Quels sont les risques de la pratique sexuelle du ”ass to mouth” ?


Hello

Par excitation et par pulsion je pratique parfois ce que l’on appelle du ass to mouth à mon ami.
Je voulais savoir quel est le risque pour la santé de réaliser une fellation juste après une pénétration anale, sans condom pour ces 2 actes et sans que mon ami se nettoie le pénis à ma demande et sur mon insistance, à cause de mon excitation sur le moment .
Nous avons une hygiène irréprochable avant toute relation et nous avons fait les tests MST.
Donc tout est ok de ce coté.

Est ce que faire un bain de bouche après l’amour c’est suffisant ?
Je ne veux pas renoncer à ce type d’acte sexuel, ou utiliser un condom ou que mon ami se nettoie le pénis entre les 2, je sais que le contraire serait mieux pour l’hygiène mais je ne peux pas.

Pour le moment je ne constate pas d’effet sur ma santé.

Oscar

Bonjour Oscar!

Merci pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Il n’est pas toujours évident de parler avec franchise et transparence de nos différentes pratique sexuelles et je tiens donc à te remercier d’être venu à nous (sans de mauvais jeu de mot..!).

 

Si je comprends bien ta situation, tu aimerais connaître les risques associés à la pratique du ass to mouth, soit le fait -disons le franchement- de sucer un pénis sans condom fraîchement sorti d’un cul!

 

D’abord, oui, il existe bel et bien des risques à la pratique du ass to mouth. Mais l’important est de connaître ces risques afin que tu puisses prendre les précautions nécessaires et mieux comprendre les signaux de ton corps si des effets négatifs surviennent. Toujours dans le franchise, j’ai plutôt le même intérêt que toi par rapport à cette pratique! Tu es loin d’être seul. Tant et aussi longtemps qu’une pratique sexuelle et que le partage de ses risques soient consentis par tou.te.s les partenaires impliqué.e.s, alors merveilleux!

 

Maintenant, voyons voir au niveau des risques pour la santé. Tu affirmes que ton ami et toi avez réalisé un dépistage pour les infections transmissibles sexuellement ou par le sang (ou MST pour reprendre l’expression de ton message), et que tout était négatif. C’est entièrement à votre honneur de prendre votre santé sexuelle en main et il s’agit d’un réflexe très sain d’avoir recours à des dépistages de santé sexuelle. Par ailleurs, est-ce ton ami et toi avez d’autres partenaires sexuels? Si oui, des dépistages réguliers, le traitement advenant un résultat positif à une ITSS et une communication constante sur la santé sexuelle seront trois magnifiques ingrédients pour complémenter cette vie sexuelle! Et ne pas hésiter à se renseigner au besoin. 🙂

 

Ce type de dépistage d’ITSS permet généralement de détecter une infection à la chlamydia, gonorrhée, syphilis & VIH. Dans certains cas, les hépatites y sont incluses. Or, quels sont les risques associés au ass-to-mouth? L’ass-to-mouth sans condom fait en sorte que notre muqueuse buccale est en contact à la fois avec du sperme, des sécrétions anales ou des particules d’excréments. Or, n’importe quelle infection ou parasite se transmet d’une personne infectée à une personne non infectée. En d’autres mots, si tu n’as pas d’infection, tu ne peux pas t’auto-transmettre quelque chose en étant en contact avec des particules de tes propres fèces. Il est demeure néanmoins possible d’ingérer des bactéries et de ressentir un chamboulement gastrique pour un temps. Si tu notes des symptômes qui persistent, n’hésite toutefois pas à consulter!

 

Or, dans l’éventualité que tu sois en contact avec des particules de fèces d’une autre personne, voici les informations importantes à savoir :

 

Les jeunes d’urine ou de fèces sont généralement sans risque lorsque ces matières demeurent à l’extérieur d’une peau intacte. Si tu avales des particules de fèces d’une autre personne que toi qui se retrouverait sur le pénis de ton partenaire après avoir sodomisé un troisième joueur ou en faisant un anulingus à un de ces partenaires, il est possible d’attraper des parasites intestinaux ainsi que les hépatites A ou E. Il est alors possible de demander à ton ou ta médecin, lors de tes prochains dépistages de santé sexuelle, de discuter des différents dépistages de parasites intestinaux et de demeurer à l’écoute de ton corps si certains symptômes de parasites intestinaux surviennent, comme la diarrhée, des ballonnements, des crampes intestinales, des changements dans ton appétit, ton poids ou de tes niveaux d’énergie. Puis, tu peux aussi demander de recevoir les vaccins pour te protéger de l’hépatite A et l’hépatite B.

 

Être en contact avec les muqueuses anales ou le sperme/liquide pré-éjaculatoire de ton partenaire, que ce soit en étant pénétré analement sans condom ou en donnant une fellation sans condom, comporte un risque de transmission de différentes ITSS et du VIH. Les plus communes sont la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l’hépatite C et le virus du papillome humain (VPH). En cliquant sur les différents hyperliens, tu pourras te renseigner sur chacune d’elle, les modes de transmission ainsi que les traitements possibles. Concernant le virus du papillome humain (VPH), il existe un vaccin (Gardasil) pouvant prévenir contre les sources de VPH parfois responsables du cellules cancéreuses. Finalement, le VIH demeure un virus qui peut se transmettre par ce type de pratique. 

 

Au sujet du VIH, connais-tu la PrEP (Prophylaxie pré-exposition). Il s’agit d’un médicament permettant de prévenir le VIH. Un comprimé par jour te protège du VIH! Tu peux consulter ce site belge sur la PrEP et son accessibilité en Belgique! Il s’agit d’une technologie efficace permettant de prévenir de nouvelles infections au VIH qui mérite d’être connue! Puis, connais-tu la signification d’une charge virale indétectable? Cela signifie que le virus du VIH chez une personne séropositive est tellement affaiblit dans le sang qu’il devient impossible de détecter le virus dans le sang de la personne. Ce qu’il est important à savoir sur les personnes ayant une charge virale indétectable, c’est que le virus devient intransmissible. C’est ce que l’on nomme I=I (Indétectable = Intransmissible). Une personne vivant avec le VIH qui prend sa médication sur une base régulière, dont la charge virale est indétectable, ne peut pas transmettre le VIH à ses partenaires par voie sexuelle. Voici un vidéo qui explique la charge virale indétectable.

 

En résumé, le fait de pratiquer le ass-to-mouth avec uniquement ton partenaire n’augmente pas significativement les risques d’ITSS que tu prends déjà en pratiquant des fellations et sodomies sans condom avec lui. Les risques ajoutées sont principalement au niveau d’une perturbation de ta flore intestinale, donc une possibilité de vivre quelques désagréments gastriques, mais puisqu’il s’agit de tes propres particules de fèces, cela comporte considérablement moins de risque.

 

Si tu le souhaites, tu trouveras l’ensemble des questions concernant le lavement anal dans cette réponse que j’ai composée : Comment bien se préparer au sexe anal? Un lavement anal peut réduire les chances que tu ingères des particules de tes propres fèces.

 

Pour finir, je ne sais pas ce que tu entends par bain de bouche, mais je te déconseille l’usage d’une brosse à dent ou de rince-bouche après un rapport sexuel ou tu as eu du sexe oral, car cela augmente les risques de transmission de certaines ITSS. Tu trouveras tous les détails ici : Est-ce que le rince-bouche élimine les risques d’ITSS lors de sexe oral ? Il vaut plutôt mieux se rincer la bouche avec de l’eau après le sexe oral afin de réduire les risques d’irritation des muqueuses buccales.

 

J’espère que cette (longue!) réponse a satisfait ta curiosité! J’espère avoir été en mesure de te guider davantage sur le calcul de risques associés à la pratique du ass-to-mouth ! Et surtout, amuse-toi !

 

N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu as d’autres questions! On demeure disponible pour toi!

 

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment