#Amitié
#Amour
#envie
#etre
#garçon
#groupe
#lesbienne
#raison
#relation
#semaine
23 février 2024

S'accepter comme lesbienne

Je pensais que j’étais hétéro, mais que la raison pour laquelle je n’avais pas de vraie relation avec un garcon, c’est parce que je n’étais pas amoureuse. Alors je me forcais à faire comme mes copines, sortir avec des garcons, sauf que ca ne m’interessait pas donc forcement ca ne marchais jamais.Je pensais que j’étais hétéro, mais que la raison pour laquelle je n’avais pas de vraie relation avec un garcon, c’est parce que je n’étais pas amoureuse. Alors je me forcais à faire comme mes copines, sortir avec des garcons, sauf que ca ne m’interessait pas donc forcement ca ne marchais jamais.

AlterHéros

Je pensais que j’étais hétéro, mais que la raison pour laquelle je n’avais pas de vraie relation avec un garçon, c’est parce que je n’étais pas amoureuse. Alors je me forçais à faire comme mes copines, soit sortir avec des garçons, sauf que ça ne m’intéressait pas. Donc, forcément ça ne marchait jamais.
J’étais très malheureuse. Je me demandais ce qui n’allais pas chez moi, pourquoi je ne trouvais pas quelqu’un qui me plaisait. Je m’étais déjà demandé si je n’étais pas lesbienne, sans oser y penser plus, et je n’avais personne avec qui en parler.
Quand j’ai passé mon BAFA, j’ai rencontré une fille qui m’a beaucoup intimidée . Elle me fixait, alors que moi je baissais les yeux et n’osait jamais la regarder. Elle me fascinait, je la trouvais vraiment jolie et elle avait une personalité incroyable. Tout les jours, je n’avais qu’une envie, la voir, être dans son groupe, qu’elle me parle …
Quand notre formation d’une semaine à été terminée, nous sommes restés un groupe d’amis.
Je continuais à les voir le weekend, et j’avais l’impression que passer la semaine sans elle était fade. Je faisais en sorte de la voir le plus souvent possible.
Un jour, par SMS, elle m’a fait comprendre qu’elle était lesbienne. C’est là que j’ai compris que je voulais plus que de l’amitié avec elle, parce que savoir que mes sentiments pourraient être réciproques m’a fait un bien fou. J’étais amoureuse d’elle, mais je ne savais pas comment lui montrer, parce que ça me faisait peur tant c’était nouveau pour moi. Nous nous sommes revues à plusieurs soirées, mais je n’osais pas tenter quoi que ce soit, de peur de m’être trompée et de me rendre compte que je ne voulais pas plus.
Le soir du nouvel an, je l’ai embrassée. Et j’ai compris que j’étais vraiment lesbienne. Pour la première fois de ma vie, je sortais avec quelqu’un avec qui j’avais vraiment envie d’être.
Nous sommes restées ensemble 6 mois, et même si aujourd’hui je suis triste que cette relation soit terminée, je ne regrette rien, parce que cela m’a aidée a comprendre qui j’étais, et surtout ce que je recherchais vraiment.

Similaire