Pourquoi est-ce que je semble faire une fixation sur les vidéos pornographiques lesbiens?


Bonjour.
Je sais qu’il y a bcp de questions sur le sujet.
Je suis en plein questionnement car je me demande si je suis bi.
A 24 ans j’avais découvert que les vidéos mettant en scène des femmes m’excitaient bcp.
Chose que j’ai redecouvert suite à ma séparation dernièrement.
Depuis je fais une fixation dessus et ça en vient à me gêner en présence de femmes dont je pourrais être proche amicalement.
Pourriez-vous m’aider à y voir plus clair?
Je précise que j’ai 33 ans

Clé

Bonjour Clé,

 

Merci d’écrire à AlterHéros pour ta question. Donc, depuis quelques années maintenant tu te questionnes sur ton orientation sexuelle, car tu regardes des vidéos qui mettent en scène d’autres femmes. 

 

Premièrement, laisse moi citer un extrait de cette réponse : «D’abord, la pornographie est une grande industrie dont l’objectif premier est de faire de l’argent. On s’entend là-dessus, n’est-ce pas? Pour ce faire, la porno nous vend des images et des scénarios dont l’objectif est d’allumer notre imagination et, conséquemment, nous exciter. Puisque notre cerveau est notre principal organe sexuel, il est normal d’être excité par certaines images dont nous n’avons pas l’habitude de voir au quotidien.

 

En ce sens, il est nécessaire de distinguer que ce qui nous excite sur la pornographie ne constitue pas nécessairement ce qui nous excite dans la vraie vie. Certaines personnes hétérosexuelles vont préférer regarder de la pornographie homosexuelle par exemple, sans pour autant que ces personnes veulent avoir une expérience intime avec une personne du même genre qu’elles. Il est donc complètement normal d’être excité.e par des scènes ou des acteurs/actrices pornographiques sans pour autant que cela constitue des activités sexuelles que nous désirons expérimenter. Or, ces préférences pornographiques ne sont pas forcément liées à nos attirances de la vie de tous les jours.»

 

Par la suite, même si les vidéos que l’on aime regarder pour s’exciter peuvent parfois être un indicateur, c’est loin d’être le seul élément qui permet de déterminer une orientation sexuelle. L’orientation sexuelle est composée de trois choses : les désirs, les comportements et l’auto-identification. Ces aspects ne sont pas toujours en accord :  une personne peut être bisexuelle sans avoir d’expérience avec tous les genres, ou gai.e et uniquement avoir d’expérience avec un genre différent, etc. L’orientation sexuelle peut être différente de l’orientation romantique et se moduler au fil du temps, au fil des expériences et des réflexions. Cela fait en sorte qu’il existe beaucoup d’options, et il peut être difficile de démêler le tout.

 

Pour commencer, il y a certaines questions que tu peux te poser pour orienter ta réflexion. Lorsque tu es seule, tes propres fantasmes sont-ils composés de personnes féminines, masculines, un peu des deux? Si tu penses au type de relations (sexuelles et/ou romantiques) que tu aimerais, avec quel genre de personnes est-ce que tu te vois? Comment tu te sens à l’idée de t’identifier comme bisexuelle? C’est des gros questionnements, tu n’as pas besoin d’avoir une réponse toute prête tout de suite. Au final, c’est possible que tu finisses par trouver que la bisexualité, ou le fait d’être attiré.e par plusieurs genres, englobe bien ton expérience. C’est tout aussi possible que tu réalises qu’une identité te correspond davantage, et c’est bien correct aussi. 

 

Tu nommes aussi que tu as recommencé à regarder des vidéos à la suite de ta récente séparation. Les périodes de grands changements, comme les ruptures, peuvent être une bonne occasion de faire de l’introspection et de penser à ce que l’on veut réellement dans la vie. Cela peut aussi être des moments où on se sent plus léger.e, avec moins de contraintes externes, et où on s’autorise à explorer davantage certains désirs ou fantasmes. Tu précises aussi que tu as 33 ans : je tiens à mentionner qu’il n’y a pas d’âge pour explorer son identité et apprendre à mieux se connaître.

 

Enfin, tu dis aussi que tu as un peu développé une fixation sur ces vidéos, au point de te gêner dans tes relations amicales avec d’autres femmes. D’où provient cette gêne selon toi? Est-ce que tu as des fantasmes à leur propos? Est-il possible que ces femmes t’attirent romantiquement ou sexuellement? Je t’invite à prendre le temps d’explorer ces émotions et la signification que tu leur accordes. Dans les premiers temps, il est normal que ces nouveaux sentiments prennent beaucoup de place et occupent beaucoup de nos pensées. Cela a plutôt tendance à s’estomper avec le temps.

 

J’espère que cela pourra te guider un peu dans tes questions. Malheureusement, c’est à toi de faire le plus gros du travail. Mais sache que tu peux toujours nous écrire à nouveau si tu as besoin de soutien ou d’information!

 

Bonne réflexion et prends soin de toi,

 

Maxime. stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment