#attirance
#Confusion
#doute
#enfance
#expérience
#faute
#garçon
#homosexualité
#jeux sexuels
#orientation
#pervers
#peur
#Questions
#sentiment
21 février 2024

Quand j'étais jeune, j'ai eu des expériences homos et je me rends maintenant compte que je suis attiré par les garçons. Suis-je normal?

J’ai 18 ans et je viens de me rendre compte que je suis attiré par les garçons. Je fais des rêves qui sont peuplés de garçons et durant ma petite enfance j’ai eu pendant très longtemps des relations sexuelles avec un garçon du même age que moi, seulement lui savait ce qu’il faisait: il était obséder. Mais moi, je trouvais ça normal. J’ai un peu honte de dire ça mais j’ai aimé. Et par après, j’ai eu des relations avec un autre garçon mais aussi quand j’étais petit avec une fille. Cependant, j’ai plus chercher les garçons que les filles et je ne sais plus quoi penser. Je suis vraiment perturbé. Aidez-moi et est-ce que je dois le dire à mes parents?

Équipe -Pose ta question!-

Bonjour,

Merci d’avoir posé ta question et d’avoir exposé tes sentiments et tes doutes avec autant de sincérité. Je comprends ta confusion… Tu ressens une attirance pour les garçons, et tes rêves reflètent cette attirance. Ils sont donc en ce moment le miroir de ce(ux) que tu désires.

L’état quelque peu perturbé dans lequel tu te trouves est un état par lequel passent tous ceux et celles qui se posent des questions quant à leur orientation sexuelle. Ce que je vais te prescrire, c’est de mettre en perspective tes peurs, de découper un peu ce sentiment de confusion qui t’anime et ces doutes qui te trottent dans la tête.

Premièrement, sache que tu vis ce que d’autres ont vécu, vivent, et vivront. Tu es en train d’expérimenter quelque chose de naturel : le désir sexuel peut porter une personne à être attirée par des êtres du même genre autant que par ceux d’un autre genre, sans distinction. Ce n’est pas d’être d’orientation homosexuelle qui est problématique. Ce qui pose problème, c’est qu’on ne t’a pas donné les moyens d’aborder ton orientation avec sérénité.

Plutôt que de te poser des interrogations qui sauront t’occuper intensément l’esprit sans te mener nulle part, autrement dit, plutôt que de rechercher des raisons ou des origines, dans ton passé, à ton orientation, j’aimerais que tu te demandes pourquoi tu ressens cette confusion ? Qu’est-ce qui fait que tu as peut-être peur de te dire homosexuel? Pourquoi l’homosexualité te fait-elle peur ?

C’est donc sur tes sentiments, sur tes jugements par rapport à l’homosexualité, et à ta sexualité que tu dois t’interroger, non pas sur ce qui a pu « te rendre » homosexuel. Tu as exposé dans ta question les quelques expériences que tu as eues avec des garçons quand tu étais plus jeune, de même qu’avec une fille. Ce qui m’a frappé c’est que tu as écrit : « J’ai un peu honte de dire ça mais j’ai aimé. ». Tu as aussi précisé que le garçon avec qui entre autres tu avais eu des relations sexuelles « savait ce qu’il faisait : il était obsédé » mais que toi , tu « trouvais ça normal. »

J’ai l’impression que tu cherches à te déculpabiliser. Tu as le sentiment d’avoir peut-être commis une faute, des fautes même, puisque tu as eu plusieurs relations homo et hétéro- sexuelles dans ton enfance. Tu avoues être honteux d’avoir à reconnaître que tu as éprouvé du plaisir sexuel à ces expériences. Tu sembles essayer et en même temps rejeter la « faute » sur celui que tu qualifies d' »obsédé », qui d’ailleurs « savait ce qu’il faisait. » ..comme s’il était fautif de ces expériences que vous avez eues pendant longtemps, comme s’il t’avait entraîné, comme s’il était responsable de ton orientation actuelle, de tes désirs homosexuels et des troubles qu’ils occasionnent.

Ce n’est pas ton homosexualité qui est un problème. Par contre, le travail que tu vas avoir à faire, et ce n’est pas un mince travail, c’est de remettre en question les préjugés que tu as pas rapport à l’homosexualité, aux gens qui sont comme toi, remettre en question ce qu’on a pu t’apprendre sur l’homosexualité, ce que tu as pu entendre dire, et je pense plus que tout, en fonction de l’histoire que je décèle dans la formulation de la question, désapprendre tous les tabous qui entourent la sexualité, tous ces tabous que les silences, dans ta famille peut-être, ont pu véhiculer.

Je vais te rassurer. Les expériences sexuelles que tu as eues dans ton enfance sont normales. L’apprentissage de la vie passe parfois par des jeux sexuels de différentes formes entre enfants du même âge. Et l’excitation et la curiosité sexuelle existe durant toute la vie d’un individu, y compris pendant l’enfance. Tu as eu des relations sexuelles et ce ne sont pas elles qui sèment la confusion aujourd’hui, mais plutôt le regard qu’on t’a appris à porter sur la sexualité. Il n’y a pas d’obsédé dans l’histoire, l’autre garçon n’était pas un pervers…

Maintenant, pour continuer à te construire, il va falloir t’interroger intelligemment, te questionner non sur l’origine de tes désirs, mais sur ce qui te fait poser des questions. Rechercher pourquoi ces questions t’obsèdent, pourquoi tu es perturbé, encore une fois, le problème ce n’est pas de savoir pourquoi tu es gay, mais pourquoi tu aurais du mal à l’accepter.

Le temps n’est pas d’en parler aux parents. Tu parleras à tes parents quand tu auras trouvé toi-même une réponse à tes questions, quand tu auras accompli un chemin suffisamment long pour pouvoir exprimer à tes parents, à tes amis, à tes proches, ce que tu es, ce que tu ressens.

Par contre, pour trouver des réponses à ses questions, il n’y a rien de mieux que de faire un petit détour par les autres. Je te déconseille de t’enfermer, de rester seul et de te torturer la tête. La solitude n’amène rien de bon dans ce domaine. Recherche des semblables, des personnes qui éprouvent des doutes semblables aux tiens, qui cheminent, ou qui ont cheminé et qui pourront t’aider… Participe à un groupe, une association pour jeunes gais ou en questionnement. C’est en relativisant, en sortant de toi, que tu trouveras des réponses à tes questions.

Je te souhaite du courage. C’est une période de doutes que tu traverses, mais il faut souvent passer par là pour trouver l’apaisement.

Si tu as besoin d’autres conseils, n’hésite pas à nous recontacter.

David Bertet
Jeunesse Lambda / AlterHéros

Similaire