Comment prendre soin de mes organes génitaux en tant qu’homme trans?


Je suis un homme trans et je me demande comment prendre soin de mes organes génitaux, plusieurs années après le début de la prise de testostérone et de l’hystérectomie complète. Ce que je sais, c’est du savoir par rapport aux vulves en général, mais ça ne fait que peu de temps que je m’intéresse à la mienne (ma dysphorie génitale étant complètement disparue, c’est comme si l’auto-censure a laissé la place à la découverte d’une partie plein de potentiel). Sauf que mes partie génitales ne sont pas une vulve générale, vu mes hormones et les chirurgies qui l’ont transformée et mon type de corps (en forme ronde, je sue beaucoup).
Je connais bien les grandes lignes, par example: nettoyer l’extérieur avec de l’eau et du savon doux, bien rincer, ne pas faire de douches vaginales, tout ce qui viens en contact avec cette partie doit être propre ou proprement désinfecté ou stérile dépendament de ce qu’on parle. De manger du yogourt régulièrement peux aider. Je ne rase aucun poil à cet endroit. Je sais aussi que mon médecin de famille ne s’y connait pas en corps trans (l’ignorance et la grossophobie règne encore à cette clinique malheureusement) et je ne me sens pas à l’aise à lui donner un cours; de plus j’ai bien conscience qu’il ne pourra pas répondre à mes questions, qui sont:
-Est-ce que je devrais faire de quoi pour conserver un bon ph?
-Considérant que mon vagin ne lubrifie pratiquement pas et qu’il n’y a aucun “flush” menstruel, devrais-je regarder à entretenir avec une sorte de douche vaginale?
-Comment je fais pour le problème de la sueur? Je sais que c’est récurrent pour beaucoups d’hommes trans, on sue apparement plus que les hommes cis, en tout cas pour moi c’est le cas et donc à part avoir de très bons sous-vêtements qui couvrent le plus de peau possible, qui respirent et absorbent, et que je change au moins 3 fois par jour pour ne pas remonter des bobettes pleines de sueur contre mon corps, y a-il un autre truc que le fameux antisudorifique? (je suis réticent à en mettre à l’intérieur de mes cuisses..) C’est que c’est acide et avec le frottement ça fait des plaies
-Est-ce normal que le peu de substance incolore et inodore qui s’écoule de mon vagin semble prendre en infection à l’intérieur de mes cuisses, causant des gros boutons profond dans ma peau? Ils sont difficiles à guérir, à cause des plaies à cause de la sueur, et reviennent souvent
-Existe-t-il un guide pratique à l’intention des hommes trans pour l’entretiens de nos organes génitaux?
Autre détails pertinents: j’ai subi tout les tests ITS possibles et c’est toute sorti négatif, il n’y a aucune chance que j’ai été contaminé depuis.
M.
 
Bonjour M!
Merci de faire confiance à AlterHéros avec tes questions! Il nous fera plaisir de t’aiguiller vers des pistes de solutions pour tes différentes questions.
 
Est-ce que je devrais faire de quoi pour conserver un bon ph?
 
D’après ce que tu dis dans ta question, tu suis toutes les recommandations générales pour avoir un bon ph au niveau de ton vagin. Les problèmes que tu sembles éprouver sont probablement plus liés à la prise de testostérone et non à tes habitudes autour de l’entretien de ton vagin.
 
Considérant que mon vagin ne lubrifie pratiquement pas et qu’il n’y a aucun “flush” menstruel, devrais-je regarder à entretenir avec une sorte de douche vaginale?
L’atrophie vaginale est un problème pour beaucoup de personnes transmasculines qui prennent de la testostérone. Puisque le vagin ne se lubrifie plus beaucoup par lui-même et que les menstruations cessent, sa capacité à s’autonettoyer diminue. Par contre, l’utilisation d’une douche vaginale pourrait empirer le problème en l’assèchant encore plus! Il y a en général deux solutions pour ce type de problème, qui est d’ailleurs rencontré également par certaines femmes cisgenres lors de leur ménopause ou d’une hystérectomie. La première solution est l’utilisation de suppositoires vaginaux à intervalle régulier. Il s’agit d’un produit naturel disponible sans ordonnance, disponible derrière le comptoir en pharmacie ou en ligne, sous le nom de Repagyn. Tu peux aussi demander à ton médecin de te le prescrire afin que tes assurances t’en remboursent une partie. Ces suppositoires se mettent une fois aux deux ou trois jours dans le vagin avant d’aller se coucher. Ils réhydratent le vagin et permettent de le nettoyer. Certaines personnes remarquent une odeur lors des premiers jours d’utilisation de ce produit. C’est normal et c’est un signe que le vagin se nettoie!
La deuxième option est l’application d’une crème d’oestrogène localement à l’intérieur du vagin. Cette option augmentera légèrement le taux d’oestrogènes dans ton corps, mais cela sera trop faible pour provoquer des effets féminisants sur ton corps. Ce médicament est disponible seulement sur prescription et fonctionne en rétablissant un équilibre hormonal dans ton vagin qui est plus propice à la lubrification et à la réhydratation de tes muqueuses.
Si tu n’es pas à l’aise de discuter de ces options avec ton médecin, tu as tout à fait le droit de lui demander une référence à un.e gynécologue. Voici d’ailleurs une petite liste de gynécologues qui ont une pratique positive, féministe et anti oppressive en Estrie.
Comment je fais pour le problème de la sueur? Est-ce normal que le peu de substance incolore et inodore qui s’écoule de mon vagin semble prendre en infection à l’intérieur de mes cuisses, causant des gros boutons profond dans ma peau?
 
Tu sembles connaître tous les trucs d’hygiène de base, donc ce que nous allons te recommander, malheureusement, c’est de consulter ton médecin afin d’obtenir une référence soit vers un.e gynécologue ou un.e dermatologue qui pourra t’aiguiller vers des traitements adaptés à ta situation. 
Par rapport à l’application d’antisudorifique à cet endroit, cela pourrait entraîner davantage d’irritation. Par contre, tu pourrais potentiellement essayer un déodorant à base de pierre d’alun, qui n’empêche pas la transpiration, mais ralentit la multiplication des bactéries qui causent les odeurs et les infections. Nous te conseillons d’en parler d’abord à un.e professionnel.le de la santé afin de t’assurer que cette utilisation est sans danger pour toi. De plus, certaines personnes sont allergiques ou hypersensibles à la pierre d’alun, alors il est recommandé de d’abord tester l’utilisation d’un tel déodorant sur une petite portion de peau.
 
Existe-t-il un guide pratique à l’intention des hommes trans pour l’entretiens de nos organes génitaux?
 
Nous ne connaissons pas de guide en tant que tel, mais cet article pourrait t’aider avec certaines de tes préoccupations. Tu pourrais également l’imprimer et l’apporter à ton médecin afin de pouvoir ouvrir la conversation sur le sujet. 
De plus, assure-toi que ton médecin de famille ou ton endocrinologue fait un suivi de tes taux de testostérone dans le sang, car un débalancement pourrait être à l’origine d’un ou des problèmes que tu mentionnes dans ta questions. Tu peux également t’inscrire à Carnet santé Québec afin d’avoir la possibilité de consulter les résultats de tes prises de sang et de poser des questions à ce sujet à ton médecin si tu en éprouves le besoin. 
 
Nous espérons que notre réponse t’aide à envisager une ou des solutions aux problématiques que tu vis en ce moment. N’hésite surtout pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin!
 
Bonne journée 🙂
 
L’équipe d’intervention d’AlterHéros


About Équipe -Pose ta question!-

L'équipe d'intervention de Pose ta question! est composée d'intervenant.e.s bénévoles issu.e.s des domaines d'études de sexologie, travail social, psychologie, toxicomanie, développement social et tout autre domaine connexe ! L'équipe est entièrement composée de personnes LGBTQIA2S+ et d'allié.e.s formidables de nos communautés !

Leave a comment