Je suis une jeune femme qui a des relations sexuelles avec sa tante, je veux comprendre pourquoi…


Bonjour Mélissa,

Tout d’abord, je te remercie d’avoir écrit à AlterHéros pour obtenir de l’aide. Dans ta question, tu nous demandes de l’aide afin de savoir ce qui ne va pas chez toi. Avec les informations que tu m’as transmises, je n’arrive pas à savoir avec quoi exactement tu n’es pas à l’aise. Je conclus donc qu’il s’agit de ta relation intime avec ta tante, en général. Avoir des relations intimes avec un membre de sa famille est effectivement complexe. Pourquoi? Car il y a tes valeurs qui entrent dans l’équation, mais également ton éducation, tes pairs, ta culture ainsi que plusieurs autres éléments! Le tout, complété par les sentiments que tu ressens. Il n’est donc pas évident de s’y retrouver et je crois que tu as pris une bonne décision en écrivant à AlterHéros!

Avoir des relations sexuelles avec un(e) membre de sa famille est un sujet très tabou, peu de gens osent en parler ouvertement.  Dans plusieurs cas, c’est illégal, notamment lorsque la personne est mineure (dans les lois, on parle alors d’inceste, inscrit au code criminel de plusieurs pays).  Par contre, l’aspect légal de l’inceste mentionne plutôt les cas suivants : lorsqu’on est le père, la mère, le fils, la fille, le frère, la soeur, le grand-père ou la grand-mère de quelqu’un.  Le cas particulier tante / oncle ne semble pas inclus dans le cadre légal.  Par contre, le tabou social / culturel est très élevé.   Pour tous ces éléments, réfléchir à la pertinence de continuer ou non cette relation pourrait te guider dans tes choix.

En lisant ton message, je comprends que ta tante demeure une personne significative pour toi. Néanmoins, comment te sens-tu dans cette relation qui est devenue intime? Quelle relation préfères-tu avec ta tante (celle que vous aviez avant ou celle que vous avez maintenant)? Tu m’écris lui avoir répondu à l’affirmative lorsqu’elle a questionné ton envie, envie je crois comprendre d’avoir des relations intimes avec elle, mais que tu pensais le contraire. Maintenant, comment évalues-tu ton désir sexuel envers elle? Si ce malaise est toujours présent, que pourrais-tu faire pour te sentir mieux? Peut-être que d’en parler avec ta tante ou ta psychologue pourrait être aidant. Il t’est aussi possible de prendre du recul et d’écouter ce sentiment avant de choisir si tu maintiens ou pas cette relation intime.

Il est évident que tu aimais ta tante avant d’avoir cette relation intime avec elle, entre autres puisqu’elle fait partie de ta famille et que tu trouvais cela réconfortant de dormir avec elle plutôt que de dormir seule. Avant, il s’agissait d’amour familial. En ce qui a trait aux sentiments amoureux que tu crois éprouver pour ta tante maintenant, je te propose quelques questions pour y réfléchir davantage. Crois-tu que tu pourrais confondre un amour familial (comme celui pour des frères/soeurs, cousins/cousines, etc.) avec un amour sincère et amoureux entre adultes? Crois-tu que le fait qu’il s’agisse de la première personne avec qui tu as eu des relations intimes puisse avoir un effet sur ton sentiment amoureux? Finalement, pourrais-tu croire être amoureuse d’elle puisque vous continuez à avoir des relations intimes ensemble?

J’espère t’avoir éclairé, mais si tu ressens le besoin, tu peux aussi discuter de ce que tu ressens avec une personne de confiance dans ton entourage, avec ta psychologue ou encore avec ta tante. Finalement, sache qu’il est possible de refuser d’avoir des contacts sexuels avec un individu et de retirer son consentement sexuel à tout moment. Si tu souhaite avoir plus d’éclaircissements ou bien si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à nous écrire de nouveau!

Sandra Bergeron


About Sandra

Sandra est présentement finissante au premier cycle en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et débutera sous peu la maîtrise en sexologie profil clinique. Elle travaille en tant qu'éducatrice auprès de jeunes enfants et adolescents au Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire où elle approfondie chaque jour diverses problématiques. Sandra actualise régulièrement ses connaissances en participant à une multitude de formations. Elle a entre autres participé au programme de formation en prévention des ITSS chez les jeunes en difficulté ; à une formation sur la prévention de l’exploitation sexuelle chez les adolescentes ; aux formations «Pour une nouvelle vision de l’homosexualité», «L‘éducation à la sexualité en milieu scolaire» et celle concernant «L'approche sexocorporelle intégrée». En ce qui concerne son expérience passée, elle a travaillé en tant qu'intervenante au service régional de crise, intervenante pour une ligne d'écoute téléphonique et intervenante à l'activité «Un esprit sain dans un corps sain» organisée par l’Université McGill. «En tant que sexologue en formation, je considère qu'une de mes fonctions est d'être une agente d'information et d'éducation et mon implication au sein de l'organisme AlterHéros me permet d'avoir l'opportunité d'intervenir avec différentes personnes et de traiter différents sujets, ce qui me comble amplement!

Leave a comment