Suis-je transsexuel ou travesti ?


Bonjour Chris !
Merci de nous avoir écrit ! D’abord, nous aimerions mentionner que nous allons tenter de t’éclairer dans ton questionnement, mais que tu es le seul à pouvoir poser un diagnostique sur ta situation. De plus, nous encourageons fortement les personnes qui, comme toi, vivent une grande ambivalence en rapport à leur identité de genre à consulter un spécialiste: sexologue, psychologue, thérapeute afin de les aider dans leur démarches. Consulter un spécialiste peut être très utile pour faire le tour de son jardin intérieur et il te posera probablement des questions que tu ne t’es probablement jamais posées toi-même et qui t’aideront à avancer dans ton cheminement.
Ceci étant dit, il est important de comprendre que les personnes transsexuelle sont des personnes dont leur identité sexuelle est complètement à l’oposé de leur sexe biologique et qui sont prêt à tout pour corriger la situation. Pour elles, changer de sexe est la plupart du temps une question de survie.
Tandis que pour les personnes travesties, ce sont des personnes qui aiment prendre l’apparence de l’autre sexe pour plusieurs raisons: spectacle, jeu sexuel, auto-érotisme sexuel, ou bien tout simplement le plaisir de jouer l’autre sexe pour une soirée ou de façon régulière.
Mais dans tous les cas, il n’y a pas d’implication sociale de ces dernières lors de ce changement de sexe temporaire. Ce qui veut dire qu’un homme habillé en femme ne sera pas confonté au plus profond de lui-même si on l’appelle monsieur malgré ses attributs féminins. Pour une personne transsexuelle, ce ne serait pas le cas. Se faire dire monsieur, malgré tout l’effort consenti à se féminiser serait la pire chose qu’on pourrait lui dire.
Toutefois certaines personnes vont au delà du travestisme sans pour autant changer de sexe de façon permanente. Plusieurs d’entre elles se définissent tout simplement comme transgenre et le vivent de diverses façon. Certaines vivent une partie de leur journée en homme et l’autre en femme, d’autre vont chercher à féminiser leur corps, mais que partiellement, etc.
Et comme tu dis que tu aimerais bien féminiser ton corps, mais qu’à d’autres moments tu préfère ton corps de garçon, il se pourrait que tu te situes plus dans cette catégorie, si “catégorie” il y a…
Mais j’ajouterais encore que pour certains, il y a un aspect érotique et un grand fantasme à vouloir féminiser son corps. Pour ces personnes, le fantasme débute tout doucement et prend de l’ampleur et de l’intensité. Parfois, il prends tellement d’ampleur que la personne ira jusqu’à changer de sexe pour combler ce désir sexuel de façon permanente. Il s’agit ici d’autogényphélie.
Toutefois, rien n’est sûr! L’identité sexuelle peut être quelquechose de fluide avec des moments où l’on se sent plus féminin et d’autres où l’on se sent plus masculins. Beaucoup de gens vivent ce genre de mouvance et c’est tout à fait normal.
Finalement, lorsque l’on est un peu perdu dans tout ça, il peut être très difficile d’assumer cette transition, mais plusieurs organismes peuvent t’aider. Rencontrer des gens comme soi, qui vivent la même chose, ça peut aider énormément. Voici un site web qui liste les organismes trans en France : http://www.cestpasmongenre.com/liens_asso.php. Tu y trouveras des ressources, dépendamment de la région d’où tu viens.
Merci de nous avoir écrit ! Et bonne chance dans tes démarches!
Julie-Maude et François, pour AlterHéros


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment