Tag: libido


Je suis intersexe, mon partenaire est asexuel et je souffre ...

Bien le bonjour à vous, Je viens vers vous afin de pouvoir mettre à l'écrit la situation de mon couple ainsi que ma situation personnelle sur le sujet des relations sexuelles, devenu difficile à supporter pour nous deux. Peut-être pourriez-vous nous éclaircir d'un point de vue extérieur, car en interne, la situation semble complètement bloquée. Premièrement, présentation du sujet principal. Je suis en couple avec un homme trans asexuel depuis 3 ans, sans aucun rapport sexuel, ni préliminaires, et avec de très rares baisers effarouchés. La sensation de ne pas être désiré par son aimé et le manque d'estime de soi par l'absence de ce sujet naturel pour tout autre personne de mon entourage me pèse atrocement. Mais c'est encore pire pour mon aimé: celui-ci a une véritable phobie du sexe, et il se met dans un état dépressif profond de ne pas apporter cette dernière partie à notre couple, parfait sur tous les autres points. Au point de faire des cauchemars où je le force, ou de vouloir se mutiler au niveau génital pour "avoir une bonne excuse". Pourtant, je tiens à préciser qu'il n'a connu aucun traumatisme ( de type viol ou autre ), et que sa dysphorie est très légère ( aucune transition physique en vue, masturbation personnelle sans problème avec son sexe, et sa poitrine ne le gêne pas au point de se balader sans soucis en t-shirt large sans soutien-gorge ), alors même que son corps est superbe d'un point de vue féminin. Pour ma part, la pression psychologique vient de l'accumulation. Je suis né avec une déformation génitale, avec opération à la naissance pour pouvoir disposer d'un pénis capable d'uriner, au moins. A l'adolescence, j'ai développé des caractères sexuels féminins, et cumulés avec des soucis au niveau dentaires, les médecins ont commencé à soupçonner un syndrome de Klinefelter, sans se louper. J'ai donc suivit un traitement hormonal, et ce fut tout. Si des questionnements sur mon genre se posaient déjà avant, je n'ai eu aucun soucis associés: je suis de base intersexe, je me suis développé en tant qu'homme, et j'ai une attirance pour les corps féminins, malgré de l'expérience dans le sexe entre homme, point. Malheureusement, mes opérations ne suffirent pas; en développant ma vie sexuelle à l'adolescence, j'ai vite remarqué que je ne pouvais pas avoir d'érection sans douleur, ce qui m'empêchait d'avoir la moindre relation sexuelle. J'ai pourtant eu à cet époque une grande variété d'expériences, mais frustrantes dans leur non-accomplissement. Une fois majeur, j'ai entreprit toutes les démarches pour obtenir une dernière opération: un grand succès! Même si je me retrouve avec un petit engin couturé de partout ( affectueusement appelée ma "zombite" ), il n'en reste pas moins parfaitement fonctionnel et sans douleur. Voilà que ma malédiction continue: mon premier couple après cette opération est avec un trans extrêmement dysphorique. S'il propose de lui-même quelques gâteries, il n'y a aucune possibilité d'aller au-delà, même en anal. Malheureusement, il n'y a également presque aucun sentiment, et un fort sentiment de stagnation sur tous les sujets de notre vie, ce qui sera fatal à notre couple après 2 ans de vie commune. Comme de fait exprès, je tombe follement amoureux peu de temps après d'une véritable pépite; mon aimé actuel. Même si apprendre qu'il s'agissait encore d'un trans m'a grandement repoussé, ce n'était rien face à la superbe histoire que nous vivions, et que nous vivons toujours. Mais me voilà à 26 ans, toujours puceau après 10 ans en couple quasiment sans interruption, grandement frustré par l'accumulation de malchance sur ce sujet. Enfin, je tiens à préciser ce dont nous avons déjà discuté, à peu près tous les 6-9 mois, quand le sujet reviens à la charge. Avoir une amante, par exemple, ne règlerait pas la question; premièrement, j'ai beaucoup de mal avec le principe, et ensuite, c'est le fait que je sois sexuellement attiré par mon aimé qui le perturbe, ce qui ne changera pas, même si je n'en fait aucune mention et que mon corps a apprit depuis longtemps à ne pas réagir du tout. Briser notre couple n'est également pas vraiment une option que l'on prend en compte. L'amour est toujours aussi fort, notre vie se combine parfaiteme nt, et même si ce sujet nous perturbe, il reste secondaire face au reste. Sans oublier de mentionner que j'ai une peur bleue que le problème vienne de moi, avec mon passé, et que le futur amant de mon aimé n'ai aucun effort à faire; ça serait dommage de finir avec un double meurtre sur les bras. Tenter de se "désensibiliser", dédramatiser, y aller pas à pas, tout ce qui a rapport avec le fait de "lui devoir faire les efforts" l'énerve. Même des préliminaires, des câlins un peu poussés, ou encore un massage, tout lui fait peur, tout est un risque que ça aille plus loin. Il aurait l'impression de "perdre quelque chose qu'il ne veut pas donner, de se briser, de ne pas être la même personne". Et en parallèle, il se dit à lui-même qu'il aurait pu dès le début s'y mettre de temps en temps ( surtout que j'ai une très faible libido, sans quoi je n'aurai jamais tenu ) , il se sent comme un putain d'égoïste de ne pas faire les efforts alors que je fais tout pour préserver notre couple, il considère qu'il mériterait à la place que je le trompe et/ou le quitte, dans une espèce d'autoflagellation. Je ne sais maintenant ni comment aborder le sujet, ni quoi proposer pour éliminer ce dernier grain de sable entre nous. Je serai particulièrement reconnaissant si vous aviez des idées et solutions à partager. Merci à vous pour votre patience!


