Comment stopper les commentaires par rapport à l’apparence que j’avais auparavant ?


bonjour ! je suis une fille âgée de 18 ans bientôt 19 ans, j’étais un garçons manqué quand j’avais moi 13 ans maintenant ça fait presque 5 ans que j’ai changer de style,aujourd’hui je suis devenu une fille à 100% , j’aimerais bien oublier le passé mais mon entourage me dis toujours tiens voilà hanane qui s’habille enfin comme une nana et c’est ce que me rend complétment malheureuse, lorsque je rencontre une personne je veux pas qu’elle sache ce que j’etais avant , elle le sait tôt au tard de la part d’un type que je connaissais avant J’aimerais bien qu’on me laisse tranquille, please ! dites moi que dois-je faire ? sinon comment leurs faire taire ? et finalement que sera la reponse que je dois leurs dis pour les stopper ?
tant besoin de votre reponse .merci infiniment d’avance
hanane
Bonjour Hanane.
Je te remercie beaucoup de nous avoir ouvert ton coeur.
Dans ton message, tu nous indiques qu’il y a quelques années tu ressemblais à un « garçon manqué », qu’aujourd’hui tu es « devenue une fille à 100% » grâce à un changement de look, mais qu’il y a encore des membres de ton entourage qui se moquent de toi en faisant ressortir ton passé.
À la lumière de ton témoignage, je constate qu’il y a beaucoup de souffrance dans ce que tu vis et que cette même souffrance semble, en partie, découler du regard que tu portes sur ta propre personne. Si tu veux, analysons ta situation point par point :
(1) « J’étais un garçon manqué quand j’avais moins de 13 ans » : Qu’est-ce que tu entends, exactement, par l’expression « garçon manqué »? Tu avais les cheveux courts? Tu étais énergique, robuste? Tu aimais faire du sport? Tu dois savoir, Hanane, que toutes ces caractéristiques ne sont pas le privilège des garçons. On peut très bien être une fille « normale » et avoir une allure semblable. Par conséquent, l’expression « garçon manqué » relève d’une conception plutôt sexiste de la personne humaine, comme s’il y avait des attitudes spécifiques aux gars et d’autres aux filles. Ceux qui te taquinent méchamment avec cette étiquette depuis tant d’années ne sont que des ignorants qui colportent les préjugés qu’on leur a enseignés. Bien sûr, je conçois combien cette forme de harcèlement devait et doit toujours t’être pénible!…
(2) « Aujourd’hui, je suis devenue une fille à 100% » : Pour éviter les remarques négatives au sujet de ton apparence, tu as décidé de changer de look pour être plus « féminine ». Tout au long de notre vie, il arrive que nos goûts changent et ces mêmes changements se reflèteront tout naturellement à travers notre coiffure et notre tenue vestimentaire. Cependant, ce qui me préoccupe dans ton témoignage, c’est que tu sembles avoir procédé à cette transformation uniquement pour plaire aux autres, pour leur faire « oublier le passé », comme tu l’écris. Or, si on est impuissant face au regard que les autres portent sur nous, on peut, en revanche, cultiver la bonne estime de soi. Je pense, Hanane, qu’il serait important que tu te détaches de l’opinion des autres et que tu te donnes le temps de prendre conscience de ta beauté, intérieure comme extérieure, afin de retrouver confiance en toi. Oui, je sais, ça semble facile à dire comme ça; mais je sens en toi l’âme d’une battante, de quelqu’un qui est capable de s’affirmer! Je n’ai donc nulle inquiétude à ce sujet.
(3) « J’aimerais bien qu’on me laisse tranquille » : Ce souhait est très légitime. Alors, il faudra que tu évites de te comporter comme une victime, c’est-à-dire comme une personne effacée, celle qui n’ose regarder les méchants et qui est prête à tout pour leur plaire. Car tu dois savoir, Hanane, que tu ne plairas jamais à tout le monde, quoi que tu fasses, et qu’il se trouvera toujours des idiots pour vouloir te rabaisser. Quand tu passeras devant ces gens, la prochaine fois, garde surtout la tête bien haute, dis leur que si tu t’habilles « enfin comme une nana » c’est pour toi, pour toi seule, et non pour eux! Et ne te sens jamais obligée d’être, à leurs yeux, « une fille à 100% », car en adhérant à leur conception de ce que devrait être la femme, tu leur donnes un pouvoir complètement fou : celui de décider, à ta place, ce qui est bon pour toi. Ce n’est qu’en te détachant d’eux que tu parviendras à imposer le respect qui t’est dû.
Je remarque que tu te définis comme étant « en questionnement » par rapport à ton orientation sexuelle. Il y a peut-être là une des clefs du problème. Je m’explique : il est possible que tu sois une personne homosexuelle et que cet état, que tu n’oserais pas encore assumer, te cause de l’embarras et t’incite à « jouer » un personnage en société. En d’autres termes, ton désir de correspondre à l’image idéale que les gars se font de la femme aurait pu t’inciter à rejeter ta propre image, jugée peu « féminine » par les autres. Bien sûr, ce n’est qu’une hypothèse, mais, en réfléchissant bien, tu y trouveras peut-être un élément de réponse à ton problème.
En conclusion, je crois qu’il est très important que tu te libères du regard d’autrui pour définir ton image, celle à laquelle, toi, tu t’identifies et que tu fasses preuve de courage (car je sais qu’il t’en faudra) pour assumer enfin ton image. En étant honnête avec toi-même et en cessant de dépendre du regard des autres, tu verras combien le quotidien est plus simple et plus léger à porter.
J’espère que mes propos t’éclaireront sur la situation que tu vis. Je suis, Hanane, de tout coeur avec toi et toutes mes pensées t’accompagnent. Réécris-nous si jamais le besoin s’en faisait sentir.
Bon courage!
Benoît

Leave a comment