Qu’est-ce qui explique l’invisibilisation des personnes asexuelles?


-Pourquoi est-ce qu’il n’y a aucun personnage asexuel représenté dans les films, les séries télévisées et les romans ?
-Est-ce parce que cela ne rejoindrait pas assez de personnes ?
-Est-ce parce qu’on est pas assez nombreux ?
-Est-ce parce que c’est tabou ou mal vue dans la société ?
-Est-ce parce que ce n’est pas bien ou pas normal parce que cela ne correspond pas à la moyenne ?
-Pourquoi dans l’acronyme LGBTQ + ma lettre (A pour asexuelle) n’est pas représentée ?
-C’est certain qu’il y a le symbole (+), mais pour une personne qui ne connaît pas cela, ça ne veut pas dire grand chose le + ??
-Est-ce parce que les autres orientations sont mis de l’avant plus que la mienne ?? 
 
Salut à toi.
Tu as de nombreuses questions toutes aussi légitimes les unes que les autres et je te remercie de la confiance que tu nous portes pour te soutenir dans ta réflexion. J’ouvre une mini-parenthèse : ce sont de remises en question importantes que tu as là. J’espère que tu vas bien à travers tout ça. Je te souhaite d’avoir beaucoup de douceur autour de toi. 
Pour commencer, je ne vais pas te cacher que dans la société il reste tabou ou mal vu de ne pas avoir de relation sexuelle. On pourrait parler d’hétéronormativité, c’est-à-dire que l’on prend comme norme que tout le monde est hétéro jusqu’à preuve du contraire. Là-dedans, il y a une double norme:  il y a la contrainte de ressentir une attirance sexuelle pour “le genre opposé”, mais aussi une obligation de ressentir une attirance sexuelle tout simplement.
Toutefois, nous le répéterons jamais assez, il n’y a aucun mal de ne pas répondre à cette norme! Il n’y a pas d’obligation à quoi que ce soit. Ça ne fait pas non plus de toi une personne « anormale » ou de « brisée ». Il y a toute une communauté de personnes qui partagent cette même expérience!
Représentation de personnages asexuels dans la fiction
Tu te questionnes sur la représentation de personnages asexuels (ou aces) dans la fiction. Certes, même si ce n’est pas toujours écrit en grosses lettres bien apparentes, il y a plusieurs personnages connus qui donne plusieurs d’indices de leur asexualité. Par exemple, il y a Jughead dans Archie, Lord Varis dans Game of Throne et même Bob L’éponge! Dans les séries télévisées, je ne sais pas si tu connais la nouvelle série « Good Omen », je dirais que les deux personnages principaux de Crowley et Aziraphale, les deux étant ange et démon sont asexuels et agenres, mais ça ne les empêchent pas d’avoir une romance entre les deux. Si ça te dit, il y a cet article produit par Buzzfeed qui rassemble quelques personnages de cinéma ace.
Chose certaine, la communauté ace y est définitivement sous représentée! Je me désole qu’on aille à gratter les fonds de tiroirs pour y entrevoir un peu notre expérience. C’est dommage que l’on doive analyser l’ensemble d’une œuvre pour repérer les indices afin de s’y voir un peu. Après tout, nous ne sommes pas dans un jeu de meurtres et mystères! Tu as raison de te soucier de la représentation. Tout le monde devrait avoir la possibilité de se voir comme l’héros/héroïne d’une histoire! En plus, parmi les quelques personnages de fictions, la majorité des personnages ace sont des hommes, cisgenres, minces, able-bodied ou blancs. L’expérience des personnes ace est variée et sa représentation doit toujours inclure sa propre diversité!
Mais pourquoi y-t-il cette sous-représentation?
Dans les faits, on estime que 1% de la population serait sur le spectre de l’asexualité. Concrètement, c’est l’équivalent à deux fois la population du territoire connu sous le nom de Canada. Alors, s’il y a peu de représentation ce n’est pas parce qu’il y a peu de personnes ace! (Pis entre toi et moi, même si c’était une seule personne dans le monde qui vivrait cette expérience, ce serait suffisant pour qu’elle puisse se voir représentée.)
Comme tu l’avances dans une question, un argument « justifiant » le manque de visibilité est que le public ne se sentirait pas rejoint par des personnages non hétéros. D’abord, ça présume que le public est entièrement hétéro, ce qui est faux. Ensuite, ça indique que la personne s’arrêtera à l’orientation sexuelle du personnage et le bloquerait à s’identifier à d’autres aspects. Si l’on suit cette logique, je serais incapable de m’attacher à un personnage hétéro! Spoiler alerte : je me vois ben gros dans le personnage de Minerva McGonagall dans Harry Potter. 
Sinon, est-ce que tu en connais beaucoup des superhéros milliardaires qui sauvent des vies avec des gadgets? Pas moi! La fiction ne s’est jamais gênée de montrer des personnages qui ne sont pas « représentatifs » de la société. Comment le « public » peut conceptualiser que des tortues ninjas mangent de la pizza dans des égouts, mais pas qu’un personnage ne ressente peu ou pas d’attirance sexuelle?
Vois-tu l’ironie ici? D’abord, lorsqu’il y a des critiques concernant la représentation des personnages non hétéro, on dit aux personnes de la diversité sexuelle que l’orientation sexuelle n’a pas d’importance chez un personnage, MAIS lorsqu’il y a des personnages queer, on dit que les personnes hétéros seront incapables de s’y voir. Bref, les seules personnes pour qui on fait attention pour qu’elles se voient dans la fiction sont les personnes hétéros. Je crois sincèrement que l’on puisse se voir dans des personnages qui ne partagent pas la même orientation sexuelle, mais je demande simplement que ce ne soit pas toujours à nous de le faire et que ça ne justifie pas de nous effacer. 
Acronyme LGBTQIA2S+
En plus d’être représenté.e.s dans la culture et dans les médias et, on souhaite être visible dans sa propre communauté. Savais-tu qu’il existe l’acronyme LGBTQIA2S+ ? C’est celui-ci que j’utilise! Il se veut plus inclusif pour les personnes intersexes, sur le spectre de l’asexualité et Two spirit. Le + est une porte ouverte à toutes les personnes qui ne se retrouveraient pas dans ces précédentes identités.
J’entends souvent la remarque qu’il y a trop de lettres dans l’acronyme. Sur quoi se base-t-on pour inclure ou exclure certaines identités? Il y a souvent un double standard quant à la place de certaines identités dans l’acronyme. Même si on pourrait espérer l’inverse, ce n’est pas parce qu’une personne est dans la communauté que cela l’empêche d’avoir des comportements opprimants pour d’autres personnes de la diversité sexuelle et de genre. On se souvient de l’hétéronormativité plus haut? Et bien, certaines personnes intériorisent et reproduisent que toutes personnes doivent ressentir une attirance sexuelle. Aussi, on pense à tort que le « A » est récent. Dans les faits, il y a plusieurs traces dans l’histoire de personnes s’étant décrites comme ne ressentant pas ou peu d’attirance sexuelle. On oublie que les personnes ace étaient tout aussi présentes dans les grandes luttes de la communauté queer. C’étaient des personnes trans ace, des femmes en relations platoniques avec d’autres femmes, des personnes ace et gay-romantiques, etc. Nous avons toujours été là! Simplement, on nous voyait pour une autre partie de notre identité plutôt que notre entièreté. 
Certes, il y beaucoup de travail à faire pour que les personnes aces soient visibles et représentées. C’est pourquoi je suis contente de lire toutes tes questions. Tu mets en lumière des enjeux importants! Ton existence est une preuve de résistance à toute la laideur de ces normes. Chacune de tes interactions rend le monde un peu plus beau simplement parce que tu y es. Et je suis heureuse de te savoir à mes côtés! 
N’hésite pas à nous réécrire pour toutes d’autres questions ou même nous partager ton fil de pensées sur ce sujet!
Câlins si consentis,
Shinri et Gabrielle, pour AlterHéros


About Équipe -Pose ta question!-

L'équipe d'intervention de Pose ta question! est composée d'intervenant.e.s bénévoles issu.e.s des domaines d'études de sexologie, travail social, psychologie, toxicomanie, développement social et tout autre domaine connexe ! L'équipe est entièrement composée de personnes LGBTQIA2S+ et d'allié.e.s formidables de nos communautés !


Leave a comment

One thought on “Qu’est-ce qui explique l’invisibilisation des personnes asexuelles?