Mon ami est devenu gay pendant un été, je me suis moi aussi posé la question et je me torture…


Bonjour
Je m’appelle Alban, je suis en questionnement sur mon orientation sexuelle, j’ai 14 ans je vis en France et je vais bientôt rentrer en seconde.
Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle depuis un certain moment cette question m’avait déjà traverser l’esprit mais je m’étais dit que je étais hétéro car j’ étais amoureux d une fille. Puis pendant un séjour avec ma famille je me suis posé cette fameuse question” est-ce que je suis gay” je ne sais plus pourquoi cette question est revenue dans mon esprit, je me suis dit que c est parce que mon ancien meilleur ami est devenu gay pendant un été . Cette question est revenu a la charge comme ça je me suis donc mis a regarder tous le garçons qui passaient mais bizarrement je ne voyais plus aucune fille capable de me plaire ( l’endroit où je passais mon séjour en famille était un trou paumé au millieu de la Bretagne).
Pendant tous le séjour cette question m’a torturé j’ai donc décidé d’aller voir du porno gay et je n’ai pas réussi a bander et donc je me suis dis que je étais pas gay puis cette question est revenu j’ai donc passer le pire séjour de ma vie. J’ai essayé de voir les indice que mon enfance aurait laissé je me souviens que un jour j’ai embrassé un de mes ami par erreur sur le coup sa m’avais fait rire mais rien de plus puis je me suis souvenu que j avais embrasser une de mes anciennes amis et que j’avais éprouvé du plaisir a l’embrasser et aussi un jour en 3ème un ami m’a demander si je étais gay parce que je resemblais au garçon pas du tout attiré par les fille alors que j’ai toujours eux envie d avoir une petite amie sauf je ne savais pas comment faire et puis dans mon collège le fille sont un peu bizarre mais il y en avait une dont j étais amoureux mais tout mes amis la traitaient de pu** parce qu elle était sorti avec beaucoup de garçon mais j étais amoureux d elle quand même j’ai même eux des fantasmes avec elle.
Un jour avec des amis on avaient fait des action ou vérité et je l’ai embrassé plusieurs fois et j’ai adoré mais si c étais sans la langue pendant les vacances d été la question de me demander si je suis gay a commencé a prendre beaucoup de place j’ai regardé plusieurs fois du porno gay sans réussir a bander sauf une fois où une image ma rapeller du porno hétéro.
EfEn quête de questionnement je suis aller faire des test qui me ont dit que j étais hétéro mais je ne les ai pas cru j’ai fais un teste qui était bien et qui m’a permis d apaiser mes doute pendant un moment ce test est l’échelle de Kinsey je ne sais pas si fiable. Je suis aller voir des témoignages de jeunes ados qui ont découvert leur homosexualité ou qui étais en questionnement, tous les témoignages de personnes que j’ai lu dise la même choses “et là ça a été le déclic ” et il y avait des gens qui se disait hétéro avant de devenir Homo et d autre qui l’ont toujours su puis je me suis persuadé que je étais gay mais quelque au fond de moi me disais que je ne l’étais pas puis je me suis dit que j’etais hétéro et là quelque m’a dit que je ne l’étais pas j’ ai donc envisagé la bisexualité mais là non plus sa ne plaisait cette question me torturait tous le temps je même penser au suiside mais j ai renoncé ,
ma mère a remarqué que je me sentais vraiment pas bien on est allé chez mon pédiatre qui est un ami de la famille, je lui est expliqué que je ressentais plus un aussi grande attirance pour les fille et il m’a dit que c était peut être une chute de libido et après quelques recherches j ai remarque que la baisse de libido pouvais être lié a la grande consommation de porno et j’ ai lu dans cette article sur la baisse de libido que des gens préfèrent se masturber que d avoir une véritable relation sexuelle . Comme je suis un grand consommateur de porno je me suis dit que au bout d un moment mon cerveau avait remplacé l’idée d’avoir une relation sexuelle avec une fille a été remplacé par le porno. J’ai tout remis en question pour moi dans le futur j avais envie d avoir une femme et des enfants tout ça quoi ! J’ai essayé de m imaginé avec un homme dans une relation a long terme et je n’arrive pas a imaginer ça .
Je n’arrive pas a savoir pourquoi je regarde les autre garçons sans le vouloir et j’ai trouvé une explication je ne suis pas attiré par les autre garçon mais je suis jaloux des garçons qui sont beaux, qui attire les fille et qui sont musclé je ne me suis jamais senti a l’aise dans mon corps et d un côté je me suis dit que c’est peut être de l attirance pour les garçons et je ne sais même plus c est quoi le concept d attirance pour une personne .
Et donc je vous demande de m’aider merci de votre aide et de votre compréhension je sais que ce que j’ai écrit est peut être génant mais aidé svp et désolé pour les fautes d’orthographe.
Alban

Salut Alban !
Merci beaucoup de nous écrire, de nous démontrer ta confiance.
Je comprends que tu puisses ressentir de la gêne en nous parlant de ce que tu vis. Je tiens d’abord à te dire que les questionnements que tu présentes sont tout à fait normaux, d’accord? Surtout, ne t’en fais pas pour les fautes d’orthographe !
Tu es la seule personne à pouvoir déterminer ce qu’est ton orientation sexuelle. Je ne peux que te donner des pistes de réflexion. Je dois dire que je suis particulièrement inquiète lorsque tu expliques que tu as déjà envisagé le suicide, mais suis contente de savoir que tu as reçu des soins. Si jamais des idées noires te traversent l’esprit à nouveau, n’hésite pas à contacter une de ces lignes d’écoute.
Je veux revenir avec toi sur quelque chose que tu écris en début de message. Tu nous expliques que ton ancien meilleur ami est “devenu gay” durant un été et que tu as vu sur internet des gens qui sont devenus homos. Tu sais, les gens ne “deviennent” pas homosexuels. On découvre notre orientation sexuelle avec le temps et les événements, simplement, et on choisit d’en parler à notre entourage ou non. Il serait faux de croire que l’hétérosexualité est “la base” ou est l’orientation sexuelle “par défaut” que nous avons toustes à la naissance. Certaines personnes sont hétéro, d’autres sont homo, d’autres sont bisexuelles, d’autres sont asexuelles… et personne ne “devient” d’une orientation sexuelle ou d’une autre. J’espère que le tout est un peu plus clair pour toi maintenant ! 🙂
Je tiens aussi à te parler de porno, puisque tu dis en consommer beaucoup. La porno mainstream est faite pour choquer, pour exciter rapidement. Elle est faite pour plaire, peu importe qui la regarde. Je connais des femmes homosexuelles qui regardent de la porno mettant en scène des hommes homosexuels… alors qu’elles n’ont aucun intérêt pour les hommes dans la vie. Souvent avec des corps retouchés, épilés, sans protection contre les ITSS et les grossesses non-désirées, sans égard au consentement, sans les rires, les malaises, la gêne, les découvertes lentes et tendres, les difficultés à trouver une position confortable et agréable, sans les colocs ou la famille dans la pièce à côté à cause de qui on ne peut pas faire de bruit, la pornographie ne représente pas la réalité, tu comprends? Comme tu l’expliques dans ton message, elle peut effectivement avoir une incidence sur ta vie sexuelle puisque tes attentes au niveau de la sexualité ne correspondent pas à ce qui se passe dans la vraie vie. Elle peut effectivement causer une baisse de libido. Autrement dit, la pornographie est une mauvaise conseillère lorsqu’il est temps de déterminer notre orientation sexuelle… et pour la sexualité en général, bien souvent !
L’expérience que tu as vécue en embrassant ton ami a été agréable. C’est correct de ressentir du plaisir avec une autre personne, peu importe son genre, si tout le monde est consentant. Tu parles de l’échelle de Kinsey dans ton message. C’est une échelle souvent utilisée, mais qui se base entre autres sur les expériences que nous avons eues. Alors que plusieurs ados / jeunes adultes (et aussi des adultes plus vieux!) ont des rapports sexuels avec des gens de tous genres (personnes non-binaires, femmes, hommes, personnes agenres, etc.) dans une optique d’exploration ou simplement pour s’amuser, cette échelle ne tient pas compte de plusieurs de ces réalités. Aussi, on y parle de comportements sexuels sans égard au fait que ces gestes aient été posés avec consentement ou non, entre autres… L’échelle de Kinsey, tout comme l’échelle de Klein et d’autres types de “tests d’orientation sexuelle”, a bien des défauts, mais elle peut servir à approfondir notre réflexion sur notre orientation sexuelle et romantique, sans toutefois donner un résultat tout à fait fiable… à toi de voir ce que tu en retiens.
Revenons à ton expérience d’action vérité. Est-ce que tu as envie de retenter cette expérience avec d’autres garçons? D’avoir des rapports sexuels avec des garçons? Tu dis que tu as déjà été amoureux d’une fille. Est-ce que ça a déjà été le cas avec une personne du même genre que toi ? Tu expliques aussi ne pas t’imaginer faire ta vie avec un homme. Te vois-tu encore faire ta vie avec une femme? Toutes les réponses que tu peux trouver sont valides. Elles pourraient t’aider à y voir plus clair.
Tu dis que tu ne savais pas comment faire quand tu as eu une petite amie. C’est normal. Les relations amoureuses, de couple, ça ne vient pas avec un mode d’emploi. Parfois, on pense que la sexualité vient avec un mode d’emploi (la porno!) mais c’est faux puisque chaque personne et chaque couple vit sa sexualité de manière différente. Il faut apprendre à connaître l’autre et à se connaître soi-même aussi, et c’est comme ça qu’on découvre ensemble ce qui nous plaît et ce qui nous plaît moins. C’est normal d’être maladroit. C’est normal d’être confus, d’avoir plusieurs émotions en même temps. C’est normal de ne pas savoir où mettre sa main, son bras, sa bouche quand on est avec son / sa partenaire, les premières fois ! Tout le monde le vit, mais rares sont celleux qui en parlent, de peur d’être jugé.e.s, alors que c’est complètement naturel d’avoir un processus d’apprentissage en matière d’amour et de sexualité.
Tu expliques aussi que tu ne t’es jamais senti à l’aise dans ton corps. Est-ce qu’il y a des moments où tu te sens mieux? Quand tu fais un sport, de l’art, de la cuisine, d’autres loisirs et passes-temps? Est-ce qu’il y a un look en particulier qui te fait te sentir mieux? Y a-t-il des aspects ou parties de ton corps que tu apprécies particulièrement et que tu pourrais mettre en valeur davantage? Parfois, juste le fait de changer un élément dans notre routine, notre alimentation, notre hygiène ou notre tenue vestimentaire peut faire énormément de bien. À toi de voir ce qui pourrait faire une différence.
Enfin, concernant le fait que tu envies certains garçons, c’est une possibilité. Cette envie peut être mélangée à du désir, à un besoin de se comparer, ou à rien de tout cela. Qu’en dis-tu? C’est légitime de trouver une personne jolie, de trouver qu’elle a une énergie attirante ou qu’elle sent bon, sans que cela détermine notre orientation sexuelle. Je suis lesbienne et il m’arrive souvent de trouver des hommes très beaux et attirants, sans pour autant avoir envie de rapports sexuels avec eux ou d’être en relation amoureuse avec eux ! Lorsque je parle d’attirance, pour moi, c’est d’avoir envie de me rapprocher de la personne, de mieux la connaître, d’être en contact avec elle physiquement – pas nécessairement d’une manière sexuelle, quoique parfois c’est le cas. Est-ce que ça correspond à ce que tu as déjà vécu comme attirance, par exemple avec ta première copine ? Peut-être que si tu y réfléchis, tu pourras mieux saisir le concept d’attirance. Il se peut aussi que tu ne ressentes pas du tout ou très peu d’attirance sexuelle – c’est le cas des personnes asexuelles.
Voilà ! J’espère que ma réponse t’apportera un peu de réconfort et des pistes de réflexion pour mieux te retrouver. Si jamais tu en ressens le besoin, tu peux nous réécrire avec des questions plus précises.
Cordialement,
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.


Leave a comment

One thought on “Mon ami est devenu gay pendant un été, je me suis moi aussi posé la question et je me torture…