J’ai très honte d’être toujours vierge et de vouloir faire ma première fois avec un homme.


Bonsoir
Je vous ai écrit hier et je vous réécris parce que j’avais pas osé en parler mais c’est un truc qui m’angoisse.
J’ai pas osé dire mon âge jusqu’à maintenant tellement j’ai honte mais j’ai en fait 23 ans et je n’ai jamais eu de rapport sexuel. J’en ai très honte d’être vierge toujours et de vouloir faire ma première avec un homme.
En fait j’ai conscience d’être gay depuis pas trop longtemps et je rejettai les filles sans savoir pourquoi auparavant, alors qu’autour de moi au lycée il y avait déjà des gens qui savaient s’ils étaient gays ou lesbienne ou bi. Mais moi je l’ai trouvé que tardivement que j’étais homosexuel et homoromantique et j’ai donc perdu bcp de temps et je n’ai jamais eu de relation romantique avec quiconque du coup,.
Pensez vous que je pourrais avouer à mon futur partenaire masculin que je suis vierge pour qu’il aille en douceur avec moi lors de notre premier rapport sexuel ? Est ce qu’il va pas mal juger que je sois toujours puceau à mon âge ?

Rebonjour Billy,

 

C’est encore moi 🙂 Merci encore de ton ouverture et de ta curiosité, il me ferait plaisir de parler de virginité avec toi.

 

Quelques informations plus générales en premier, on dit qu’en moyenne l’âge des premières relations sexuelles de nos jours est autour de 17-18 ans, mais ce que ça veut dire c’est qu’il y a beaucoup de gens qui l’ont perdu plus tôt et beaucoup plus tard. Aussi, ce chiffre est compilé pour les relations pénis-vagin, pour ce qui est des hommes qui aiment les hommes, et des relations orales et anales, l’âge des premières fois est souvent bien plus élevé. 23 ans n’est pas du tout trop tard, loin de là. C’est tout aussi correct d’avoir découvert ton homosexualité/homoromantisme après l’adolescence, c’est le cas de plus d’une personne. Ce n’est pas tout le monde qui réalise les mêmes choses aux mêmes âges.

 

Connais-tu un peu l’origine du concept de la virginité? À la base il s’agissait d’une mesure pour déterminer “la pureté” et “l’honneur” des femmes, une femme devait être vierge à son mariage pour être considérée une “bonne épouse” ayant de la “valeur”. Comme tu peux voir par mon usage de guillemets, je ne suis plutôt critique de cette construction sociale. Bien que le concept de la virginité ait longtemps été un outil de contrôle des corps et des sexualités des femmes et de domination des hommes et de la religion, ses interprétations plus modernes persistent.

 

Par ailleurs, la première fois est quelque chose qui peut être assez floue. Laquelle? Avec chaque nouveau partenaire tu auras une première fois, avec chaque nouvelle pratique et contexte aussi (1ere relation orale, 1ere relation anale, 1ere masturbation mutuelle, 1er kink/fétiche, 1ere fois en public, etc.) Ça peut aussi aller selon l’intimité émotionnelle (1ere fois avec une personne que tu aimes), l’appréciation (1ere fois ou tu as vraiment eu du plaisir) et ainsi de suite.

 

Je veux prendre en compte tes inquiétudes mais aussi relativiser et dédramatiser. Oui tu vas avoir une *première* première fois, et tu peux avoir certaines anticipations ou préoccupations en lien avec cela. Toute les personnes sexuellement actives ont aussi eu leur *premières* premières fois. En vérité, cette expérience ne sera probablement pas fondamentalement différente de celles qui vont suivre.

 

Pour répondre à tes questions, si tu as envie et que tu es confortable de mentionner qu’il s’agit de ta première fois à un partenaire, c’est totalement possible! Et si tu préfères dire que tu n’as pas beaucoup d’expérience en général ou simplement que tu veux y aller lentement/doucement et utiliser plus de lube, c’est tout aussi valide. Il serait impossible de prédire hors de tout doute si ton partenaire va te juger, être excité, ressentir de la pression, ne pas avoir de grande réaction ou autre. Ça dépend de chaque individu, mais en lui parlant avant tu pourrais avoir une meilleure idée du type de personne à qui tu as affaire. J’aimerais croire que dans la communauté LGBTQ+ au moins la plupart des gens sont suffisamment sensibilisés pour ne pas en faire tout un plat, mais il y a toujours des exceptions.

 

Un dernier truc est que tu peux toujours (re)définir ta première fois comme étant l’une des suivantes, une expérience plus significative ou grandiose. Nommer tes expériences est un pouvoir qui t’appartient, personne d’autre que toi ne peux le faire.

 

Tu peux consulter ces autres réponses si jamais ça peut t’aider :

Est-ce que cela te rassure un peu? Tu peux toujours venir nous écrire un mot si tu as d’autres questions ou inquiétudes.

 

À la prochaine,

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment