Mon fils de 12 ans m’a annoncé qu’il est gay. Comment l’accompagner?


Bonjour
Mon fils vient d’avoir 12 ans et m’annonce qu’il est gay. Il est attiré par un autre garçon de son âge. Il n’est pas encore pubère et je me demande comment l’accompagner au mieux. Faut il que je prenne au premier degré son annonce ou que je l’invite à faire ses expériences sans se bloquer dans une identité qu’il est sans doute trop tôt de définir de manière définitive. À cet âge, une orientation sexuelle peut elle déjà être définie dans qu’il ait eu de passage à l’acte?
Je voudrais qu’il puisse être le plus épanoui possible qu’elle que soit son orientation et l’accompagner au mieux dans sa recherche identitaire.
Merci!
Hannah
 
Bonjour Hannah,
Merci d’avoir pris le temps d’écrire à AlterHéros. Je vous remercie d’avoir pris le temps de nous parler de la situation avec votre fils et du soutien que vous désirez lui procurer à travers son parcours personnel. Je vais tenter de vous orienter du mieux possible dans votre réflexion et de vous orienter afin de vous soutenir dans cette démarche.
C’est un plaisir de savoir que vous désirez offrir du soutien à votre fils. À travers votre message, je saisis bien votre ouverture envers ce que votre fils ressent et votre discours inclusif. Même si parfois votre soutien pourra peut-être lui sembler maladroit, vous tenez au bien-être de votre fils et cela lui permettra de s’épanouir à son rythme et de savoir que vous êtes présente pour lui. Je vous invite à continuer sur cette voie!
Sachez qu’il est tout à fait normal de se poser des questions sur son orientation sexuelle, et ce, à tout âge. Même s’il n’y a pas eu d’expérience sexuelle avec un autre garçon, il est possible que votre fils s’identifie comme gay, hétérosexuel, pansexuel ou autre. Au même niveau qu’un jeune hétérosexuel peut s’identifier hétérosexuel sans pour autant avoir eu une expérience avec une fille. Les expériences sexuelles ne définissent pas notre orientation sexuelle.
Il peut être difficile de faire un coming-out à sa famille, il est donc fort probable que votre fils ait longuement pensé au fait de s’identifier comme gay avant de vous en faire part. Il est donc très important de respecter cette auto-identification, tout en faisant en sorte qu’il ne se sente pas limitée par celle-ci. Votre ouverture lui permettra de s’identifier comme il le désire, quand il le désire. Il n’est pas nécessaire de cadrer son orientation dans une boîte précise dès maintenant pour qu’il soit bien avec lui même, mais il est nécessaire de respecter les étiquettes qu’il choisit pour définir son identité, le cas échéant. Je vous invite à le laisser explorer ses questionnements à son rythme afin qu’il puisse découvrir et respecter ses limites à travers tout cela. À travers ses réflexions et ses désirs, il sera en mesure d’évaluer s’il développe un intérêt à explorer cette orientation ou si une autre lui correspondrait mieux. Comme il vous en a déjà parlé, même s’il ressent le besoin d’explorer certains besoins plus en profondeur à son âge, cette exploration n’est pas nécessairement finale. Tout comme l’identité de genre, l’orientation sexuelle et l’orientation romantique peuvent aussi être fluides et évoluer à travers le temps.
Si vous désirez échanger sur le sujet avec d’autres personnes, il existe aussi des groupes et des organismes dans votre région avec lesquels vous pouvez échanger sur le sujet de l’orientation sexuelle. Je vous invite à communiquer avec des organismes comme C’est comme ça et coordination LGBT PACA qui présentent les différents organismes LGBTQ+ situés dans les diverses régions de la France. Ces regroupements existent afin de vous appuyer et d’échanger avec d’autres personnes qui vivent une situation similaire. En fonction de ces quelques pistes, j’espère que cela vous permettra de vous orienter dans cette démarche auprès de votre fils.
Merci encore pour votre confiance Hannah, et n’hésitez pas à nous réécrire au besoin!
Elizabeth, pour AlterHéros


About Elizabeth Parenteau

Elizabeth Parenteau est une étudiante à la maîtrise en sexologie à l’Université du Québec à Montréal qui s’intéresse aux enjeux vécus par les personnes trans dans leur quotidien. Dans le cadre de son baccalauréat en sexologie, elle a effectué un stage à IRIS Estrie auprès de la communauté trans. Elle a aussi participé au Camp Sexo, organisé par l’Université de Sherbrooke, afin de sensibiliser les étudiants en médecine sur divers sujets en lien avec la sexualité humaine. Elizabeth s’intéresse particulièrement à la santé sexuelle et à la communauté trans et est passionnée de vélo.

Leave a comment