Ma copine m’a dit qu’elle avait peur de la routine… depuis ce temps, je me pose trop de questions sur ma sexualité !


Bonjour,
J’ai 16 ans et je me pose beaucoup (trop) de questions sur ma sexualité, je suis hétérosexuelle de base et j’aime les femmes en tout genre et est admiratif devant leurs formes etc. J’ai une copine que j’aime beaucoup c’est mon première amour et ma première fois je l’aime énormément mais il y a quelque temps elle m’a dit quel avait peur de la « routine », je n’est pas dormi de la nuit et j’ai rien manger le matin et je me suis dévalorisé moi-même en m’insultant et me trouvant horrible que je ne arrivait pas à faire vivre mon couple a sa perfection.
Je suis toujours avec ma copine et depuis cet nuit la je suis perdu, le porno gay ne m’attire et me dégoûte et m’imaginer faire du sexe avec un homme me dégoûte profondément à m’en faire vomir alors qu’avec une femme cela me ravie et m’excite surtout quand je suis avec ma copine. J’approuve des sentiments pour les hommes que pour les gens de ma famille ou « mon meilleur ami » car il m’a beaucoup aidé dans le passé.
J’espère que vous pourriez m’aider ou me donner un moyen d’oublier cet penser.
PS: je suis très croyant et pratiquant si cela peut vous aider.
Théo
 
Salut Théo!
Merci de nous écrire, de nous faire confiance.
Ta copine t’a dit récemment qu’elle avait peur de la routine. Suite à cette confidence, tu as ressenti de la haine de toi-même et te poses beaucoup de questions au sujet de ta sexualité depuis.
Dis-moi, Théo, comment as-tu fait le lien entre cette discussion avec ta copine et ton orientation sexuelle ? Il serait intéressant de te questionner à ce sujet. L’orientation sexuelle n’est pas quelque chose qu’on peut changer. Le fait d’avoir une discussion difficile ou une dispute avec une personne de qui on est proche, ou encore une déception, ne modifie pas notre orientation sexuelle.
Le seul lien que je peux lire dans ce que tu écris – et je peux me tromper ! – est celui-ci:
Ta copine te dit qu’elle a peur de la routine = Tu as l’impression de ne pas la satisfaire = Tu te dévalorises = Tu associes cette dévalorisation avec quelque chose que tu considères “inférieur” = Tu te questionnes au sujet de l’homosexualité
Je fais ce lien puisque tu as des mots très durs envers la porno gaie (“me dégoûte“)  puis à l’idée d’avoir toi-même des rapports sexuels avec un homme (“me dégoûte profondément à m’en faire vomir “). C’est comme si ces images et idées qui te font te sentir mal te rappelaient ce que tu ressens lorsque tu as l’impression d’avoir déçu ta copine. Qu’en penses-tu? Je te propose alors trois choses: discuter de la situation avec ta copine pour améliorer votre relation, revoir ton rôle au sein du couple et essayer d’adoucir ta vision de l’homosexualité. D’abord, le fait que ta copine t’ait dit qu’elle avait peur de la routine n’est pas un échec. Le fait d’expérimenter des difficultés, d’avoir des conversations désagréables, de remettre en questions certaines choses au sein de son couple n’est pas une défaite. Si ta copine t’a dit qu’elle avait peur de la routine, c’est peut-être simplement parce qu’elle a envie de faire d’autres activités que celles que vous faites habituellement – ce n’est pas parce que tu es un mauvais copain. Si tu te poses davantage de questions sur ce qu’elle voulait te dire, tu peux lui demander de quoi elle aurait besoin pour se sentir mieux dans votre couple. Tu peux te poser la question à toi-même aussi: qu’est-ce qui te rendrait encore plus heureux dans ta relation amoureuse ? Pour avoir une discussion plus agréable, je te propose de lire à propos de la communication non violente.
Ensuite, le bien-être de ton couple n’est pas ta responsabilité à toi seul comme tu sembles vouloir l’exprimer dans ton message: “je ne arrivait pas à faire vivre mon couple a sa perfection”. Le couple, ça se joue à deux ! C’est une aventure qui se partage. C’est pourquoi je te propose d’en discuter avec elle. Je considère que le fait qu’elle t’ait parlé de sa peur de la routine est en fait une belle preuve de confiance et d’amour ; elle a probablement envie que votre couple dure et c’est pourquoi elle souhaitait t’en parler, pour améliorer les choses. Je te propose de lire un autre article traitant de la communication dans le couple, si jamais tu as un peu de temps: Vivre une relation amoureuse: La communication en couple, par Tel-Jeunes.Enfin, il est possible d’être hétérosexuel sans que les relations entre hommes nous donnent “envie de vomir”, tu sais ? Tu n’as pas à prouver ta masculinité ou ton hétérosexualité ; elles sont déjà là et elles en changeront pas. On ne choisit pas son orientation sexuelle. Ça demande beaucoup d’énergie d’être dégoûté ou d’avoir peur face à quelque chose ! Parfois, on a ces attitudes lorsqu’on connaît mal quelque chose ou qu’on a des préjugés. Parfois, cette peur ou ce dégoût nous sont transmis par nos proches, nos ami.e.s, nos collègues. On a alors l’impression que pour être accepté.e, il faut avoir la même attitude et on en vient parfois à l’intérioriser. Ça se passe ainsi avec le racisme, le sexisme, le capacitisme… et c’est peut-être ton cas avec l’homosexualité, du moins les relations entre hommes. Et si tu apprenais à connaître un peu plus ce qu’est l’homosexualité masculine pour vrai, au-delà des préjugés et de la porno (parce que la porno, ce n’est pas la réalité!), crois-tu que tu te sentirais un peu mieux face à cela ? Le fait de t’informer ne change pas ton orientation sexuelle. Faisons un parallèle: si tu aimes vraiment les oranges, sans vraiment aimer les pommes, mais que tu décides de faire une recherche à propos des pommes, cela ne changera pas ton amour des oranges et ton indifférences envers les pommes. Qu’en penses-tu?Voici deux sources d’information qui pourraient t’aider:
La Foire aux questions d’Interligne (Québec, Canada) – tu peux dérouler un peu pour la section “Mythes et réalités”
Sexualité – Mythes et réalités (par le Ministère de la Santé du Nunavut (Canada))
À la fin de ton message, tu expliques que tu es très croyant et pratiquant. Génial ! Est-ce que la foi te donne de l’énergie, te fait te sentir bien ? Qu’est-ce que tu pourrais faire pour te sentir mieux dans ton couple ? Est-ce que la prière pourrait faire partie de ce processus ? Aussi, qu’est-ce que tu pourrais retenir de ta religion pour mieux accepter l’homosexualité, du moins ne plus avoir de réactions violentes face à celle-ci ? Par exemple, tu peux te concentrer sur des valeurs de paix, de partage, de compassion. Tu peux parler de ce que tu vis avec un pasteur, un rabbin, un imam, un prêtre, bref, une personne qui saura te guider dans tes difficultés au niveau du couple et tes questionnements.
De plus, si tu le souhaites, tu peux consulter un.e psychologue, travailleur.euse social.e ou sexologue pour avoir un suivi plus personnalisé et à moyen ou long terme. Qu’en penses-tu ?
Je te souhaite bon courage, Théo. Ne t’en mets pas trop sur les épaules. Tu vas y arriver !
N’hésite pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin.
Marie-Édith
B.A. sexologie, DESS travail social


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment