Comment assumer son expression et son identité de genre quand le regard des autres nous tétanise?


Bonsoir, je suis désolé de vous déranger. Je souhaitais poser une question assez simple mais aussi assez idiote, comment assumer son expression et son identité de genre quand le regard des autres nous tétanise? Jai un passé un peu particulier (même s’il y a mille fois pire que moi) avec des traumas à ce propos. J’en ai fait (TW) plusieurs tentatives de suicide, je suis incapable dassumer mon expression et identité de genre alors je me cache derrière une apparence de “fille cisgenre populaire” au lycée (je ne me reconnais pas, je joue un rôle). Je voudrais tellement que ce sentiment parte, ne plus ressentir de gouffre vis-à-vis de mon sexe ou de mon torse… ça me tue à petit feu. Je ne sais pas s’il y a des moyens de faire cesser ce ressenti, mais j’aimerais tellement pouvoir me sentir normal. J’aime parfois m’habiller comme je le fais, mais il y a beaucoup de fois où j’ai l’impression d’être déguisé. J’aimerais pouvoir porter des vêtements plus masculins (les vêtements n’ont pas de genre, mais je parlais de ce qui est communément considéré comme tel) et m’acheter un binder. Je n’ai fait aucun coming out à ma famille, seulement mon copain et ma meilleure amie sont au courant (j’ai une chance énorme, ils me genrent du mieux qu’ils le peuvent au masculin et je suis chanceux que mon mec ne m’ait pas quitté…). Je me sens très androgyne, j’adore tellement les personnes qui passent aisément du masculin au féminin, ca me fascine et je rêve tellement de leur ressembler. Mais je sais que je n’en serais jamais capable car j’ai trop peur de ce que pourraient penser les autres. C’est dingue parce que d’apparence, personne ne pourrait se douter de mon ressenti, je soigne beaucoup cette image car j’ai vécu le rejet tout au le long de ma période de collège à cause de mes différences (d’intérêts, de goûts majoritairement). J’ai peur aussi que ce ressenti ne plaise plus à personne, que les gens ne m’apprécient plus, que tout ce que j’ai vécu au collège recommence. J’ai peur de délaisser mon image de “fille cisgenre populaire” qui fait la bringue et qui plaît aux mecs pour me laisser vivre comme je suis réellement. J’aimerais tellement que ce ressenti parte, pouvoir me sentir normal et ne plus me faire du mal pour qu’il s’en aille… je voudrais juste me sentir normal et ne plus avoir de dysphorie physique et sociale… je me trouve horriblement laid, je n’arrive plus à me regarder dans un miroir sans me sentir degoutant et sale. Je me suis toujours trouvé laid depuis le collège et cette fausse acceptation de moi-même que je me donne renforce cette impression de degout que j’ai face à moi-même. Avez-vous des conseils s’il vous plaît? J’aimerais tellement me sentir normal et être cisgenre… quand je vois toutes les critiques sur les personnes transgenres, j’ai envie de me tuer, je me dis que je n’y arriverais jamais. Je ne veux pas être différent…

Désolé du dérangement

Allô!

 

Tu ne nous dérange pas du tout, on est là exactement pour ça 🙂

 

De ce que je comprends, tu aimerais adopter une apparence plus masculine et une identité androgyne, tu te sens pris dans un rôle de “fille cisgenre populaire” qui ne te correpond aucunement. Ta meilleure amie et ton copain sont au courant et te genrent an masculin. Malgré tout, tu as peur de faire plus de démarches pour affirmer ton genre puisque tu ne veux pas vivre de rejet. Tout cela te fait ressentir beaucoup d’émotions très difficiles. Il y a plus de nuances, mais rapidement est-ce que c’est à peu près ça?

 

J’aimerais commencer par te dire que ce n’est pas une course. Si en ce moment l’idée d’acheter un binder ou des nouveaux vêtements te semble impossible, ce ne sera pas toujours ainsi. J’ai moi même pris beaucoup de temps avant d’arriver à trouver le courage d’expérimenter avec mon expression de genre dans la vie de tous les jours. Je ne te mentirai pas, le regard et le jugement, tant des inconnus dans la rue que de ses proches, peut parfois être difficile à affronter. Il y a des bonnes et des moins bonnes journées de confiance en soi, parfois on ne veut que rester dans son hoodie noir XXXXXL et ne pas sortir de son lit. 

 

Par contre, d’expérience je peux te dire que les efforts et les jours difficiles en valent la peine au final. Ne pas être comme tout le monde n’est pas la fin du monde, être soi-même, quitte à être différent de la norme, est une magnifique expérience. Il n’existe pas de technique fiable pour se forcer à devenir cisgenre. Ton rapport à la masculinité et la féminité peut évoluer avec les années, comme tes goûts et tes préférences dans d’autres domaines. Mais bien souvent le meilleur remède à la dysphorie de genre est la transition. Adopter un look qui nous convient en tant que personne trans ou non-binaire est quelque chose de très puissant. La magie de son premier binder ou de sa première coupe de cheveux courte est incomparable. Être trans peut être une expérience affirmative et réjouissante, ça peut apporter beaucoup de fierté, de bonheur et de confiance en soi. 

 

Pour l’instant, tu peux touhours faire des plans, des moodboards et des plalists, t’inspirer de ces personnes androgyne, des réseaux sociaux, de personnages fictifs qui te ressemblent ou t’attirent. Tu peux faire de plus petits gestes pour montrer ton côté masculin, si ce n’est pas une nouvelle garde-robe complète, peut-être une paire de souliers, ou un parfum de l’allé des hommes.

 

Ces réponses de mon collège Séré pourrait aussi t’être utile :

 

Je t’avoue que ça m’inquiète lorsque tu parles de ton envie de te tuer, surtout considérant tes précédentes tentatives. Est-ce que tu as des personnes à qui tu peux en parler? Tes proches ou des adultes à l’école par exemple? Je crois que c’est important que tu ne restes pas seul avec ça. Si tu préfère discuter avec des intervenant‧e‧s de façon anonyme, voici quelques numéros que tu peux garder près de toi :

  • Ligne Azur (diversité sexuelle et de genre et détresse, appels et courriels, 8h-23h) : 0 810 20 30 40
  • Suicide écoute (crises et pensées suicidaires, 24h) : 01 45 39 40 00
  • SOS Amitié (période difficiles, appels et chat en ligne, 9h-23h) : 09 72 39 40 50 
  • SOS Suicide Phénix (crises et pensées suicidaires, appels et chat en ligne, 13h-23h) : 01 40 44 46 45

 

Je ne te connais que par ce court message, mais je peux facilement voir que tu es quelqu’un d’extraordinaire qui mérite de vivre une vie à la hauteur de ce que tu cherches. De par tes désirs et tes questionnements, tu fais parti intrinsèquement de la grande communauté LGBTQ+. On est beaucoup de gens à être passé par des moments difficiles et à s’en être sorti‧e‧s. J’ai confiance que tu en seras capable également.

 

Tu peux toujours nous écrire à nouveau si tu en a envie!

 

Au plaisir, prend soin de toi,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment