Jusqu’où puis-je aller dans une transition médicale en France à l’âge de 15 ans?


Bonjour, je suis trans MtF et j’ai rendez vous avec un docteur accompagnant les transitions, mais je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Jusqu’où puis-je aller dans une transition médicale sachant que j’ai 15 ans ? Les bloqueurs de puberté sont-ils déjà accessibles ? Merci d’avance.

Alone

Bonjour,

 

Félicitations d’avoir obtenu ton premier rendez-vous médical pour ta transition! Je comprends que ces démarches peuvent être intimidantes au début, surtout lorsqu’on ne sait pas trop comment ça fonctionne et ce qui va nous être demandé. Je vais essayer de t’aider du mieux que je peux.

 

Je tiens à préciser que je n’habite pas en France (AlterHéros étant une association canadienne!), et que je n’ai pas d’expérience de première main avec votre système médical, mais il y a des choses qui ne changent pas. Il y a deux principaux parcours possibles : certains médecins exigent une lettre d’un·e professionnel·le en santé mentale, cette lettre vise à attester que tu es bien trans, que tu comprends les effets et les risques de l’hormonothérapie. Cela peut être très court, ou légèrement plus long selon les cas. D’autres docteurs ne voient pas l’intérêt de ce suivi psychiatrique, après tout être trans n’est pas un problème ou une maladie, et sont aptes à t’expliquer directement ces informations et à vérifier ta capacité à consentir. Dans les deux cas, une fois cette première étape passée, il te faudra passer un bilan sanguin et hormonal, afin de comprendre quelles hormones et quelles doses te conviendront le mieux. Une fois que tout est prêt, tu devras recevoir ta prescription et tu pourras aller chercher tes hormones dans une pharmacie près de chez-toi. Ton médecin te recommandera sûrement de repasser faire des tests aux quelques mois pour s’assurer que les changements correspondent à ce que tu souhaites et faire des ajustements au besoin.

 

Si tu aimerais déjà commencer à t’informer par toi-même des effets possibles de l’hormonothérapie féminisantes, cela pourrait aussi t’aider à te préparer. Tu pourrais lire sur les effets (sur la forme du corps, la pilosité, la peau, l’odeur corporelle, les sensations, les émotions, la sexualité et la fertilité) ainsi que les méthodes d’administration (gel, patch, comprimés, injection, etc.) 

 

Ton docteur pourra te confirmer les détails, mais à 15 ans tu peux commencer l’hormonothérapie et les bloqueurs de puberté à condition d’avoir le consentement écrit de tes parents. Les bloqueurs peuvent être prescrits à partir du début de la puberté (entre 9 et 14,5 ans selon les individus) et permettent de reporter la puberté à plus tard afin de donner plus de temps si on hésite à prendre des hormones ou non. En combinant bloqueurs et hormones, il est possible de vivre une puberté pleinement dans son genre désiré, ce qui peut être très validant et simplifier les procédures qui seraient autrement prises à l’âge adulte. Si tu crains les réactions de tes parents, sache aussi que les bloqueurs sont sécuritaires et réversibles, si jamais tu décides d’arrêter les bloqueurs, ta puberté peut se dérouler entièrement telle qu’elle l’aurait fait sans ceux-ci.

 

Donc pour répondre à ton autre question, tu peux aller dans ta transition jusqu’où tu en as envie!  Même si comme dans toutes les pubertés il n’est pas toujours possible de savoir à l’avance quels changements se produiront à quelle intensité, tu as une certaine autonomie dans ce processus et tu peux choisir le rythme jusqu’à un certain point. Il est toujours possible de réduire les doses ou d’arrêter les hormones et de les reprendre plus tard ou non.

 

Pour plus d’info, je te conseille de te conseille de lire ce dossier de WikiTrans dont j’ai déjà cité quelques sections dans ma réponse. Il s’agit d’une mine d’informations sur l’accès aux hormones en France de même que leurs effets. Cette page d’InformationTransgenre donne également beaucoup plus de détails sur les bloqueurs. Ces différents guides peuvent également être intéressants :

 

Je remarque que tu as choisi Alone comme pseudonyme, est-ce que c’est parce que tu as tendance à te sentir seule? Si tu aimerais rencontrer d’autres personnes trans, tu pourrais peut-être rejoindre le discord Fransgenre, ou encore une asso comme celles sur cette carte ou les membres de la Fédération trans et intersexe de France. Dans tous les cas, d’expérience personnelle, je peux te dire que de trouver sa place dans une communauté de gens qui nous ressemblent est terriblement utile et valorisant, particulièrement lorsqu’on est trans. 

 

J’espère que ça répond au moins un peu en partie à tes questions! Tu peux toujours nous écrire à nouveau s’il y a quoi que ce soit.

 

Solidairement, 

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment