Comment commencer l’hormonothérapie? Comment changer de nom et mention de sexe au niveau légal?


Bonjour,
J’ai plusieurs questions sur le processus de transition au Québec. Désolé d’avance. Je vais être majeur cette année (2021), mais pas nécessairement libre de l’emprise des autres.
1. Comment commencer l’hormonothérapie?
J’ai cru comprendre qu’il fallait voir un psychologue pour avoir une lettre de référence. Ensuite, il faudrait apporter cette lettre à un médecin de famille qui va choisir (ou non?) de nous référer à un spécialiste pour la prise d’hormone… Or, j’ai aussi entendu qu’on peut tout de suite aller voir le médecin de famille sans la lettre ou même qu’on peut juste passer voir l’endocrinologue tout de suite avec la lettre de la psychologue.
Je suis un peu perdu… C’est quoi le chemin? Ou bien, c’est quoi le meilleur chemin?
2. Comment changer de nom/mention de sexe au légal?
Je pense qu’il faut remplir une tonne de document, mais des documents qui proviennent d’où? Est-ce que j’ai besoin d’une preuve quelconque comme quoi j’utilise un autre nom depuis une éternité? Ai-je besoin d’un témoin? Faire des chirurgies? Et après, est-ce qu’il faut que j’appelle toutes les organisations pour faire changer le nom à mon dossier? D’ailleurs, est-ce que je peux faire changer le nom de mon dossier à la pharmacie sans avoir à changer de nom légalement (si je commence une prise d’hormone avant par exemple)
3. Être transgenre et faire des études supérieures.
J’ai commencé le cégep sous mon deadname bla-bla-bla. Comme je vais dans un cégep privé, j’ai une entente avec mes parents pour tout ce qui a rapport avec les couts. Or, mes parents (toute ma famille, quoi) sont extrêmement contre moi et mon identité. Disons que mon père croit même pas à la dépression, par exemple, alors difficile de croire aux différentes identités de genre. Puisque ma première année était en ligne, c’était plutôt facile pour moi. Or, ma deuxième année commence à présentiel. J’aimerais ça être connu sous le nom de Mark-Olivier sans changer de nom à mon dossier pour pas que mes parents le voit sur, par exemple, les documents officiels pour les prix, etc. Comment je fais? Je ne sais pas vraiment à qui m’adresser. Dois-je envoyer un message à tous mes professeurs séparément ou dois-je envoyer un message à quelqu’un qui a accès à mon dossier et qui pourrait mettre une note comme quoi faut utiliser un autre nom? Et encore, qui as accès à mon dossier? Des travailleurs de milieu? La pédagogue?
Je sais que mon cégep est plutôt tolérant puisqu’ils ont fait une publication sur la journée contre l’homophobie et la transphobie.
Aussi, je vais envoyer faire mes demandes d’admission à l’université dans un futur proche. Est-ce que je dois mettre mon nom légal ou je peux mettre mon nom choisi? Si je mets mon nom légal par obligation et que j’explique, plus tard, que je suis transgenre, est-ce que ça peut ruiner mes chances d’être admis (dans un programme contingenté par exemple). Or, si je mets mon nom choisi et que je dois expliquer, par la suite, que ça fonctionne pas, en effet, avec le légal puisque je suis transgenre, est-ce que je risque encore plus de ruiner mes chances? C’est une des affaires qui me retient le plus dans ma transition. Ma famille étant la première.

Désolé pour toutes ses questions. J’ai l’impression de ne pas être capable d’avoir des réponses claires. Ayant pas vraiment d’encadrement, il faut que je trouve toutes les réponses par moi-même et c’est un peu difficile.
Merci beaucoup,

Mark-Olivier

P.S.: J’imagine que pour les chirurgies, c’est encore une tonne de documents à remplir/à se procurer pour être admissible au GRS? J’ai l’impression que c’est encore très loin…

Mark-Olivier

Bonjour Mark-Olivier!

 

Merci de continuer à faire confiance à AlterHéros pour répondre à tes questions! Ça va me faire plaisir de répondre à chacune d’entre elles et je t’invite à me répondre si jamais tu as besoin de précisions sur quoi que ce soit ou si mes réponses engendrent d’autres questions!

1. Tu as raison, l’accès aux hormones est incroyablement compliqué au Québec. C’est différent dans chaque région. Puisque tu es en Outaouais, la personne que tu peux contacter en premier est le Dr. Philippe Lavallée, qui est un médecin de famille qui prescrit des hormones aux personnes trans: https://www.quebecmedecin.com/medecin/medecin-lavallee-philippe-26590.htm

Donc la première étape serait d’appeler la clinique pour avoir un rendez-vous avec lui. 

On m’a dit que ce médecin ne demande pas nécessairement de lettre d’un.e thérapeute avant de prescrire des hormones. Le mieux que tu puisses faire est donc de te préparer à ton rendez-vous en te renseignant sur les effets des hormones afin de pouvoir démontrer que tu es apte à fournir un consentement éclairé. Voici un site qui pourra t’aider là-dedans: https://transitionner.info/hormones-masculinisante/

Si jamais tu n’arrives pas à avoir de rendez-vous, tu peux me réécrire et je verrai quelles sont les autres options pour toi. Est-ce que ça te convient?

2. Pour changer de mention de sexe, le processus est heureusement moins compliqué! En effet, depuis 2015, on n’a pas besoin de faire de démarches médicales pour changer de prénom et de mention de sexe. Ce qu’il faut faire, c’est remplir un formulaire (le voici), fournir des documents d’identité et d’adresse le fait qu’on habite au Québec, et faire assermenter le tout par une commissaire à l’assermentation (il y en a dans tous les bureaux de Services Québec) en compagnie d’un témoin qui te connaît depuis au moins un an. Si ça te donne des maux de tête, ne t’inquiète pas, j’ai même écrit un guide sur le sujet, qui démystifie chaque étape. N’hésite pas non plus à me faire signe si tu as des questions auxquelles le guide ne répond pas. 

3. Depuis 2016, il y a une nouvelle fonction dans le logiciel Omnivox, utilisé par la majorité des cégeps, afin de permettre l’utilisation d’un prénom usuel différent du prénom légal. En utilisant cette fonctionnalité, ça permet d’afficher ton prénom usuel dans tous les endroits où ce n’est pas nécessaire d’utiliser ton prénom légal: les listes de classes, les messages envoyés à tes profs, ta carte étudiante, etc. Toute personne (comme les enseignants, les bibliothécaires, les directeur.ice.s, etc.) qui consultera ton dossier verra aussi ce nom, donc tu n’auras pas à les aviser un à un.

Par contre, ton prénom légal restera inscrit à tous les endroits où il est légalement requis d’apparaître: ta facture de frais de scolarité, tes relevés de notes, tes relevés d’impôts, etc. Donc ce que ça veut dire c’est que tu peux tout à fait faire ce changement dans ton dossier sans que tes parents soient au courant, car tous les documents qui les concernent vont avoir ton nom légal. 

Pour changer ton nom dans Omnivox, tu dois contacter la personne qui est chargée de ça à ton cégep. Normalement, en contactant la direction des services à la vie étudiante, tu devrais être dirigé vers la bonne personne. 

Ensuite, si tu veux t’inscrire à l’université, tu devras inscrire ton prénom légal pour que tous les documents nécessaires à l’évaluation de ta demande d’admission se rendent bel et bien à bon port. Par contre, une fois admis, tu pourras changer ton prénom usuel si l’université le permet. Jusqu’à maintenant les universités suivantes permettent l’utilisation d’un prénom usuel différent du prénom légal: Université de Sherbrooke, Université de Montréal, Université du Québec à Montréal (UQAM), Université Concordia et Université McGill. Si tu veux faire une demande d’admission pour le mois de mars, tu as également le temps de faire ton changement de nom légal avant cette date si tu commences maintenant. En effet, le délai maximal pour que le gouvernement procède au changement est de 5 mois. Et par ailleurs, il est absolument illégal de discriminer contre une personne en raison de son sexe, son identité de genre ou son expression de genre. Il devrait donc être possible, en expliquant la situation à l’Université, que ton prénom usuel soit utilisé dans les entrevues d’admission dans un programme contingenté, sans que cela te cause de préjudices.

4. Pour les chirurgies au GRS, tu peux trouver toute l’information sur les démarches pour y accéder sur le site https://transitionner.info/chirurgies-daffirmation-du-genre/

C’est presque moins compliqué que d’avoir accès aux hormones, car au moins il y a une procédure établie! En gros, la première étape serait d’appeler ou d’écrire à la clinique pour obtenir les formulaires à jour et la liste de choses à leur faire parvenir pour ouvrir ton dossier. Il y a en général 4 documents à faire parvenir à la clinique: un formulaire d’identification, un formulaire d’état de santé rempli par toi, un formulaire d’antécédents de santé rempli par un médecin (soit ton médecin de famille, un médecin dans une clinique sans rendez-vous ou le médecin qui te prescrira tes hormones) et une lettre de recommandation de la part d’un.e thérapeute détenant au moins une maîtrise (psychologue, sexologue, psychiatre, travailleur.se social.e). 

 

N’oublie pas qu’il n’y a pas d’ordre à une transition! Tu peux tout à fait commencer les démarches pour une mastectomie, par exemple, sans avoir à commencer d’abord la testostérone. C’est toi qui sais ce qui est le plus important pour toi. 

 

Ouf, ça fait beaucoup d’informations! Si tu as besoin d’aide pour n’importe laquelle de ces démarches, ça me fera plaisir de t’aider davantage. Je suis toujours là, tu n’as qu’à me faire signe! Il y aussi l’organisme Trans Outaouais qui peut t’aider si tu le désires.

 

Je te souhaite bonne chance et bon courage!

 

Séré, intervenant pour AlterHéros


About Séré

Séré est un activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment