Pourrais-je de nouveau être excité par les femmes comme avant?


Merci pour votre réponse , j’y voie un peut plus clair et suis en mesure d’apporter quelques éléments de précision. 
Je n’ai jamais eu de performance de l’angoisse , j’ai toujours été serein a ce niveau la et lorsque j’ai eu cette panne j’en ai été le premier surpris,
 je pense que c’est cette relation homo qui m’empêche indirectement d’avoir une érection, je suis dans le trouble et lorsque j y repense je n’arrive pas a savoir ce que j’ai ressentie , j’ai aimé le sexe masculin et me faire pénétrer mais physiquement mais je suis toujours attiré par les femmes (seul imaginer une relation avec un transsexuelle me permet d’avoir des érection normales).
Alors je ne sais pas quoi faire manifestement j’ai éprouvé du plaisir liée au sexe masculin par contre un physique masculin ne m’attire pas du tout (d’ou l’excitation pour les transsexuelle).
Pourrai je de nouveau être excité par les femmes comme avant? que faire dans ma situation? Merci pour votre aide.
Cerunnos22
 
Rebonjour Cerunnos et merci pour votre réponse !
Vous expliquez ne pas avoir d’anxiété de performance en général, mais que la pensée d’avoir apprécié la pénétration anale et le pénis de votre partenaire vous trouble maintenant, particulièrement parce que vous n’êtes pas attiré par les personnes plus traditionnellement masculines en général. Par contre, l’idée d’une femme avec un pénis vous permet d’obtenir une érection, si je comprends bien.
C’est une bonne nouvelle ! Est-ce que cela signifie que vous n’avez en fait pas besoin de pornographie pour obtenir une érection, que vos fantasmes suffisent ? Est-ce que vous pourriez alors obtenir une érection lors d’une relation sexuelle en vous concentrant sur ce fantasme ? Même si vous avez une relation sexuelle avec une femme cisgenre (qui n’est pas trans), vous avez le droit de penser à d’autres personnes, dont des femmes trans. C’est permis ! Les fantasmes n’appartiennent qu’à vous et sont dans votre tête – personne ne les voit. L’autre personne n’a pas besoin de le savoir et cela vous permettrait possiblement d’avoir une érection puis de poursuivre la relation sexuelle. Qu’en dites-vous ? Si vous appréciez la pénétration anale reçue, pourquoi ne pas suggérer à votre ou vos partenaire(s) de la pratiquer avec des sextoys ? Vous pouvez être créatif dans votre sexualité, vous laissez aller à d’autres scénarios que “préliminaires – pénétration – orgasme”. À cet effet, je vous propose de lire cet article de Lili Boisvert paru dans Urbania: “Pour en fini avec les préliminaires”. Aussi, l’érection n’est pas nécessaire pour avoir du plaisir dans un rapport sexuel. Cela dit, je comprends qu’elle est importante pour vous et c’est tout à fait valide ! C’est pourquoi je vous propose des solutions pour essayer de la retrouver plus facilement.
Vous demandez aussi : “Pourrai je de nouveau être excité par les femmes comme avant?”
Vous dites dans votre message être toujours attiré par les femmes et particulièrement par les femmes qui ont un pénis. Vous avez aussi eu une érection lors d’un rapport sexuel avec un homme qui se travestissait. Seulement, c’est plus difficile qu’avant d’avoir une érection pendant une relation sexuelle avec une femme cisgenre. Vous êtes donc toujours attiré par les femmes et facilement excité par certaines d’entre elles, et aussi excité par certains hommes à l’expression de genre très féminine, si je comprends bien. Je vous propose de mettre en pratique certaines propositions que je vous ai faites lors de vos prochains rapports sexuels et pendant la masturbation pour voir si la situation s’améliore. Qu’en dites-vous ? C’est légitime d’être attiré et excité sexuellement par des personnes plus masculines ou plus féminines, quelle que soit leur identité de genre !
Enfin, j’en profite pour démêler quelques concepts. Une femme trans est une personne qui a été assignée homme à la naissance et dont l’identité de genre est femme.
Un homme trans est une personne qui a été assignée femme à la naissance et dont l’identité de genre est homme.
Certaines personnes trans choisissent d’entamer une transition sociale, légale ou physique, d’autres non. Certaines femme trans ont donc un pénis et d’autres non.
Enfin, le terme “trans” est généralement préféré à “transsexuelle” ou “transgenre” et il s’agit d’un adjectif et plutôt que d’un nom (“une personne trans” et non “une trans”).
J’espère le tout plus clair pour vous maintenant !
N’hésitez pas à nous écrire à nouveau si vous en ressentez le besoin.
Au plaisir,
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.


Leave a comment

2 thoughts on “Pourrais-je de nouveau être excité par les femmes comme avant?

  • cerunnos22

    Cela veut dire que je n’aurai plus d’érection normal avec les femmes? cela a toujours bien fonctionné pour moi , j’ai l’impression d’avoir perdu une partie de moi même , faire l’amour sans pénétration ou avec des médicaments ou encore des sex-toys pour avoir une érection plus ou moins normal ne m’intéresse pas car je n’ai jamais eu besoin de ça.

  • AlterHéros

    Bonjour Cerunnos22!
    Non, cela ne veut pas dire que tu n’auras plus d’érection naturelle avec les femmes. Les différentes propositions concernant les médicaments, les rapports sexuels alternatifs à la pénétration ainsi que les différents sex-toys ou cockrings ne sont que des pistes d’exploration qui nous permettent parfois le petit coup de pouce nécessaire pour chasser les anxiétés de performance qui nuisent souvent aux érections. Je comprends que tu as l’impression d’avoir perdu une partie de toi-même et que le fait d’explorer ces pistes alternatives ne puissent pas t’intéresser. Il est toujours possible de demander de rencontrer un.e sexologue ou un.e psychologue afin de demander conseils et de recevoir des pistes de solution adaptées à votre situation. Le cerveau étant le principal organe sexuel, c’est parfois au niveau de certaines anxiétés que le travail doit être réfléchi. Rencontrer un.e professionnel.le pourra donc vous guider beaucoup dans cette situation.
    N’hésitez pas à nous contacter de nouveau si vous en ressentez le besoin.
    Guillaume, pour AlterHéros