Mon conjoint se questionne beaucoup sur son orientation sexuelle et ...

Bonjour ! Mon conjoint se questionne beaucoup sur son orientation sexuelle. Au début de notre relation, nous n'habitions pas ensemble et on faisait l'amour quand on se voyait (plusieurs fois par semaine). C'était intense, il se disait nymphomane. Ça s'est rapidement calmer puisque 2 mois après, nous étions à distance et on faisait l'amour juste les fins de semaine ou pas du tout. On habite ensemble depuis 3 ans et on fait l'amour une fois par mois...Ça se termine par une perte d'érection et de la masturbation. Il m'avait déjà dit qu'il voyait l'acte sexuelle comme une performance... Pour ma part, je ne suis pas bien là-dedans du tout. Je suis active sexuellement et pour moi, ce n'est pas assez. Cependant, notre relation fonctionne bien, on fait une bonne équipe et on connecte au niveau intellectuel. Je ne veux pas le quitter pour ça, mais je ne suis pas heureuse... Je ne sais pas comment l'outiller pour aller plus loin dans ses démarches. Je ne sais pas comment aborder le sujet sans qu'il se fâche ou se replie sur lui-même. Mon entourage ne me comprend pas puisqu'ils ne vivent pas la même chose. Je ne trouve pas d'outils pour m'aider. Bref, pouvez-vous m'aider à y voir plus clair dans les démarches à faire ? Merci !


Est-ce que le fait d’avoir des fantasmes homosexuels fait de ...

J'ai depuis quelque temps des moments ou j'ai des pulsions homosexuelles où je regarde du porno gay et j'ai même déjà partagé des photos avec plusieurs hommes, mais à chaques fois dès que l'excitation retombe, je me sens sale, j'ai l'impression de m'être fait violé, je regrette totalement et pendant plusieurs jours voire plus d'une semaine je me demande si je suis gay.. Le porno gay m'excite plus vite que le porno hétéro, mais je suis un tres grand consommateur de porno (hétéro) donc cela pourrait-il venir d'une lassitude? Je suis d'habitude uniquement attiré par les filles et je me sens attirés par énormément de filles, dans la rue je regarde des filles mais jamais de garçons cela ne m'intéresse pas/ ne me fait rien. Pendant ces périodes d'angoisse, je ne me sens plus attiré par rien (surement dut au stress et à l'angoisse) et me force à trouver pleins d'arguments pour me rassurer sur mon orientation. Est-ce simplement des fantasmes? Ou ne suis-je pas Hétérosexuel? Merci. Lucas




J’aimerais réduire mes consommations de masturbation…

Bonjour, j'aimerais réduire mes consommations de masturbation. Souvent, je vais avoir des envies très fortes de me masturber, peu importe ce que je fais. Que je regarde un film, que je joue, que je parle , etc. À partir du moment ou j'ai envie de me masturber, j'arrive plus à me concentrer sur autre chose. Je suis en érection permanente et tant que je me masturbe pas, ça se calme pas. Ça me prend n'importe quand.. J'aimerais savoir d'où ça vient et comment faire pour pouvoir me contrôler.. Luke


Pourquoi ai-je l’impression de ressentir moins d’attirances envers les filles?

Bonjour, je suis un homme de 23 ans et je me pose énormément de question sur mon orientation sexuelle en ce moment j’aimerai savoir si vous pouvez m’éclairer. Alors voilà j’ai toujours su que j’étais bi mais je n’ai jamais été attiré sentimentalement par les hommes. Ce que j’aime sentimentalement c’est les femmes. Sexuellement les femmes me plaisent plus aussi, disons qu’un homme pouvait m’exciter une fois sur 100. Cependant depuis quelques mois je suis en dépression et lorsque je me masturbe les femmes ne m’excitent plus. En revanche j’ai rencontré une femme il y’a quelques semaines et quand je l’ai j’étais naturellement excité. Je me demande donc pourquoi ce rejet des femmes. Victor



J’ai besoin de regarder du porno gay à tous les ...

Bonjour je suis un garcon de 14 ans qui avait une peur d’etre homosexuel que je n’ai plus mais j’ai l’impression que cette peur a laisse des « séquelles » ducoup me concernant depuis tout petit je désir forme une famille avec une femme j’ai deja eu des envies de faire l’amour a des femmes et j’ai deja etais en couple avec des femmes les hommes ne m’interessent pas mais je peux en trouver beau sans plus je trouve pas sa honteux de trouver un homme beau mais depuis que j’av eu cette peur j’ai décidé de le tester sur de la porno hétérosexuel et lesbienne qui m’excitais de ouf mais plus maintenant car j’en regarde tout les jours et ducoup je n’ai plus trop desir pour les femmes ducoup je me suis dis test toi en regardant des photos d’homme beau nu et de la pornographie gay ça ne m’excite pas mais j’ai l’impression que j’ai besoin de faire ca tout les jours pour etre sur que sa m’exci pas et j’ai meme commencé a faire de la sur analyse c’est a dire que par exemple je vais regarder une statue mais dans mon champs de vision je vois des fesses d’hommes bah je fais commencer a forcer de me dire que je suis gay et continue de me dire que je suis gay mais le problème c’est que en continuant de faire ca je suis arriver au stade j’ai convaincu mon cerveau que j’etais gay ou bi alors que j’ai toujours pas d’attirance pour les hommes et qu’au fond je suis toujours hétérosexuel et j’ai meme commencé a avoir des « pulsions » (sans etre excité ni rien c juste une sensation que je sens qui est désagréable) fin c’est pas une pulsion que j’ai deja eu pour les filles ca a rien avoir et je vais dire un truc dont j’ai ultra honte dont je tiendrais a pas être juger alors un jour je carresser ma chienne et jsp si c’est une pulsion (comme les hommes) mais j’avais comme si mon cerveau voulez que je la doigte... (je ne l’ai pas fais) mais vous allez trouvé sa bizarre mais sa me rassure car je me dis que c’est peut-être une sensation délirante comme les autres et que pour les hommes c’est sûrement a cause de la pornographie qui a du changer qqlc en moi ducoup je voudrais savoir si c’est à cause de la pornographie tout sa ou est ce que s’cela veut dire je suis refoulé ? et j’ai oublié de dire que j’avais un ou deux fantasmes gay mais que je ne voulais pas réaliser et que j’ai fais un reve gay qui m’a un peu perturbé mais je suis passé à autre chose mais le fais d’avoir eu sa fais de moi un gay refoulé ? ducoup voilà désolé d’avoir écrit un long texte je voulais juste mette les choses au clair fin bref merci de me répondre et a bientot !



Est-ce que regarder et me masturber sur du ecchi peut ...

Bonjour, je me présente j'ai 15 ans et j'aimerais savoir si lorsque l'on se masturbe devant un ecchi cela abimerais la libido. J'ai vu cela dans un article il y à pas mal de temps lorsque je regardais encore du porno même si j'ai arrêté pour opter sur du ecchi. J'espère m'être bien exprimer et vous demande de répondre à ma question. Cordialement



Comment éliminer entièrement ma libido?

Bonjour a vous D'abord, je tiens a vous remercier du travail que vous faites en répondant aux questions qu'on ne peut normalement pas poser a tout le monde. En effet, c'est après avoir suivi la réponse donnée via "est il possible d'éliminer ses pulsions sexuelles" que je reviens vers vous. Croyez-moi que depuis des années, je cherche des moyens pour éliminer définitivement ses pulsions sexuelles de ma vie, car au fil des années, je suis devenu masturbateur compulsif. Et ceci m'angoisse au plus profond de mon être et m'a même conduit a fréquenter des prostituées. J'ai eu plusieurs rapports et jamais réussi à jouir pendant l'acte au cas où ma dernière partenaire m'a demander si j'avis pris du viagra. Bref, j'ai décidé formellement de chercher à ne plus ressentir de désir sexuel et ceux par tous les moyens notamment la solution de castration chimique m'intéresse beaucoup, sauf que j'aurais compris qu'il fallait consulter un psychologue pour avoir des médicaments. j'ai conscience que le sexe est pour certains un très beau cadeau, mais me concernant ce n'est que souffrance, angoisse, addiction, mal-etre, inconfort. Alors ma question est la suivante : comment puis-je obtenir des médicament pour la castration chimique sans forcement passé par un psy ? Ou sinon existe des produits naturels pouvant vraiment baisser toute envies sexuel chez moi ? PS : Ma décision est déjà prise depuis bien longtemps alors s'il vous plaît pas de conseil allant contre cette volonté de totalement éliminer ma libido.