“Qui suis-je?” : Le premier pas d’un cheminement important


“Qui suis-je?”

Cette question, c’est le premier pas d’un cheminement. Elle marque le début d’un cheminement unique. Comme dans tout voyage ou toute expérience,
vous connaîtrez des hauts et des bas, des moments d’angoisse et des moments de bonheur. Vous pourrez vous sentir tantôt seul, tantôt entouré,
joyeux ou triste. Arriver à destination, trouver une réponse qui vous aide, n’est qu’un seul des défis qui vous attendent.

Tout au long de cet itinéraire, vous vous poserez beaucoup de questions. Comme ceux et celles qui vous ont précédé dans cette recherche, vous vous en êtes peut-être déjà posé. Vous découvrirez certaines réponses. D’autres vous viendront lors d’échanges, de rencontres ou autrement.

Mais les plus importantes viendront de vous-mêmes.

Vous avez peut-être – et depuis longtemps – eu l’impression d’être « différent » de vos amis ou des membres de votre famille. Vous avez peut-être pris conscience de cette différence dès l’école élémentaire ou le début du secondaire. C’est vers cette période que certains mots sont utilisés comme injures.

On vous a peut-être même traité de toutes sortes de noms et, parce que vous vous sentiez différent, vous avez probablement été blessé et terrifié. Vous avez peut-être éprouvé de la colère parce que vous ne vouliez pas être différent.

Ces insultes constituent souvent l’une des premières expériences du préjugé appelé homophobie et elles peuvent faire naître des sentiments de peur et de colère susceptibles d’être ressentis toute la vie.

Au Canada, les comportements homophobes sont illégaux. Il n’y a rien de mal à être gai; vous avez tout à fait le droit d’être qui vous êtes et comme vous l’êtes. Ce qui est mal, c’est de se sentir obligé d’être ce qu’on n’est pas.  Un grand nombre de jeunes gais, lesbiennes et bisexuels ont, très tôt dans leur vie, le sentiment d’être différents.  Au cours des premières années du secondaire, vous avez peut-être déjà senti une drôle de sensation dans le ventre en présence de certains amis du même genre. Ces sentiments peuvent être très excitants, mais ils peuvent aussi être très angoissants. On peut alors se sentir dérouté.

On ne sait trop à qui se confier.

Rappelez-vous deux choses importantes …
1. VOUS N’ÊTES PAS SEUL
2. TOUS LES GAIS, LESBIENNES ET BISEXUELS ONT ÉPROUVÉ CES SENTIMENTS À UN MOMENT OU UN AUTRE.
N’hésitez pas à nous écrire pour poser vos questions si vous vous sentez seul.e.


About Équipe -Pose ta question!-

L'équipe d'intervention de Pose ta question! est composée d'intervenant.e.s bénévoles issu.e.s des domaines d'études de sexologie, travail social, psychologie, toxicomanie, développement social et tout autre domaine connexe ! L'équipe est entièrement composée de personnes LGBTQIA2S+ et d'allié.e.s formidables de nos communautés !


Leave a comment

2 thoughts on ““Qui suis-je?” : Le premier pas d’un cheminement important

  • Steph

    Jme sens très mal en compagnie de mes amies je ressent un genre de pincement dans le ventre. J’ai couché avec un mec mais j’ai rien ressentit rien du tout à partir de ça maintenant je sais à quoi je dois m’attendre je sais que je ne suis pas comme tout le monde à l’école c’est horrible, les insultes qu’on me lance puis alors jm’énerve et je sais plus me contrôler mais g encor jamai frapé kelk’un à cause de çà car alor après je sais que ce sera encore pir haureusement que je vais bientôt avoir fini l’école. Mais après de toute façon je sais que mas parents n’accepte pas ça donc je ne saurai jamais être bien dans ma peau. Je vais m’obligée à être çe que je ne suis pas, hétéro. a+