Je suis tombé amoureux de ma prof de français


Bonjour,

Merci de faire confiance à Alterhéros pour t’aider dans cette situation qui n’est pas facile. Tout d’abord, tu dois savoir que les sentiments que tu ressens n’ont rien d’anormal ou de honteux. Tu entres tranquillement dans la vie adulte et il est normal de ressentir une admiration et un attachement particulier envers un prof ou un membre du personnel. Les enseignants et enseignantes sont souvent de puissants modèles pour les jeunes, par leur dévotion, leurs passion et la bonne humeur qu’ils mettent dans le quotidien de l’école. Il est fréquent pour un jeune de vouloir un rapprochement avec un de ses professeurs, surtout s’il y a attirance physique. La première chose que tu dois clarifier est la nature des sentiments que tu éprouves. Est-ce une une admiration, une attirance physique ou bien un réel amour?

Si tu rêves véritablement d’amour, saches que le code criminel canadien interdit formellement à tout adulte en position d’autorité d’avoir une relation amoureuse avec un mineur. Un enseignant(e) qui a une relation avec un de ses élèves est donc passible de prison. Mais au-delà de ce que la loi dit, saches que ton enseignant(e) a sa vie personnelle en dehors de l’école, vie dont toi et tes camarades de classe ne faites pas partie. Un enseignant(e) éprouve un grand attachement envers ses élèves, apprécie passer du temps avec eux et, inévitablement, développera une relation plus forte avec certains d’entre eux durant sa carrière. Pourtant cette relation restera une relation professionnelle, aussi humaine et profonde puisse-t-elle être.

Quoi faire? Sache que la direction de la plupart des écoles va généralement demander aux membres du personnel de leur signaler tout cas d’élève leur ayant partagé des sentiments amoureux. Les enseignant(e)s ne sont pas tenus de garder confidentiels leurs échanges avec les élèves. Si tu décides de parler de tes sentiments à ton enseignant(e), il pourrait fort bien, afin de se protéger légalement, en informer ton directeur. Non pas parce que tu l’aurais choqué(e) ou parce qu’il ne t’apprécie pas comme élève, mais simplement parce que c’est ce qu’on exige de lui. Les mesures ensuite prises pourraient aller d’un simple avertissement à un changement de classe afin de te séparer du professeur. Au bout du compte, tu risquerais de voir plusieurs personnes dans l’école être mises au courant de ce que tu ressens.

C’est pourquoi tu devrais t’abstenir d’en parler à ton prof, même si l’envie est très forte, même si c’est très difficile pour toi. Si tu tiens à parler de ta situation avec un adulte de l’école, alors va rencontrer un des spécialistes tel un psychoéducateur, un travailleur social, un technicien en éducation spécialisée. Tu peux également en parler à un autre enseignant(e) à qui tu fais confiance. Mais peut-être les meilleures personnes pour t’aider à passer au travers cette période d’intenses émotions sont tes amis et amies. Parle leur si tu en ressens le besoin, mais surtout passe du temps avec eux et implique toi dans des activités parascolaires ou en dehors de l’école. Ainsi, tu pourras rencontrer des jeunes de ton âge qui partagent les mêmes valeurs et passions que toi, et peut-être éventuellement développer des relations plus intimes qui te permettront d’en apprendre sur toi et ce que tu recherches dans ta vie sentimentale.

Bonne chance.

AlterHéros.


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment