Tout va bien avec mon copain, mais je n’ai presque jamais d’orgasme…


Bonjour!
Je suis une fille de 18 pansexuelle. J’ai un copain depuis plusieurs années (on est tous les deux notre premiere relation dans tous les sens du terme) et même si on a seulement 18 ans, on se considère chacun comme notre âme soeur. Seulement, je ressens deux problèmes par rapport à nos relations sexuelles.
Premièrement, c’est très rare que je réussisse à avoir un orgasme, mais je n’ai pas l’impression que c’est à cause de lui. Pourtant, j’adore le “pendant” de l’acte. Que ce soit avec ses doigts, sa langue on son pénis, j’adore ça, mais je n’arrive presque jamais à avoir d’orgasme.
Deuxièmement, j’ai rarement envie de le faire, mais une fois quon commence, je ne veux pas arrêter…. Je me sens perdue et folle. On est vraiment ouverts l’un et l’autre donc je lui en ai déjà parlé et on a essayé d’autres positions, etc. mais ca ne change rien! J’espère que vous pourriez m’aider à y voir plus clair! Merci beaucoup xx
Gaïa

 
Bonjour Gaïa !
Merci beaucoup de faire confiance à AlterHéros.
Tu expliques que toi et ton copain êtes des âmes sœurs. Toutefois, tu expliques ne pas avoir d’orgasme même si tu as beaucoup de plaisir pendant vos relations sexuelles. Tu nous écris aussi que tu as rarement envie de faire l’amour, mais que lorsque vous commencez, tu n’as plus envie d’arrêter.
D’abord, qu’est-ce que l’orgasme ? Selon Élysa, un désormais défunt site web jadis créé par le département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), il s’agit de la…

“Phase de la réponse sexuelle qui correspond au point de jonction entre le paroxysme des tensions sexuelles et le début de leur relâchement. Implique un degré de satisfaction variable au niveau psychologique, émotif et physique. À tort, confondu avec l’éjaculation.

 Au niveau du corps, l’orgasme se présente comme une série de contractions dans les muscles entourant la région génitale et anale. Alors qu’au niveau psychologique, les sensations sont personnelles et recoupent une variété d’expériences différentes, allant d’une simple impression de satisfaction à des sensations plus « explosives ».”

Alors, pas d’orgasme ? Pas de problème ! Je sais, c’est frustrant, des fois. Tu as toutefois la possibilité de te concentrer sur le plaisir que tu ressens, sans essayer d’avoir un orgasme. Parfois, essayer d’avoir un orgasme, c’est comme essayer de dormir ; tu sais, quand tu te couches et que tu te dis sans cesse que tu devrais trouver le sommeil ? Si tu te mets trop de pression pour y arriver, il y a de fortes chances que tu éprouves du stress et que tu n’y arrives pas.
Tel qu’autrefois expliqué sur le site web Élysa:  « (…) il est essentiel de réaliser que l’orgasme n’est pas « le » moment de plaisir dans la rencontre sexuelle: il n’est qu’une des différentes formes du plaisir sexuel et il se produit suite à une accumulation de plaisir. » Qu’en penses-tu ?
Tu expliques que c’est très rare que tu aies un orgasme lors d’une relation sexuelle. Est-ce qu’il t’arrive de te masturber seule ? Si c’est le cas, est-ce que tu réussis à avoir un orgasme ? Si tu y arrives, tu peux aussi te masturber dans le cadre d’une relation sexuelle, par exemple, toucher toi-même ton clitoris ou d’autres zones qui te procurent du plaisir lors de la pénétration (avec les doigts, le pénis ou encore des jouets sexuels si tu en as). Tu es la personne qui connaît le mieux ton corps, profites-en ! C’est parfois intimidant, mais avec un peu de communication et d’ouverture, on peut arriver à de grandes choses. C’est super que ton copain et toi communiquiez à propos de votre sexualité  ! C’est une belle richesse de savoir nommer ses besoins et désirs et d’être réceptif.ve à ceux de l’autre. Je vous invite à continuer ainsi !
Je te laisse en complément le lien vers un article de blogue que j’ai rédigé il y a quelques années à propos de l’orgasme. Beaucoup d’humour, mais probablement quelques réponses supplémentaires à tes questionnements !
En deuxième partie de ton message, tu expliques n’avoir que rarement envie d’avoir une relation sexuelle, mais que lorsque tu es dans le feu de l’action, il est difficile de t’arrêter. Certaines personnes qui ont peu de désir sexuel savent que ce désir grandira lorsqu’il y aura des rapprochements intimes. Elles choisissent alors de commencer un rapport sexuel en sachant qu’elles se sentiront bien pendant celui-ci même si elles font un petit effort au début. C’est correct ainsi ! Toutefois, il y a une différence entre choisir de s’engager dans un rapport sexuel même si on préfèrerait regarder une série télé parce qu’on sait que ce sera fantastique et se sentir forcé.e d’avoir une relation sexuelle avec quelqu’un.
Est-ce que c’est correct pour toi de commencer à faire l’amour alors que tu n’en as pas vraiment envie, ou au contraire, est-ce que tu as l’impression de te forcer à avoir des rapports sexuels ? L’important, c’est que tu te sentes bien dans ce que tu fais. Si tu te sens obligée, sous pression, que tu n’as pas la possibilité de dire non, il serait important d’avoir une discussion sur le consentement avec ton copain. Qu’en dis-tu ?
Enfin, concernant le fait que tu n’as pas envie d’arrêter lorsque vous faites l’amour, c’est fantastique ! Est-ce que tu ressens beaucoup de plaisir ? Une connexion particulière avec ton copain ? Tu sens que tu es en confiance ? Toutes ces raisons sont bonnes pour avoir des relations sexuelles agréables et consensuelles. Tu n’es ni folle, ni perdue ; c’est tant mieux si tu as envie de continuer ! Je t’invite à rester à l’écoute de ton copain pour t’assurer qu’il a lui aussi envie de continuer, d’accord ? 🙂
Voilà  !
J’espère que ma réponse t’est utile.
N’hésite pas à nous réécrire si tu en as besoin. On est là pour toi !
Marie-Édith, B.A. sexologie, DESS travail social


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment