Je vous écris juste pour enfin faire mon coming out homosexuel à quelqu’un…


Salut,
Pour commencer, j’ai eu du mal à remplir les rubriques du formulaire, j’ai hésité à mettre homosexuel et homoromantique, et puis,je me suis dit que vous êtiez tous lgbt chez alterheros, et pour voir ce que ça faisait, je me suis décidé à me définir ainsi, cest la 1ere fois que je le fais. Cest mon premier coming out de ma vie.
Je vous écris juste pour enfin faire mon coming out virtuel à quelqu’un.
J’ai 18 ans et très peur de finir seul ma vie et de n’avoir jamais de relation amoureuse avec un homme.
Parce que pour moi tout a commencé très tôt, je ne me souviens plus quand exactement.
Je suis toujours excité sexuellement par les corps nus masculins et le sexe masculin. Je suis sur que je suis homosexuel depuis 2 ans ! Voila c’est enfin dit à quelqu’un !

Mais, tout se complique bcp pour moi, émotionnellement, j’ai cru parfois que je pouvais être amoureux de quelques filles, et je me rassurais ainsi, mais c’est juste de l’amitié. J’ai eu des crushs sur différents garçons successivement depuis l’entrée au collège, c’est un genre de sentiment que je n’ai jamais eu pour les filles et donc je crois que c’est bien de l’amour parce que j’éprouve pas ce sentiment pour tous le monde et pour tous les hommes, uniquement pour quelques personnes. Donc je suis homoromantique depuis le collège. Cest enfin dit à quelqu’un !!
Et donc, ça se complique de plus en plus, je suis maintenant amoureux de plusieurs copains – 4 amis – en même temps, j’ai envie de les embrasser, de les aimer et plus. Donc je suis bien homoromantique actuellement en plus d’être homosexuel, mais est ce normal d’aimer plusieurs copains à la fois en étant homoromantique ?
Et en plus, je sais pas comment savoir si jai une chance avec l’un d’eux et comment les draguer et les séduire sans risque ?
Tout est très frustrant de ne pas savoir aborder ce sujet avec les autres, leur dire que j’aime les garçons et pas les filles.Des conseils ?
J’ai vraiment accepté mon orientation et je voudrais vivre des relations amoureuses.
Je voulais savoir si les femmes sont plus ouvertes sur le sujet que les hommes ? Parce que certaines filles que je connais semblent ouvertes sur le sujet lgbt d’après ce qu’elles me racontent et je crois qu’elles ne pourront pas être dérangée si je leur dévoile mon homosexualité à elles en premier. Bonne idée ?
Merci de m’avoir prêté attention à mon 1er coming out de ma vie.

Frank

Bonjour Franck!

 

Je t’envoie toutes mes plus sincères félicitations pour ton tout premier coming out 😀 !! C’est souvent une étape marquante et je tiens à le souligner et à célébrer ton courage et la confiance que tu nous accordes. Tu es ici chez toi et parmi les tiens. <3 J’entends que tu caches ton orientation depuis un certain temps et que c’est quelque chose que tu avais vraiment besoin d’exprimer. Je peux imaginer ton soulagement. Ça va? Comment tu te sens?

 

Maintenant, pour adresser tes questions, les premières relations amoureuses et le dévoilement de soi ne sont pas les aspects les plus faciles dans nos vies de personnes homosexuelles. Malgré tes hésitations, ton message me donne l’impression que tu te connais plutôt bien et que tu sais ce que tu veux, je pense qu’il s’agit de forces qui vont t’aider!  

 

Tu te demandes s’il est possible d’aimer plusieurs de tes copains en même temps. Mais oui! On ne contrôle pas ses sentiments, avec qui on développe nos attirances ni dans quel ordre. Certaines personnes préfèrent être en couple avec une seule personne à la fois et d’autres développent des relations consensuelles avec plusieurs gens en même temps, c’est ce qu’on appelle le polyamour ou la non monogamie consensuelle (tu peux lire cette réponse à ce sujet!). 

 

S’il y a une façon de draguer et de séduire qui est absolument sans risque je ne la connais pas. 🙂 On ne sait jamais sans l’ombre d’un doute comment l’autre personne va réagir ou si nos sentiments sont partagés, à moins de demander. Être amoureux d’un (ou de plusieurs) amis n’est pas une position facile. La proximité et l’intimité que l’on a avec nos amis est un terrain fertile pour la naissance d’un attachement et d’un désir plus profond, surtout lorsque l’on explore son orientation sexuelle ou romantique. D’un côté, tu pourrais vouloir tenter de dissimuler tes sentiments pour garder tes amitiés telles qu’elles sont. D’un autre côté, tu pourrais vouloir prendre la chance de dévoiler ce que tu ressens et risquer de changer tes relations, pour le mieux ou pour le pire. Il n’est pas impossible que tes copains partagent tes sentiments, mais je crois que tu dois tout de même te préparer pour toutes les éventualités. Finalement, la décision de leur confier ou non tes sentiments te revient. Tu aimerais peut-être commencer par leur parler de l’homosexualité en général ou de ta propre orientation et voir comment ils réagissent. Tu les connais mieux que moi, quelles activités faites-vous ensemble? Dans quels contextes te sens-tu plus proche d’eux? Cette réponse de mon collègue Guillaume pourrait potentiellement t’intéresser : Comment dire à un garçon que je m’intéresse à lui sans craindre une réaction homophobe?

 

As-tu pensé à discuter avec d’autres garçons gays, sur des applications de rencontre, des groupes de discussion en ligne ou dans des associations LGBTQ+? Ça peut apporter beaucoup de soulagement de voir que d’autres personnes sont passées par des étapes similaires, que cela mène à des rapprochements ou non. C’est aussi un bon moyen pour se familiariser avec les codes de séduction et les référents culturels. Je pense que la drague est souvent montrée dans les films comme des grands gestes et de l’insistance, mais je ne crois pas que ça soit la réalité. Il s’agit plutôt d’exprimer clairement ses intérêts, besoins, préférences et limites, d’être à l’écoute de celles de l’autre et voir s’il y a une compatibilité au fil des conversations. Ce n’a pas à être beaucoup plus compliqué que cela. J’aime beaucoup le guide “et si on jasait sexting?” du PiAMP qui parle des réalités de la séduction en ligne et du partage de photos intimes, si c’est quelque chose qui pourrait t’intéresser. 

 

Pour aborder le sujet de ton orientation avec tes proches, ou faire ton coming out, tu peux faire différentes réflexions pour te préparer. À qui veux-tu parler, ce que tu veux dire, quand, comment (en personne, par texto/courriel) et pourquoi. Tu n’es jamais obligé de faire un coming si tu n’es pas confortable ou en sécurité de le faire. Si tu aimerais plus de conseils et de précisions, tu pourrais lire ces articles :

À savoir s’il serait plus facile de commencer avec tes amies de filles, j’aimerais te dire que toutes les personnes sont différentes et que le genre d’une personne n’a pas d’impact sur son ouverture envers la diversité sexuelle. Pourtant, dans mon expérience en tout cas, les filles peuvent être de très bonnes alliées. Puisque tu te sens confortable avec elles et qu’elles ont déjà exprimé une certaine ouverture, j’aurais tendance à croire qu’elles pourraient effectivement t’offrir du soutien de qualité. Ce n’est pas pour dire que tes amis masculins réagiront automatiquement mal, toi par exemple je crois que tu prendrais bien le coming out d’un proche. 🙂 Dans tous les cas, ton premier coming out virtuel s’est bien passé (j’espère!) alors je te souhaite la même chose pour les suivants.

 

Un dernier point sur lequel j’aimerais revenir avec toi serait l’importance que l’on accorde au fait d’être en couple, particulièrement en couple hétérosexuel. Trop souvent le couple romantique homme/femme est poussé comme le modèle le plus sain, normal et idéal, et ce de façon directe et indirecte dans la société. C’est ce que l’on appelle l’hétéronormativité. C’est un phénomène qui fait en sorte que beaucoup de gens entreprennent des relations qui ne les satisfont pas dans le but d’être comme les autres.  En tant que personne dont les attirances ne correspondent pas aux normes, lorsqu’on découvre nos identités on peut avoir l’impression qu’on a besoin de rattraper les années qu’on a perdues à se cacher et cela peut se manifester avec un grand désir de vouloir vivre, sortir, rencontrer et séduire. C’est correct de passer par là. 🙂

 

Ton désir et ton amour pour tes copains sont vraiment purs et je veux juste terminer en te rappelant que l’amour entre garçon peut être une très très belle chose <3. J’entends que tu as peur de rester seul et c’est une crainte valide. En tant que personnes LGBTQ+ on fait toustes partie d’une grande famille. Je te mets aussi le lien vers cette réponse pour quand tu as les idées les plus sombres.

 

Je te souhaite plein de couleurs et de réconfort à l’avenir, continue ton existence de personne extraordinaire. Tu peux nous écrire si tu as d’autres questions ou juste pour donner des nouvelles.

 

Solidairement,

 

Maxime, stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment