Ma fille adolescente dit qu’elle serait mieux en garçon


Ma fille adolescente dit qu’elle serait mieux en garçon. Comment l’aider à assumer sa féminité et lui faire comprendre qu’elle n’est pas obligée d’être pareille comme les modèles d’Hollywood pour être une femme à part entière ? Lui dire qu’elle peut aimer les filles de son âge sans être un garçon pour autant, qu’être lesbienne ça peut arriver à n’importe qui ?
Maman
Bonjour,
Tout d’abord, je tiens à vous remercier de votre confiance envers Alterhéros.
Si je comprends bien, vous aimeriez trouver une façon de montrer à votre adolescent.e qu’il n’y a pas qu’un seul modèle de féminité et qu’il y ait une possibilité qu’iel (contraction des pronoms il et elle) soit une fille lesbienne plutôt qu’un garçon. Vous avez raison, il n’y a pas qu’un modèle de féminité: il y a une multiplicité de façons d’exprimer son genre qui soient toutes aussi valides les unes que les autres. Vous faites preuve d’une très belle sensibilité en n’assumant pas l’orientation sexuelle de votre adolescent.e: avoir une orientation non hétérosexuelle pourrait être une possibilité parmi tant d’autres pour votre adolescent.e.
Il est possible pour votre adolescent.e d’avoir une expression de genre qui diffère de celle attendue par la société, d’avoir une orientation non hétérosexuelle ou d’être un garçon. Parfois, il est plus facile de concevoir son enfant comme étant gay/lesbienne/bisexuel.le/pansexuel.le/queer plutôt que trans parce que ce sont des réalités qui bénéficient de plus de visibilité médiatique que celles des personnes trans. Seul.e votre adolescent.e détient la réponse et est la/le seul.e qui peut déterminer son genre et son orientation sexuelle. Le mieux, c’est de lui laisser l’espace pour explorer son genre et son orientation sexuelle dans un climat d’acceptation et d’ouverture afin qu’iel puisse par iel-même affirmer son identité. Je vois que vous démontrez une belle ouverture d’esprit et que vous vous souciez du bien-être de votre adolescent.e. Je vous invite donc à ouvrir le dialogue avec iel. Cela peut se faire en partageant des videos, de la littérature sur le sujet, ou même des ressources!
Si jamais votre adolescent.e est trans, il y a des ressources de soutien pour les parents. Chez Enfants Transgenres Canada, vous trouverez une liste de ressources ainsi qu’une plateforme pour échanger avec des parents ayant des réalités semblables.
Pour vous et votre adolescent.e, il y a Interligne qui offre un service de ligne d’écoute et de textos 24/24 heures, 7/7 jours, et ce, gratuitement. C’est un service d’aide et de demande de renseignements offert à toutes les personnes intéressées ou concernées par l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Je vous réfère également à cette question envoyée par un parent sur notre site web qui pourrait compléter ma réponse à votre question: “Je m’inquiète à l’idée que mon enfant soit possiblement trans.”
Si vous le souhaitez, vous pouvez partager une liste d’ouvrages à votre adolescent.e qui portent sur l’identité de genre, l’orientation sexuelle et les stéréotypes de genre qui pourraient l’aider dans son cheminement. La voici ! Si vous passez parfois à Montréal, il y a une super librairie féministe ayant une section jeunesse sur plusieurs de ces thématiques: L’Euguélionne. Pour votre région, il y a l’organisme TRANS-Mauicie/Centre-du-Québec qui offre du soutien aux personnes trans ou en questionnement ainsi qu’à leurs proches.
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous réécrire (et si votre adolescent.e a des questions sur l’identité sexuelle et de genre, iel peut également nous contacter 😉
Je vous souhaite une bonne journée,
Sandie


About sandie

Sandie est étudiante au baccalauréat en sexologie à l’UQÀM. Elle trippe sur le vintage, les couleurs pastel, les paillettes et les fleurs.

Leave a comment