Je voudrais acheter du lubrifiant mais je suis très timide…


Bonjour, je voudrais acheter du lubrifiant quelque part mais je suis TRES timide en public et j’aimerais avoir des astuces sur comment acheter (magasin pharmacie) de lubrifiant sans avoir honte,…etc ? (je sais que c’est bête d’avoir honte de ça et j’essaye de me rassurer mais je n’y arrive pas)

Max

Salut Max! 🙂

Merci de nous écrire à nouveau! Tu aimerais t’acheter du lubrifiant, mais tu es très timide! Tu souhaites donc avoir quelques astuces sur comment en acheter en réduisant la gêne que tu peux vivre.

J’aimerais d’abord te rassurer : c’est tellement normal! On entretient, collectivement en tant que société, un grand tabou en ce qui concerne la sexualité. C’est un peu contradictoire, car la sexualité est en même temps une dimension importante de nos vies pour une très grande partie de la population! Et pourtant, la simple idée d’acheter des préservatifs et du lubrifiant peut être terrifiant!

Sur une autre note, je te comprends tout à fait! Je suis souvent très mal à l’aise de faire quelque chose ou de rentrer dans un magasin lorsque c’est ma première fois… Et je me souviens moi aussi d’avoir été très gêné lorsque j’ai fait mes premiers achats de ce genre!

Voici donc mes astuces que j’aurais à te proposer :

-Si tu as une carte de crédit et apte à faire des achats en ligne, tu peux magasiner ton lubrifiant sur le site internet d’un sex shop et choisir le lubrifiant de ton choix sans t’exposer à aucun regard!

-Si tu as plus de 18 ans, tu peux te déplacer dans un sex shop directement. Cela peut sembler encore plus gênant que le fait d’aller à la pharmacie, mais la seule différence est que les employé‧e‧s des sex shop sont généralement vraiment bon‧ne‧s pour te guider dans tes achats et te recommander les meilleurs items ou marques de lubrifiant en fonction de ce que tu recherches. Ces employé‧e‧s sont des expert‧e‧s dans leur domaine et sont aussi bien aptes à nous rendre confortables! De plus, aller dans un sex shop lorsque tu as l’âge légal pour le faire, c’est un peu comme signer un contrat social : tout le monde sait pourquoi on entre ici, et personne ne pose de jugement sur qui on voit à l’intérieur des murs de ce même magasin. Personnellement, je préfère acheter mon lubrifiant dans un sex shop, d’une part parce que je trouve les produits de meilleure qualité, mais d’autre part parce que je peux prendre le temps de bien faire mes achats sans être stressé d’être jugé du regard par une autre personne.

-Si tu optes pour la pharmacie, mon truc personnel est de cacher mon lubrifiant à travers d’autres items que je dois acheter. Par exemple, on peut commencer par aller dans l’allée des croustilles, prendre un sac, et se diriger vers l’allée des condoms et lubrifiants pour prendre un lubrifiant et le cacher sous le sac de croustilles le temps de marcher vers la caisse. Une fois à la caisse, je m’assure d’avoir un sac à ma portée pour mettre les items dedans. Et le tour est joué!

-Je ne sais pas dans quelle ville en France tu habites, mais est-ce qu’il y a des associations près de chez toi qui travaillent sur les questions de la santé sexuelle, du VIH ou auprès des personnes LGBT? Par exemple, l’Association AIDES a plusieurs points de services dans différentes villes en France. Dans chacun de leur local, il est possible de demander gratuitement des préservatifs et des petits sachets de lubrifiant. Bon… ce n’est généralement pas mon lubrifiant préféré qui est distribué gratuitement dans ces différentes ressources, mais c’est déjà ça de gagné! Si c’est le cas de l’Association AIDES, alors c’est aussi le cas pour plusieurs autres associations qui travaillent sur les questions de la sexualité, du VIH ou des enjeux LGBT. Une partie de leur mandat est de promouvoir la santé sexuelle et d’offrir des outils importants, comme des préservatifs et du lubrifiant, aux personnes qui en font la demande. Et je te garantie, ça nous fait TOUJOURS plaisir de pouvoir donner des préservatifs et du lubrifiant! C’est comme distribuer des friandises! Ça rend tout le monde heureux! Il n’y a donc pas de gêne à avoir avec ces associations, je te promets!

-Il y a des alternatives à l’achat de lubrifiant commercial si tu souhaites avoir un lubrifiant uniquement pour la masturbation. Par exemple, l’huile de coco achetée à n’importe quelle épicerie peut très bien faire le travail! Mais attention : l’huile de coco n’est pas compatible avec les préservatifs en latex… Ça fait briser le condom! On ne veut surtout pas ça! Mais si tu l’utilises avec un jouet sexuel, cela peut bien faire le travail! L’avantage est qu’il est clairement moins gênant d’acheter de l’huile de coco qu’un lubrifiant…! Mais en même temps, je préfère l’effet long terme du lubrifiant commercial… À toi de voir en fonction de tes préférences!

-Si tu es gêné de faire ces achats seul, tu peux toujours demander un coup de main à un‧e ami‧e! À deux, on est toujours plus fort‧e!

Et à travers tout cela, n’oublie pas qu’il s’agit d’un achat dont tu fais pour toi, d’abord et avant tout, et non pas pour les autres. Au même titre que tu peux acheter une barre de chocolat ou un savon sans que les employé‧e‧s ne passent de commentaire au sujet de ton achat, celleux-ci ne s’exprimeront pas sur le contenu de ton panier d’achat! Par ailleurs, si tu t’apprêtes à acheter ton premier lubrifiant, je te recommande fortement d’en choisir un sans odeur et sans saveur. Ton anus me dira merci pour ce dernier conseil (parce que, petite anecdote personnelle, la saveur orange peut vraiment chauffer et être inconfortable sur l’anus!).

Je te laisse ces quelques liens concernant les lubrifiants si jamais cela peut t’intéresser!

Je t’invite à nous écrire pour nous informer de comment s’est passé ton premier achat! Et pour n’importe quelle autre question par ailleurs! On est là! 🙂

Chaleureusement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment