À partir de quelle âge puis-je me définir comme lesbienne, homosexuelle ou queer?


Bonjour, A partir de quelle age on peut déterminer son orientation homme ou femme ? J’aime amoureusement, physiquement et sexuellement les filles, j’aimerai dire lesbienne si c pas péjoratif ou homosexuelle ou queer pour moi, mais des amis très proches me disent qu’il est trop tôt pour en être sure à cause de mon age et je peux changer, j’ai l’impression qu’elles n’acceptent pas que je puisse a mon age le savoir. Je suis jamais sortie avec quelqu’un, mais je commence à être sûre depuis quelques mois, c comme aimer certains parfums et pas d’autres mais mes amies très proches m’ont mise des doutes en tête, déjà que j’ai encore du mal à m’accepter et de devoir me dire que je ne serai jamais avec un garçon mais je vivrai avec des filles, et je me dis qu’il faut que pour être épanouie dans ma vie, il faut que j’accepte mon orientation qui est comme elle est.
Maeva

Salut Maeva !

Merci de faire confiance à l’équipe d’AltherHéros pour répondre à tes questionnements. J’espère que je pourrai t’apporter la réponse que tu recherches. Si je résume ton message, tu veux savoir à quel âge on peut déterminer son orientation sexuelle.Tu dis aussi avoir du mal à  accepter ton orientation.

 

Pour commencer, il n’y pas d’âge précis pour déterminer son orientation sexuelle. Il arrive que l’on puisse mettre des mots à sa sexualité étant très jeune comme il arrive que ça puisse prendre un peu plus de temps. Il est vrai que l’on entend souvent dire dans notre société que, par exemple, un enfant de 6 ans est trop jeune pour savoir qu’iel aime les personnes du même genre. Par contre, on entends très souvent le contraire concernant l’hétérosexualité… Pourquoi ne dit-on jamais à une personne de ton âge qu’elle est trop jeune pour se dire hétéro? N’est-ce pas contradictoire? Bien que je suis sûre que tes amies n’ont pas de mauvaise intention envers toi, il est bien possible qu’elles aient intériorisé l’idée qu’il faut un certain âge pour connaître son orientation sexuelle et que nous sommes toustes hétéro jusqu’à preuve du contraire (ce qui est naturellement faux, bien entendu!). Cette façon de voir les choses découle du fait que dans notre société, nous considérons souvent l’hétérosexualité comme étant l’orientation sexuelle de mise, alors que ce n’est pas le cas du tout. Toutes les orientations sexuelles sont autant valide les unes que les autres. 

 

L’important est que tu te sentes confortable avec les termes que tu choisis pour t’identifier. Ta sexualité ne t’appartient qu’à toi et personne d’autres. Dans ton message, tu dis aimer physiquement, sexuellement et de manière romantique les filles, et que tu te dirais lesbienne, homosexuelle ou queer. J’aimerais te rassurer qu’aucun de ses termes n’est péjoratif. Le terme lesbienne ou gaie est utilisé pour faire référence aux personnes qui s’identifie comme femme est qui ont une attirance romantique et/ou sexuelle pour les gens qui s’identifie comme des femmes aussi. Le terme homosexuelle est utilisé pour faire référence à une personne qui éprouve de l’attirance romantique et/ou sexuelle pour une personne du même genre qu’eux! Le terme queer est un terme parapluie qui fait référence aux gens qui font partie de la communauté LGBTQ2S+, c’est un terme utilisée pour faire référence à sa sexualité sans avoir à la définir de manière rigide (pour en savoir plus que l’usage du terme queer, je te propose cette réponse de mon collègue). Tu peux utiliser ces termes de manière interchangeable si c’est cela qui te rend le plus à l’aise ou en fonction des personnes à qui tu t’adresses. 

 

Tu dis dans ton message qu’il est encore difficile pour toi d’accepter ton attirance envers les filles. Aurais-tu des pistes de réflexion sur les raisons pour lesquelles tu ressens ces difficultés? Comme je l’ai mentionnée dans une ancienne question, nous vivons dans un monde où l’hétérosexualité est perçue comme étant la norme et le modèle par excellence à suivre, c’est pour cela que la majorité des gens ont tendance à s’identifier comme hétéro sans trop se questionner. Le malaise que tu as à t’accepter peut découler de cette façon de voir les choses avec laquelle on grandit sans trop s’en rendre compte. L’important est de savoir que l’hétérosexualité n’est pas la norme, toutes les orientations sexuelles qui diffèrent sont vraies et sont valides. Des trucs pour commencer à déconstruire les préjugés négatifs sur l’homosexualité sont de rejoindre des groupes LGBTQ+, d’écouter des films ou des séries LGBTQ+ sur Netflix ou encore de lire des livres sur les communautés LGBTQ+ par exemple. Tu peux aussi tenter de prendre contact avec l’association jeunesse LGBTQ+ la plus près de chez toi afin de discuter avec d’autres jeunes vivant ou ayant vécu une situation similaire à la tienne, ou tout simplement pour discuter sans gêne de ce que tu vis! À ce sujet, puisque tu as inscrit dans ta réponse que tu habites en Belgique, je te propose de contacter l’association belge AlterVisio qui est spécialement dédiée à soutenir les jeunes LGBTQ+ en Belgique. 

 

J’espère avoir pu te fournir une réponse complète. N’hésites pas à nous réécrire si tu as d’autres questions !

 

Chaleureusement,

Misanka, intervenante pour AlterHéros


About Misanka

Misanka a récemment gradué en études féministes à l’Université Concordia. Elle est passionnée par l’études des pratiques sexuelles basées sur le plaisir et par l’étude de la race en corrélation avec la sexualité. En parallèle avec son poste à AlterHéros, elle est aussi coordonatrice du projet Sens, un programme d’éducation à la sexualité dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal (https://headandhands.ca/programs-services/sense-project/)

Leave a comment