Y a-t-il un moyen de quitter l’érotisme qui est en moi et vivre selon les règles religieuses?


Bonjour je suis amoureuse d’un prêtre depuis plus de 4ans. Il est en France moi en côte d’Ivoire. Je suis entrain de commencer un projet dont je sais qu’il pourra être le moteur. Je suis religieuse et quelques fois par WhatsApp nous faisons l’amour. Je ne sais pas comment faire pour respecter mes règles de vie. Y a t’il un moyen de quitter l’érotisme qui est en moi et vivre selon les règles religieuses? Je me masturbe au moins deux fois par semaine. Je suis religieuse et cela me donne beaucoup de remords. Je regarde aussi beaucoup les turkif. Je n’ai pas un travail rentable pour mes projets. Je ne sais pas si je suis normal comme femme. J’ai quitté deux instituts religieux à cause de ce problème. Mais c’est pas fini. Je me masturbe et fait souvent par WhatsApp l’amour avec un prêtre. Que faire?
Merci d’avance pour vos réponses
Solla
Bonjour Solla,
merci d’avoir écrit à AlterHéros.
Vous vous demandez s’il est possible d’abandonner la partie érotique en vous pour vous consacrer aux règles religieuses. Cela inclut la masturbation, la pornographie (si j’ai bien compris) et les relations sexuelles à distance avec un prêtre dont vous êtes amoureuse.
Je tiens à vous dire en débutant que oui, vous êtes tout à fait normale. La plupart des femmes se masturbent et certaines regardent de la pornographie par moments. La sexualité féminine est encore souvent considérée comme taboue. C’est pourquoi on en entend moins parler, ce qui amène plusieurs femmes à se questionner à propos de leurs pratiques qu’elles croient être anormales. J’espère que cela vous rassure un tant soit peu.
Maintenant, que faire? Vous expliquez ne pas savoir comment faire pour respecter vos règles de vie – ou plutôt celles qui s’appliquent aux religieuses. Une réflexion au niveau des valeurs pourrait être aidante pour vous. Qu’est-ce qui est important pour vous actuellement ? La vie de religieuse avec les règles qu’elle implique ainsi que votre épanouissement spirituel ? Votre épanouissement sexuel ? Votre indépendance économique ? Vous avez la possibilité de faire une liste de pour et contre pour l’ensemble de ces thèmes et pour d’autres qui sont importants pour vous.
Si, en fin de compte, la vie religieuse est plus importante et que vous souhaitez cesser toute exploration sexuelle, il faut savoir qu’il n’y a pas de recette miracle pour ce faire. L’énergie sexuelle (aussi appelée libido) est présente chez la plupart des humains et est tout à fait naturelle. Il appartient à chacun.e de la gérer à sa manière.
Certaines personnes redirigent leur énergie sexuelle dans d’autres sphères de leur vie, par exemple l’art, l’exercice physique, le travail, la cuisine, etc. Concernant la pornographie, le fait d’avoir un ordinateur dans une pièce commune peut aider. Vous pouvez également installer des filtres pour les pages destinées aux adultes sur cet ordinateur et sur votre téléphone pour vous faire office de rappel.
En terminant, serait-ce possible de poursuivre ce projet avec le prêtre sans qu’il y ait de rapport de séduction entre vous ? Si ce n’est pas le cas, croyez-vous qu’il serait préférable de continuer ce projet ou d’y mettre fin ? Parfois, des rapports de pouvoir inégaux peuvent créer des situations indésirables. Vous pouvez y réfléchir !
J’espère avoir su vous éclairer.
N’hésitez pas à nous écrire si vous en ressentez le besoin. Nous sommes là pour vous.
Cordialement,
Marie-Édith Vigneau, B.A. sexologie


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment