Je suis hétéro, mais je ne pense qu’à mon amie lesbienne… que faire?


Bonjour, je suis totalement perdue. J’ai 19 ans et je sais que je suis hétéro: je suis sortie avec des garçons, je regarde les garçons, bref rien d’extraordinaire. Pourtant, depuis la rentrée, je me suis liée “d’amitié” avec une fille qui elle est homosexuelle assumée (bien qu’elle en parle toujours sur le ton de la rigolade …) et depuis 2 mois je ne pense qu’à elle: matin, midi, soir. Je rêve d’elle. Si certaines semaines nous sommes en totale osmose (sms tout le temps, à côté en classe, journée ensemble, etc.) pendant d’autres: elle m’ignore totalement. Certains signes sont déstabilisants: elle me remet des mèches de cheveux, m’embrasse, me fait des câlins, blague en disant que je suis gay, pose sa tête sur mes épaules, etc., et il y a toujours une espèce de gène entre nous qu’elle n’a pas avec les autres. Pourtant, certaine fois elle me rejette totalement et de mon côté je souffre éperdument. Je pleure tout le temps. Suis-je gay? Et que penser d’elle? Que faire? Lui avouez?
Merci
Emilie
Bonjour Emilie!
Merci de nous avoir écrit.
Ton amitié avec une fille homosexuelle te fait douter de ta propre orientation sexuelle.
Tu commences ton message en disant que tu sais que tu es hétéro. Je comprends que tu sais que tu es généralement attirée par les garçons, mais qu’en ce moment, tu te demandes comment agir face à ce que tu ressens envers cette fille que tu as connais depuis la rentrée. Tu dis que tu ne penses qu’à elle et que ses comportements se déstabilisent, autant de par les marques d’affection qu’elle t’offre que par l’inconstance de ses attitudes (parfois, elle blague et te fait des câlins, d’autres fois elle te rejette).
Tu sais, ce qui m’inquiète dans ton message, c’est ta souffrance, le fait que tu pleures « tout le temps ». Qu’est-ce qui te rend particulièrement triste dans cette situation? Les moments où elle te rejette? Le fait que votre relation n’aille pas plus loin? L’inconstance de ces comportements et ta confusion? Ta remise en question au sujet de ton orientation sexuelle? Un peu de tout ça?
Dans tous les cas, est-ce que tu as envie de poursuivre cette relation même si elle te fait souffrir? Les avantages sont-ils plus importants que les inconvénients? Et surtout, as-tu quelqu’un avec qui partager ta souffrance? Si ce n’est pas le cas, je t’invite à réfléchir pour trouver une personne à qui te confier, si c’est possible. Tu sembles avoir un grand poids sur les épaules et il serait important de ne pas le garder pour toi toute seule. À tout moment, si tu te sens en détresse, tu peux consulter cette liste de ressources disponibles en France. Je ne sais pas dans quelle région tu habites, mais tu pourras certainement y trouver une ressource qui te convient. Tu peux aussi téléphoner à Fil Santé Jeunes au 0 800 235 236, tous les jours de 9h à 23h.
Tu demandes que penser d’elle et comment tu devrais agir devant cette situation. En ce moment, plusieurs dimensions doivent être prises en compte. Quelles sont tes attentes envers cette personne? Est-ce que tu as envie de lui parler de tes sentiments et questionnements? Si c’est le cas, comme tu expérimentes déjà des changements importants dans sa façon d’agir d’une journée à l’autre, tu peux t’attendre à toutes sortes de réactions… allant de la grande joie et du début d’une belle relation à un rejet total et un moment de deuil pour toi. Si tu souhaites aborder la situation avec elle, mieux vaut donc être prête à tout et y aller de façon graduelle. Qu’en dis-tu?
Tu expliques également qu’il y a une gêne entre vous « qu’elle n’a pas avec les autres ». Selon toi, à quoi est liée cette gêne? Est-ce que tu crois que c’est une gêne partagée? Est-ce de l’attirance, un malaise, une accumulation de non-dits? Serait-ce possible pour toi de “briser” cette gêne? Parfois, le simple fait d’en comprendre l’origine nous aide à la surmonter.
Finalement, concernant ta question au sujet de ton orientation sexuelle, tu es la seule à pouvoir y répondre. Il se peut que tu sois hétérosexuelle avec une petite exception pour cette fille qui te fait beaucoup d’effet. Peut-être es-tu bisexuelle, aussi. En fait, je pourrais t’énumérer de nombreuses possibilités… mais je n’ai pas de réponse absolue. C’est au fil du temps et des rencontres que tu feras que tu pourras mieux comprendre ce qui t’attire chez une personne… et savoir si le sexe de cette personne importe, et de quelle manière!
Si tu as besoin de nous écrire à nouveau pour d’autres questions ou pour nous donner des nouvelles, n’hésite pas à le faire. Tu peux aussi visiter notre groupe destiné aux personnes en questionnement au sujet de leur orientation sexuelle pour discuter de ta situation avec d’autres personnes qui traversent des questionnements similaires.
Bonne route, Emilie.
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment