Suis-je lesbienne, bisexuelle ou encore hétérosexuelle ?


Je me pose sans cesse des questions sur mon orientation sexuelle et romantique : suis-je lesbienne, bisexuelle ou encore hétérosexuelle ?
Bonjour,
C’est la première fois que je viens sur ce genre de site et quand je l’ai vu, j’ai presque bondi de joie tellement ça tombait au bon moment et tellement j’étais soulagée de pouvoir enfin parler de ce sujet et de mes interrogations vis-à-vis de celui-ci à quelqu’un. Il faut dire que je ne peux pas, enfin non, que je ne veux pas parler de ça avec mes parents, un membre de ma famille ou mes amies pourtant je suis sur qu’ils m’aideraient, enfin du moins, qu’ils essaieraient de le faire et qu’ils feraient leur possible pour que je m’épanouisse tout en restant moi même, mais je ne me sens pas encore prête à dévoiler cette partie de moi qui est restée, jusqu’à maintenant, dans l’ombre et qui le restera tant que je n’aurai pas jugé être fin prête. Si je vous écris c’est pour essayer de démêler les noeuds qui se sont formés dans mon esprit et pour comprendre un peu mieux ce que je ressens, mettre un mot sur mes sentiments trop forts et contradictoires. Je sais que l’adolescence est la période où on se pose pleins de questions en même temps, où on se « découvre » réellement, en quelques sortes, mais j’aimerais vraiment obtenir des réponses et j’espère que vous pourrez m’aider. Par moment, j’ai l’impression de me mentir à moi même, mais dans ce message j’ai décidé de ne pas mettre de masque, de vous dire exactement tout ce que je ressens et comment je le perçois sans la moindre transformation ou déformation.
J’ai commencé à me questionner sur ma sexualité il y’a environ deux ans et depuis mon intérêt pour cette question n’a cessé de croître. Mais depuis plusieurs mois je suis vraiment obsédée par cette question qui reste sans réponse, je ne pense plus qu’à ça, tout le temps, plus encore pendant cette période de confinement durant laquelle je ne peux penser qu’à ça, qu’à cette question qui revient toujours, inlassablement. C’est donc pour ça que je vous écris, pour que vous m’aidiez à comprendre ce que je n’arrive pas à résoudre seule. Récemment, j’ai commencé à regarder des films lesbiens que j’ai beaucoup aimé malgré leurs histoires généralement peu plausibles. Notamment lorsque les personnages principaux (en l’occurrence, des femmes) s’embrassaient, ça m’a fait un drôle d’effet, je ne sais pas trop comment l’expliquer, mêlant excitation, envie et joie, alors que dans la plupart des films, quand un couple hétéro s’embrasse ou qu’il y’a un « acte sexuel » je me sens un peu écœurée et ça me dégoûte. « Normal », vous direz vous, qu’à mon âge je sois dégoûtée par ce genre de choses mais lorsqu’un « acte sexuel » met en scène un couple de lesbiennes je ressens une sensation différente et qui n’est pas désagréable. J’ai également lu un livre qui traitait du sujet et je l’ai littéralement adoré. Depuis, j’ai dû le relire au moins quatre fois. Mais je ne sais pas si j’ai vraiment aimé le livre en lui même ou l’histoire d’amour entre ces deux femmes. En tout cas, le fait que l’on écrive enfin sur des personnages LGBT+ m’a étonnamment touchée et fait plaisir. Je dois vous avouer que j’ai l’impression que je préférerais être lesbienne. Je m’imagine plutôt avec une femme qu’avec un homme, plus tard. Pensez-vous que ce sont des signes ? Je dois aussi vous parler d’une fille de ma classe par laquelle j’ai été attiré il y’a plus ou moins d’un mois. Mais finalement en y réfléchissant bien, je ne sais pas si j’ai vraiment été attiré par elle ou si, pendant un moment, je l’ai trouvée belle. Mais il m’est aussi arrivée d’être attirée par des garçons et d’en trouver certains beaux et mignons, donc je suis un peu perdue. J’espère que c’était assez clair, j’ai fait de mon mieux pour que ça le soit ( en même temps c’est assez confus dans ma tête donc je ne sais pas si vous avez tout compris. J’ai étalé tout ce que j’avais, en outre, pas grand chose. C’est seulement maintenant que je me rends compte que je ne sais presque rien et j’en suis navrée ) et encore désolée d’avoir pris une partie de votre temps avec tout mes blablas. Mais avant de vous laisser, je tiens aussi et surtout à vous remercier d’exister et de faire ce que vous faites, les sites regroupant des gens comme vous qui sont là pour nous aider, bienveillants et chaleureux ça donne envie de se confier et je peux vous dire que ça fait énormément de bien. C’est comme de se débarrasser d’un poids trop lourd et encombrant qu’il est impossible de supporter seul(e). Donc merci, juste merci.
AA
 

Bonjour AA !
Merci beaucoup pour ta confiance, ton honnêteté et tes bons mots. C’est vraiment, vraiment apprécié, particulièrement en période de quarantaine où un reçoit un volume impressionnant de questions et qu’on se sent toustes un peu seul.e.s derrière nos écrans. Ne t’excuse surtout pas d’avoir “pris une partie de [n]otre temps”. On est là pour ça et ça nous fait toujours plaisir de recevoir des questions. Je suis super contente de voir que ta découverte d’AlterHéros tombe à point. C’est génial, vraiment. :)C’est correct de ne pas vouloir parler de ses questionnements à tes proches. C’est une décision qui semble mûrie, réfléchie. Je comprends toutefois que tu as l’impression que leur réaction serait tout de même bonne au cas où tu déciderais d’aborder le sujet avec elleux… tant mieux ! Aussi, tu as bien raison, l’adolescence est une période chargée en matière de questionnements, dont au niveau de l’orientation sexuelle. Ta démarche est valide et je te rassure: c’est tout à fait normal que tes questions prennent davantage de place dans ton esprit pendant cette période étrange que nous vivons à l’échelle planétaire. On va voir ensemble comment tu peux mieux te comprendre et défaire ces nœuds dont tu parles. Je ne pourrai pas te confirmer que tu as une orientation sexuelle ou une autre, mais je vais faire de mon mieux pour te guider vers des réponses que tu trouveras toi-même. Deal ?
Les films lesbiens… ouf. 😀
C’est vrai qu’ils ont souvent une trame narrative complètement impossible… mais c’est bon d’avoir de la représentation de femmes qui s’aiment, et je pense qu’il y en a si peu que les personnes qui regardent ces films avec un peu plus d’intérêt que le commun des mortel.le.s s’accrochent littéralement à n’importe quoi dès qu’il y a un soupçon de romance lesbienne. Hahaha ! Je comprends bien ce que tu expliques ressentir à la vue de femmes qui s’embrassent. Est-ce que tu as l’impression que ces sensations agréables sont liées à du désir ? À une certaine curiosité ? Au fait que tu es reconnaissante et touchée par le fait que des femmes qui aiment les femmes soient représentées au cinéma ? Toutes ces réponses ? Cette sensation est précieuse. Je crois que tu peux te laisser guider par ces moments de joie / excitation / envie, ou du moins, en profiter lorsqu’ils passent, parce que c’est vraiment agréable !
Est-ce que tu sais ce qui te dégoûte précisément dans le fait de voir des couples hétéro s’embrasser ou partager des moments intimes ? Je pose souvent la question à des gens qui nous écrivent parce qu’ils ont la même sensation devant des scènes intimes entre deux personnes du même genre et souvent, ces sensations semblent enracinées dans l’homophobie. Par contre, dans ta situation, on ne peut pas dire qu’on vit dans une société où l’hétérosexualité n’est pas toujours acceptée et que tu es influencée par une “hétérophobie ambiante”, si tu vois ce que je veux dire…
Si tu vis une certaine euphorie quand tu vois deux femmes s’embrasser / être intimes et ce sentiment n’est pas du tout présent lorsque tu vois des couples hétéro, c’est peut-être parce que tu es dégoûtée par les ‘scènes intimes’ en raison de ton âge mais que la fantastique ‘découverte’ de représentations lesbiennes éclipse tout sentiment de dégoût envers ces scènes, ou simplement parce que tu ne te reconnais absolument pas dans les représentations hétéro. Qu’en penses-tu ? Concernant le livre, c’est merveilleux, je t’invite à le relire autant de fois que tu le désires ! C’est rare qu’on trouve un livre qu’on apprécie au point de le relire quatre fois et que ce soit à cause de l’histoire elle-même ou des personnages, c’est très, très précieux, une telle découverte.
Tu te demandes si le fait de t’imaginer avec une femme plus tard est un signe. Est-ce que selon toi, c’en est un ? De mon côté, c’est souvent une question que je pose lorsque les gens sont incertains de leur orientation sexuelle et souhaitent avoir des pistes. Pour certain.e.s, le genre de la / des personne(s) avec qui iels se voient plus tard fait toute la différence. Si c’est important pour toi, tu peux le prendre pour une réponse. Qu’en penses-tu ?
Concernant le fait de préférer être lesbienne, je vais te partager mon point de vue. On n’a pas de contrôle sur notre orientation sexuelle. Certaines personnes qui vivent des difficultés à cause de l’homophobie ou de la biphobie préféreraient être hétérosexuelles mais ne peuvent rien y changer et leurs désirs envers les personnes du même genre restent présents… alors je suis généralement prudente lorsque quelqu’un.e me parle de son désir d’avoir une orientation sexuelle ou une autre. Il faut toujours se rappeler que ce n’est pas un choix…
Mais dans ton cas, cette “préférence” envers une orientation sexuelle lesbienne s’aligne avec d’autres éléments que tu soulèves (sentiments agréables lorsque tu lis des livres ou vois des films mettant en scène des femmes qui aiment les femmes, attirance envers une fille de ta classe, envie d’être avec une femme plus tard), alors j’ai l’impression que c’est différent. Qu’en dis-tu, de ton côté ? Pour moi, il peut s’agir d’une réponse potentielle à tes questions, encore une fois.
Je souhaite terminer en te parlant de ton attirance envers certains garçons. Est-ce que peux faire la différence entre trouver une personne charmante, belle, intelligente, et avoir le béguin pour elle ? As-tu réussi à trouver quelques pistes pour mieux comprendre ce qui s’est passé avec la fille de ta classe depuis que tu nous as écrit ? Aussi, crois-tu que tu as déjà été amoureuse de quelqu’un, ou encore fortement attirée sexuellement ? Si c’est le cas, tu peux faire une liste de ce que tu ressens lorsque tu es en amour ou que tu as envie d’avoir des rapprochements avec quelqu’un. C’est généralement assez différent et beaucoup plus intense que ce qu’on vit lorsqu’on trouve “seulement” une personne mignonne. Si tu réalises que les garçons te font de l’effet et c’est aussi le cas pour les filles, tu es peut-être bisexuelle. À toi de voir ce qui t’interpelle le plus, et sache que c’est correct de t’identifier comme bisexuelle même si tu te sens majoritairement attirée par les femmes et un peu par les hommes !
Enfin, si tu réalises que l’étiquette “lesbienne” ou “homosexuelle” ou “gaie” est celle qui te convient le mieux, elle reste valide aussi si tu es parfois attirée par des garçons. Je me permets de me prendre en exemple. Comme je l’expliquais il y a quelques jours à une autre personne qui nous a écrit, je m’identifie comme lesbienne même si je suis parfois attirée envers des personnes non-binaires ou des hommes et que j’ai déjà eu des relations sexuelles avec des hommes. Le mot “lesbienne” est celui qui me va le mieux, à mon avis, et je le trouve vraiment badass ! Tu peux donc utiliser le terme avec lequel tu te sens le plus à l’aise, celui que tu trouves qui te représente le plus… et ce terme peut changer au fil du temps et des événements. J’ai commencé à m’identifier aussi comme queer il y a quelques années, alors que quand j’étais ado, ce terme ne voulait absolument rien dire pour moi. Tu comprends ?
Nos désirs, nos identités, nos sexualités changent et évoluent. C’est normal. On découvre des choses sur nous-mêmes à tous les jours… lorsqu’on devient adulte aussi, pas seulement à l’adolescence. De ton côté, en plus de te découvrir et d’être capable d’exprimer en mots ce que tu vis, tu as la capacité incroyable de te poser des questions, de faire preuve d’introspection, d’être honnête envers toi-même. C’est quelque chose qui n’est pas donné à tout le monde. Je t’invite à poursuivre tes réflexions, parce que tout ça est très, très riche. 🙂
Je suis très contente de savoir que de nous écrire t’a libérée d’un poids. N’hésite surtout pas à le refaire si tu en ressens le besoin, pour d’autres questions ou pour nous donner des nouvelles de tes questionnements, d’accord ?
 
Prend bien soin de toi, AA, et bonne quarantaine. En espérant que toi et tes proches vous portez bien.
 
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment