Si je me fais beaucoup d'amis gays, est-ce que je vais devenir plus effeminé ?

Bonjour, il y a environ 6 ans lors de mon secondaire, j’ai perdu ma gang d’amis car je venais de découvrir que j’étais gay et en plus je souffrais de dépression. Depuis ce temps, j’ai un malaise avec les gars de mon age car je me sens différent(gay) (même si de l’extérieur rien ne semble apparent) mais ses plus fort que moi, je me sens pas très bien :S
Quand je suis avec des amis qui savent pour mon orientation, je ne change pas ,, je reste aussi masculin, mais je me demande si le fait d’avoir des amis gay (un peu efféminé) je peux prendre leurs manies.Mais comme je dit, avec les personne qui savent que je suis gay, je reste pareil(sans manie),, donc si je me fait des amis gay et que je fréquente un peu le milieu ya til des chances que je change et adopte des comportements féminin?ou si je reste pareil comme je suis présentement, on ma déjà dit que je ne risque pas de changer , car mes valeurs son comme ça,, donc pas à démontre une féminité plus que naturel,
Qu’en pensez-vous ?
Jacob

Équipe -Pose ta question!-

Bonjour Jacob,

Je tiens tout d’abord à te remercier de ta question, car comme on le dit souvent pour une personne qui pose une question il y en a plusieurs qui obtiennent une réponse (mais qui n’osaient pas demander pour X raison). Je vois que ta situation te préoccupe beaucoup et que tu as surtout de nombreuses craintes (perdre tes amis, prendre des manies, etc.). C’est tout à fait normal lorsqu’on a vécu des passes plus dures (tu as mentionné une dépression au secondaire) qu’on ne veuille pas que ça se répète.

Le secondaire est souvent une étape difficile pour les jeunes gais, mais régulièrement on peut voir qu’une fois cette période passée ça s’améliore (car ceux qui pouvaient niaiser ont gagné en maturité après le secondaire et sont plus ouverts aux différentes orientations sexuelles par exemple). Si je te dis ça c’est pour que tu vois que ce n’est pas parce que tu as vécu une mauvaise expérience au secondaire avec tes anciens amis que tu dois te cacher ou te mettre à part des autres gars de ton âge. Chaque personne est différente et si on ne laisse pas la chance aux autres de prouver qu’ils peuvent être de formidables amis, on ne le saura peut-être jamais et on pourrait passer à côté de gens merveilleux qui peuvent être d’un grand soutien. Il y aura toujours des gens intolérants, mais on ne peut pas arrêter de vivre à cause d’eux, car souvent il ne suffit que leur montrer qu’on est des personnes comme les autres pour les faire changer d’idée. Il est compréhensible que tu ne te sentes pas à l’aise à cause de ton orientation sexuelle et tu as donc une variété de choix qui s’offrent à toi. Tu pourrais par exemple montrer aux gens que tu n’es pas que ça (gai), que tu as tes qualités, tes défauts comme tout le monde et qu’il ne faut pas s’arrêter à un trait de ta personnalité qui est ton orientation sexuelle (car tu n’as pas à en avoir honte, c’est quelque chose de tout à fait normal qui a toujours existé et qui existera toujours).

Ensuite, il faut que tu saches une chose, ton orientation sexuelle n’est pas ta personnalité, il ne s’agit qu’une petite partie qui concerne tes préférences. En effet, ça ne change pas tes intérêts, tes qualités, tes défauts, etc. On montre souvent des stéréotypes et ce que je perçois c’est que tu as peur de changer pour le devenir en acceptant ton homosexualité et en fréquentant ‘’le milieu gai”. La communauté gaie est diversifiée, mais l’image qui est souvent lancée est celle de l’homme d’expression de genre plus féminine. C’est bien si quelqu’un est ainsi, mais on ne peut pas mettre tous les hommes gais dans cette petite catégorie. Tu es qui tu es, personne ne te fera changer et ce n’est certainement pas en fréquentant le ‘’milieu” que tu vas développer des ‘’manies”, comme tu le nommes. Tu as mentionné qu’on t’avait déjà dit tout ça et bien ces personnes que tu as autour de toi sont de précieux alliés qui ont su voir qui tu es et qui ont compris qu’on ne peut pas changer en fréquentant simplement d’autres gens.

Je voudrais terminer en te disant que fréquenter le ‘’milieu gai” n’est pas une obligation pour être bien dans ta peau, beaucoup de gens ne s’y identifient pas (car c’est principalement constitué de bars, restaurants et magasins) et vivent pleinement leur homosexualité.

J’espère avoir éclaircit un peu les choses et si jamais tu as d’autres questions n’hésites pas à réécrire, ça nous fera plaisir de te répondre.

Karine

Similaire