Suis-je prêt à faire une expérience avec un homme?


Bonjour, j’ai 66 ans et marié depuis 47 ans. Je me suis souvent demandé si je serait prêt à faire une expérience avec un homme? J’ai regarder sur internet des sites gay, mais j’ai de la misère, j’ai regarder pour des sites trans et je me sent alaise car il y a féminité et en même temps homme et je me sent bien dans ce genre, c’est sur qu’au saguenay des trans sont probablement assez rare. Je voudrais faire une expérience pour voir, mais j’ai aussi peur des maladies et sans parler de la peur que cela se sache, car je ne sais pas où aller pour être sur de là discrétion. J’ai vraiment un dilemme et j’ai bien peur que temps que je n’aurais pas vérifié, que cela va continuer à me hanté.
Merci
Selli
 
Bonjour Selli,
Je vous remercie pour la confiance que vous apportez à AlterHéros.
Vous êtes marié depuis plusieurs années et vous vous questionnez si vous vous sentez prêts à avoir une expérience sexuelle avec un autre homme. Vous dites que vous êtes davantage à l’aise auprès de personnes trans. Vous vous demandez comment rencontrer un partenaire sexuel dans le contexte où vous habitez le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Vous dites également ressentir une angoisse liée à votre santé sexuelle advenant la situation où vous rencontreriez quelqu’un d’autre que votre conjointe.
D’abord et avant tout, vous êtes l’unique personne à savoir si vous vous sentez prêt à avoir une expérience sexuelle avec une autre personne, peu importe de l’identité de genre de cette personne. Avant de prendre cette décision, je vous invite toutefois à être prudent face aux possibles impacts que cela pourraient avoir au sein de votre relation de couple. Il est toujours possible de communiquer avec votre femme de vos désirs et de vos besoins. Bref, à vous de calculer les pour et les contre dans cette situation.
Puis, concernant votre attirance envers les personnes trans, je vous inviterais à être prudent à l’image que les films pornographiques véhiculent par rapport aux personnes trans. Il existe une multiplicité d’expériences et de trajectoires vécues par les personnes trans. Chaque personne trans, qu’elle s’identifie comme homme, comme femme ou comme non-binaire est ainsi unique et il est extrêmement problématique de les définir uniquement par rapport à leurs caractéristiques génitales. En effet, si vous vous apprêtez à prendre contact avec des personnes trans dans l’optique de réaliser les expériences que vous recherchez, rappelez-vous ces quelques éléments (cités via cette réponse de ma collègue Marie-Édith) :
«Cependant, rappelons-nous qu’il est inapproprié de poser des questions aux gens (trans ou non!) au sujet de leurs organes génitaux. Je suis persuadée que vous n’aimeriez pas que quelqu’un vous pose des questions indiscrètes à propos de ce qui se trouve dans vos sous-vêtements ! C’est la même chose pour les femmes trans. Aussi, il serait dommage et surtout réducteur d’aimer une personne plus particulièrement pour son pénis ou sa vulve aussi, n’est-ce pas?
Je vous partage quelques lectures et éléments à visionner en terminant pour mieux saisir la problématique que cette recherche de partenaire trans en accordant une grande importance à ses organes génitaux peut poser.
« Homme cis, je fantasme sur les femmes trans mais j’ai l’impression de les objectifier et que c’est transphobe »
La fétichisation des personnes trans: différentes formes, même oppression !
Vidéo (anglais): 8 things not to say to a trans person »
En ce qui concerne la santé sexuelle, sachez qu’il est toujours recommandé d’utiliser certains outils de prévention afin de limiter la transmission d’une infection transmissibles sexuellement ou par le sang (ITSS). L’usage d’un préservatif et d’un lubrifiant adéquat est recommandé pour les pénétrations anales et vaginales. Vous pouvez également utiliser un préservatif non-lubrifié pour pratiquer une fellation ainsi qu’une digue dentaire pour pratiquer des anulingus ou des cunnilingus. Par ailleurs, n’hésitez surtout pas à prendre rendez-vous avec une personne professionnelle de la santé pour réaliser un dépistage complet d’ITSS afin de vous assurer de votre santé personnelle ainsi que de la santé de votre ou vos partenaire(s). Pour mieux vous renseigner sur les risques de transmission et les méthodes de transmission, je vous recommande fortement la lecture de ce site internet.
Pour conclure, si vous désirez prendre contact avec une association de soutien située dans votre région, il y a AGL-LGBT Saguenay-Lac-Saint-Jean qui propose un soutien aux personnes issues de la diversité sexuelle et de genre ainsi que pour toutes personnes en questionnement. Cette association organise de temps en temps des activités pour briser l’isolement des personnes LGBT+ de votre région, sentez-vous confortable de prendre contact avec celle-ci si vous ressentez le besoin de rencontrer des personnes qui vivent possiblement une situation similaire à la vôtre. Puis, sachez que peu importe sa localisation géographique, il demeure toujours possible de rencontrer des personnes issues de la diversité sexuelle et de genre. Certaines personnes participent à des événements de réseautage spécialement dédiés à la communauté, d’autres personnes utiliseront des sites de rencontre tels que Gay411 ou OkCupid, ou des applications de rencontre via des téléphones intelligents, comme Tindr ou Grindr. À vous de juger de ce qui vous convient dans votre situation.
J’espère avoir été en mesure de vous guider dans vos questionnements. N’hésitez pas à nous écrire de nouveau en cas de besoins.
Cordialement,
Guillaume Perrier, développement social pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment