Je suis un gars bi, est-ce j’aurai ma chance avec cette fille qui est devenue lesbienne?


Bonjour je suis se que on peux qualifié de sexe masculin
J’ai un crush sur une fille qui est devenu lesbi et elle a dit que sa aurait pu marcher mais quelle aime les aiment les filles
Peux t’elle redevenir hétéro ?
Comme j’ai dit je suis sexuellement BI, J’ai un caractère masculin mélangé a du féminin
Les porno Bi me plaise, mais je n’aime pas les hommes
Qui suis-je ?
Et est se que j’aurais ma chance avec elle ?
Sam
Bonjour Sam!
Tout d’abord, un grand merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros pour répondre à tes
questionnements – j’espère que je pourrai ici t’apporter la réponse que tu recherches (je ferai du moins de mon mieux!).
Je comprends de ton message que tu te questionnes à propos de plus d’un sujet. Tout d’abord, tu te demandes où est-ce que tu te situes par rapport à ton orientation sexuelle et ton identité de genre – tu dis correspondre aux caractéristiques que l’on attribue au genre masculin, mais tu
affirme que certains aspects de ta personnalité correspondent plutôt à ce que l’on perçoit comme féminin, ce qui t’emmène à te demander qui tu es. Tu mentionnes de plus ton attirance pour une fille qui s’identifie comme lesbienne, et tu te demandes si tu pourrais un jour avoir une relation avec elle.
Tout d’abord, j’aimerais attirer ton attention sur la différence entre les concepts d’« orientation sexuelle », de « genre » et d’« identité de genre ».
L’orientation sexuelle réfère « [aux] attirances et [aux] désirs d’une personne pour d’autres, en fonction ou non de leur genre ou de leur sexe ». Ce que cela signifie, c’est que l’orientation sexuelle d’une personne (être gay, bisexuel.le, lesbienne, hétéro) est définie par le ou les genre.s envers lesquels cette personne est attiré.e. Tu mentionne dans ton message la bisexualité, qui est la capacité d’être attiré-e par les individus de son propre genre et/ou du genre dit “opposé”. Ainsi, une personne qui s’identifie comme bisexuel.le pourra ressentir de l’attirance ou du désir à la fois pour le genre masculin et le genre féminin.
L’orientation sexuelle est différente de ce que l’on appelle l’identité de genre, qui réfère plutôt au genre dans lequel une personne se sent le plus confortable dans sa vie de tous les jours. Le genre s’appuie sur les comportements et les caractéristiques plus souvent attribuées au « masculin » et au « féminin », et il a presque toujours été divisé en deux catégories seulement : homme ou femme (on appelle cela la binarité des genres). Il est important de savoir que le genre d’une personne n’a pas besoin de correspondre au sexe assigné à la naissance – en effet, les comportements associés aux genres ne sont pas du tout ancrés dans notre ADN, ce qui signifie que nous pouvons tout à fait vivre dans notre genre ressenti (le genre dans lequel on se sent le plus confortable) et choisir quels comportements ou attitudes on souhaite adopter.
Pour en revenir à l’identité de genre, « [on] peut s’identifier comme homme, femme ou encore se situer quelque part entre ces deux pôles et ce, pu importe son sexe (…) assigné à la naissance » (cette définition vient du site web de QueerParis – je t’invite d’ailleurs à y jeter un coup d’œil si tu en as envie, on y trouve tout plein de définitions et de ressources très intéressantes!). Les personnes dont le genre vécu correspond au sexe assigné à la naissance sont cisgenres alors que les personnes dont le genre vécu ne correspond pas au sexe assigné à la naissance sont trans.
Comme tu peux le constater, l’orientation sexuelle et l’identité de genre sont deux notions différentes : en effet, l’orientation sexuelle (être homo, bi, hétéro) fait vraiment référence à la capacité d’être attiré (sexuellement, affectivement) par les personnes du même genre, les personnes du genre opposé, ou les personnes qui ne correspondent pas aux catégories binaires de genre.
Pour illustrer un peu mieux ces concepts, je te propose de consulter l’image ci-dessous, que l’on  appelle la « licorne du genre ».

Il s’agit d’un outil très pratique pour aider les gens à identifier ou clarifier certains aspects de leur identité et/ou de leur orientation sexuelle. Je t’explique comment ça fonctionne… Prenons par exemple la section « attirance sexuelle » : comme j’expliquais un peu plus haut, il est tout à fait possible de ressentir du désir et/ou des sentiments pour un ou plusieurs genre.s à la fois.
Comme tu peux le constater, la section dont on parle ici contient trois « continuums » distincts (les trois petites flèches), auxquels est attribué un genre. Après t’être questionné-e sur ton attirance sexuelle, tu n’as qu’à dessiner un « X » (ou un autre symbole de ton choix! :P) sur chacune des flèches, à l’endroit où tu crois que tu peux situer cette attirance.
Il semble exister chez toi une certaine confusion entre ton identité de genre et ton orientation sexuelle; donc, si tu le souhaite, je t’invite à prendre le temps de réfléchir à ces concepts, qui t’aideront peut-être à répondre un peu mieux à la question « qui suis-je? ». Par exemple, tu affirmes « être sexuellement bi » et avoir « un caractère masculin mélangé à du féminin ». À l’aide des définitions données un peu plus haut, on peut déjà établir que le fait que tu aies des caractéristiques qui correspondent à la fois au genre féminin et masculin ne signifie pas que tu es bisexuel.le puisque la bisexualité réfère à l’orientation sexuelle. Cependant, cette affirmation m’emmène à te questionner au sujet de ton identité de genre : comment est-ce que tu te sens par rapport au fait d’être « ce qu’on peut qualifier de masculin »? Te sens-tu confortable lorsque tu affirmes être un garçon ou un jeune homme? Il existe d’autres manières de percevoir son genre; comme mentionné plus haut, une personne peut se considérer comme non-binaire, ou « genderfluid ». Je t’invite à réfléchir à ces aspects pour t’aider à clarifier « qui tu es » 🙂
Pour ce qui est de ton crush, il va de soi qu’il n’y a que ton amie qui puisse répondre à la question « est-ce que j’ai ma chance avec toi? » puisqu’il n’y a qu’elle qui connaisse réellement son orientation sexuelle, son attirance et ses désirs. De plus, je crois comprendre de ton message que vous avez déjà discuté de la possibilité d’une relation entre vous deux, discussion qui s’est conclue par un « non » de sa part en raison de son orientation sexuelle.
Tu te demandes si elle pourrait « redevenir hétéro »; à cette question, je ne peux pas simplement répondre « non » puisqu’il est vrai que l’orientation sexuelle est fluide chez certaines personnes, mais il faut savoir que l’orientation sexuelle ne change pas du jour au lendemain et que ce n’est pas quelque chose que l’on choisit ! Aussi, si elle te dit qu’elle aime les filles, alors elle aime les filles. Son orientation sexuelle lui appartient, et personne d’autre n’est en droit de la remettre en question. De plus, si la réponse de ton amie à l’idée d’entrer en relation amoureuse ou sexuelle avec toi est négative, comme cela semble être le cas, tu n’as pas besoin de le lui redemander plus tard au cas où elle aurait changé d’idée – c’est d’ailleurs l’une des règles à la base de ce que l’on appelle le consentement, et cela fonctionne autant pour les relations sexuelles que pour les relations amoureuses.
Je comprends qu’il peut être difficile de surmonter un crush, surtout lorsque l’autre personne dit que « ça aurait pu marcher, mais… », comme c’est le cas dans ta situation. Cependant, il est important de savoir reconnaître – et accepter – un refus, et ce peu importe les raisons qui motivent ce refus. Ton amie a son propre cheminement à faire, tout comme toi. Tu te poses certaines questions par rapport à ton identité de genre et/ou ton orientation sexuelle; de mon côté, je crois qu’il te serait peut-être plus bénéfique de te concentrer sur toi, et sur tes besoins 🙂
Donc voilà, j’espère que ma réponse suscitera chez toi des réflexions qui te permettront de clarifier tes interrogations! N’hésites pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin – notre porte est toujours grande ouverte!
Claude,
Bachelière en sexologie, UQAM

 


About Claude

Claude est une étudiante qui terminera sous peu un baccalauréat en sexologie à l’UQAM. Elle espère ardemment pouvoir s’impliquer dans l’intervention et la mise en place de projets venant en aide aux communautés LGBTQ+ une fois son diplôme en poche, et c’est ce qui la motive à s’impliquer chez AlterHéros. Dans ses temps libres, elle travaille dans une garderie pour chiens, s’intéresse à la photographie amateure et boit beaucoup trop de café.

Leave a comment