Ma meilleure amie a mal réagi à mon coming-out. Que faire?


Je crois que je suis bisexuelle en fait, sure je l’ai déja dit a une amie elle l’a tres bien pris . Mais une jour ma meilleure amie m’a forcée de lui dire je ne voulais pas mais elle est tres controlante . Disons qu’elle ne l’a pas tres bien pris. Donc pour ne pas que sa vire encore plus au cauchemar je lui ai dit que j’avais réféchli et que je ne l’étais plus mais si ce n’était pas tres vrai . Apres sa Il y avait des périodes ou je ne l’étais vraiment plus des périodes ou je l’étais mais sa revenait tout le temps . Depuis plusieurs mois ont passés et e le suis finalement et je suis sure mais je ne sais plus quoi faire . Je dois faire quoi?

Bonjour et merci de t’être adressée à AlterHéros.
Tu vis une situation complexe; à cause de la mauvaise réaction de ta meilleure amie face à ta bisexualité, tu as senti que votre relation était menacée. Tu as donc décidé de lui dire que tu avais changé d’idée pour préserver son amitié, même si tu avais encore des doutes sur ton orientation sexuelle. Maintenant que tu es certaine de ta bisexualité, tu ne sais pas ce que tu dois faire.

Je comprends que cette situation est très désagréable pour toi. Maintenant, voyons ensemble les options qui s’offrent à toi afin d’améliorer les choses. Avant tout, je comprends bien que lorsque tu as fait ton coming-out (lorsque tu as annoncé ta bisexualité), il était plus important pour toi de garder ta relation avec ta meilleure amie que d’afficher ton orientation sexuelle. Maintenant, la situation est-elle la même? Est-ce que tu as envie d’être ouverte davantage au sujet de ta bisexualité, malgré la réaction de ton amie? Tu ne peux pas décider de ses réactions, mais tu as le contrôle de tes propres actions.

Il y a quelque chose qui m’inquiète dans ton message. Tu dis que ta meilleure amie est très contrôlante et qu’elle t’a forcée à faire ton coming-out. De plus, tu t’es sentie obligée de lui mentir pour ne pas que « ça vire au cauchemar ». Tu sais, lorsqu’une personne fait son coming-out, toutes sortes de réactions sont possibles de la part de l’entourage: surprise, soulagement, crainte, peine, joie… des réactions que l’on peut avoir suite à n’importe quelle nouvelle! Toutefois, ces réactions s’estompent généralement avec le temps. La réaction de ton amie semble avoir été très forte. Ce qui m’interpelle particulièrement, c’est qu’elle ait eu cette réaction après t’avoir forcée à révéler ta bisexualité (alors qu’elle aurait pu te questionner poliment), et que tu hésites encore à t’afficher ouvertement face à cette personne. Est-ce que cette personne mérite toujours le titre de « meilleure amie » ?

Si tu tiens encore à votre amitié, que tu as envie de garder cette personne dans ta vie, que penserais-tu d’avoir une bonne discussion avec elle? Je lis dans ton message que tu fais face à une personne contrôlante et que cette situation te déplaît. Que tu choisisses de lui dire que tu es bisexuelle ou non, tu peux lui expliquer que la façon dont elle agit avec toi n’est pas agréable. À toi de voir si tu préfères lui parler ou non de ton orientation sexuelle. Si tu as envie de lui en parler, elle te questionnera peut-être sur le fait que tu as changé d’idée. Tu pourrais lui expliquer que tu étais en questionnement, comme tu nous l’as écrit.

Ensuite, tu peux essayer de voir avec elle ce qui provoque cette réaction forte. Est-ce qu’elle comprend ce qu’est la bisexualité? Sait-elle que, même si elle est maintenant au courant de ta bisexualité, tu restes la même personne? A-t-elle peur de quelque chose, de te perdre, que tu sois amoureuse d’elle, que les gens se moquent d’elle parce que tu es bisexuelle et que vous êtes souvent ensemble? De toute façon, que tu lui expliques maintenant ou plus tard, elle n’aura pas le choix d’affronter la situation. Si tu avais une amoureuse prochainement, comment penses-tu qu’elle réagirait? Est-ce que tu vivrais un « cauchemar » ou tu serais à l’aise? En passant, si ta meilleure amie te fait des commentaires qui te blessent ou qu’elle t’humilie d’une façon ou d’une autre, il serait peut-être préférable de t’éloigner de cette personne, même si c’est difficile, et de parler de ce qu’elle te fait vivre à une personne en qui tu as confiance. L’intimidation est toujours inacceptable, peu importe notre orientation sexuelle, et qu’elle soit faite par ta meilleure amie ou par des inconnus.

Ce qui me soulage dans ton message, c’est que tu as déjà parlé de ta bisexualité à une autre amie qui l’a bien pris. J’en déduis que tu n’es pas seule et que tu as au moins une personne avec qui tu te sens à l’aise de t’afficher en tant que personne bisexuelle. Serait-ce possible pour toi de passer plus de temps avec cette amie, de t’en rapprocher? Il est important de ne pas t’isoler… Tu viens de découvrir une partie de ta personnalité qui sera importante pour la suite des choses. J’espère que tu feras la rencontre de gens qui sauront apprécier qui tu es à 100% ! Entretemps, à toi de voir si tu veux conserver ta relation avec ton amie, et comment tu t’y prendras pour poursuivre cette relation tout en vivant ta bisexualité.

Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous écrire à nouveau.
Bon courage!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment