Devrais-je faire mon coming out lesbien à ma mère? Alors que mon coming out pansexuel s’était mal passé avec elle?


Salut! Enfaite je suis lesbienne et il y a 1ans j’ai annoncé à ma mère que j’était pansexuel…Malheureusement elle n’avait pas bien pris la nouvelle et maintenant je sais pas si je devrait faire mon coming out…. Vous avez des conseilles?

Leeya

Bonjour Leeya,

 

Tout d’abord, je tiens à te remercier de nous avoir contacté.e.s. Si je comprends bien, tu aurais fait ton coming out pansexuelle à ta mère il y a un an. Tu aimerais maintenant lui divulguer ton identité lesbienne, mais tu souhaiterais avoir des conseils puisqu’elle n’aurait pas bien pris la nouvelle lors du premier dévoilement.

 

Tu n’es pas obligée de faire ton coming out à ta mère si tu ne le souhaites pas, si tu n’es pas prête ou si tu ne te sens pas en sécurité pour le faire. Dévoiler ou non son orientation sexuelle est un choix personnel: tu es l’unique personne qui peut prendre la décision. Également, il n’y a pas d’âge pour faire son coming out: tu peux choisir de le faire ultérieurement, à tout moment. Il y a de multiples manières de faire son coming out, toutes aussi bonnes les unes que les autres. Tu peux le faire de vive voix (en personne ou par téléphone), par écrit (par courriel, par texto ou avec une lettre), seule ou accompagnée (par un.e ami.e, un.e autre membre de la famille ou une autre personne de confiance), etc. L’important c’est que tu choisisses une façon avec laquelle tu es à l’aise.

 

Tu mentionnes que ta mère n’aurait pas bien pris l’annonce de ton premier coming out. Comment a-t-elle cheminé par rapport à cela durant la dernière année? Est-ce que son opinion est restée la même? A-t-elle fait preuve d’ouverture au fil du temps? Ou est-ce plutôt un sujet qu’elle évite de parler avec toi? En répondant à ces questions, comment te sens-tu? Crois-tu que la situation puisse avoir changé? Crois-tu que ta mère serait plus réceptive cette fois-ci?

 

Si tu décides de lui annoncer ton identité lesbienne, as-tu des gens autour de toi à qui tu peux te confier et demander de l’aide si cela se passait moins bien? As-tu des choses qui te font du bien que tu pourrais faire par la suite pour prendre soin de toi (par exemple: regarder un film, prendre un bain, faire un sport que tu aimes, écrire, dessiner, etc.)?

 

Voici quelques questions que tu peux te poser pour t’aider dans tes réflexions:

  • De quelle manière souhaites-tu faire ton coming out?

  • Souhaites-tu le faire seule ou accompagnée?

  • Dans quel lieu souhaites-tu le faire?

  • Quel moment est le plus propice pour le faire? Est-ce qu’il y a des moments à éviter (ex: après l’école lorsque tu es fatiguée)?

  • Quelle(s) personne(s) peux-tu contacter par la suite si les choses se passent moins bien que prévu?

  • Que pourrais-tu faire par la suite pour prendre soin de toi? As-tu des activités qui te font du bien?

 

Si jamais tu comprends bien l’anglais, je te suggère de consulter ce guide sur le coming out. Il pourrait te donner d’autres pistes de réflexion: Coming Out Handbook

 

Tu peux également consulter des réponses à des questions similaires à la tienne dans notre banque de données:

 

Si tu ressens le besoin d’en parler à un.e intervenant.e, de vive voix ou par texto, tu peux contacter Interligne au 1-888-505-1010 ou par leur site web si tu souhaites utiliser leur plateforme de clavardage: https://interligne.co/ Les services d’Interligne sont gratuits, disponibles 24/7 et totalement confidentiels.

 

Si tu souhaites discuter avec des jeunes 2LGBTQ+ de ton âge qui pourraient vivre des enjeux similaires, il y a des groupes virtuels offerts par l’organisme Projet 10: https://www.facebook.com/P10montreal

 

N’oublie pas qu’il y a autant de manières de faire son coming out qu’il y a de personnes! Il n’y a pas une meilleure façon qu’une autre de le faire: l’important c’est que tu sois à l’aise et que tu choisisses ce qui te convient le mieux.

 

Je te souhaite bonne chance dans tes démarches,

 

Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter!

Sandie (elle/she), bénévole à AlterHéros


About sandie

Sandie est étudiante au baccalauréat en sexologie à l’UQÀM. Elle trippe sur le vintage, les couleurs pastel, les paillettes et les fleurs.

Leave a comment