Ma copine refuse et invalide mon identité de genre…


Bonjour,

J’ai une petite amie qui sais que je suis genderfluid, mais en ce moment je me sens plus souvent garçon/non binair et j’ai préféré lui en parler pour qu’elle soit au courant. Mais à ce moment elle m’a sortie que elle avait signé pour être avec une fille et pas un garçon (elle est lesbienne). Et malgré ce fait j’aime beaucoup les jupes et j’aimerais avoir un style assez kawaii avec des jupes ect.. et elle me dit que je ne serais pas crédible. Pour moi mes vêtements n’ont pas de genre mais bon..

Et puis je suis tombé sur plein de témoignages de gens qui on quitté leur copains/copine pour cette même raison… et moi j’aime vraiment ma copine et je ne veux pas que mon genre sois la cause d’une rupture..

Merci d’avance pour votre réponse et bonne journée/ soirée

 

Bonjour à toi!

 

Merci pour la confiance que tu nous accorde pour répondre à tes questions et j’entends le dilemme que tu vis!

 

Pour résumer ma compréhension de ta situation, ta petite amie sait que tu es genderfluid, mais ces temps-ci tu te sens plus souvent garçon/ non-binaire et elle dit qu’elle ne souhaite pas sortir avec un garçon. Elle te dit aussi que le fait de t’habiller avec des jupes et un style plus kawaii remettrait en cause ta crédibilité en tant que garçon ou personne non-binaire. Est-ce bien ça? Tu ne veux donc pas que ces remises en cause de ton identité de genre de la part de ta petite amie portent à une rupture.

 

Alors, je me demandais tout d’abord, est-ce que ta partenaire respecte tes pronoms? Es-tu confortable de parler avec elle de ton identité de genre et de tes questionnements? Ce qui est important, dans cette situation, c’est qu’on te valide entièrement et que tu te sentes respecté. Je t’invite donc à penser à ce que les propos de ta partenaire te font ressentir, à penser à ton bien-être et à lui partager tes émotions, tes sentiments, donc l’impact que ce qu’elle dit a sur toi. Peut-être ne le réalise-t-elle pas elle-même?

 

Tu mentionnes que tu ne souhaites pas que ton genre soit la cause de votre rupture, pourtant, ton genre fait partie de toi, c’est ce que tu es, et je te souhaite vraiment de ne pas le laisser de côté pour une autre personne! Je ne suis pas ici en train de dire que tu dois rompre avec ta partenaire pour ça, mais je t’invite tout de même à discuter avec elle, lui montrer peut-être l’importance de respecter ton genre? Tu sais, il y a beaucoup de lesbiennes non-binaires et trans-masc! Le terme lesbienne représente énormément de personnes faisant partie de la diversité de genre. Ce n’est donc pas parce qu’elle est en couple avec un garçon ou une personne non-binaire que ta partenaire serait obligée de s’identifier comme bisexuelle, pansexuelle, hétéro, etc. 

 

Pour ce qui est du style que tu aimes et que tu aimerais avoir. Je t’encourage absolument à porter ce que tu veux, car tu as bien raison, les vêtements n’ont pas de genre! Porte des jupes et un style kawaii comme tu le souhaites, ça ne vient pas diminuer la validité de ton genre 🙂 Par exemple, je connais bien des personnes non-binaires ou des hommes cis qui se maquillent et leur genre est aussi bien valide!

 

En bref, je t’invite à discuter avec ta copine de ton ressenti face à ce qu’elle pense de ton identité de genre. Tu as le droit de faire respecter ton genre et de ne pas avoir à choisir entre toi-même ou une relation. Tu pourrais observer les changements que la communication peut apporter dans votre relation et faire une réflexion sur ton niveau de confort et de bien-être au sein de celle-ci, pour entrevoir la suite!

 

En espérant un bonheur mutuel dans votre couple 🙂

 

N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment