Je suis en couple avec une femme qui est mal à l’aise avec le fait que je m’identifie comme bisexuelle…


Bonjour,
Je vous contacte aujourd’hui pour discuter de mes relations amoureuses et sexuelles.
Je me considère homosexuelle, je n’ai eu que des liaisons romantiques avec des femmes, et je n’ai jamais ressenti de l’amour pour un homme (autre que de l’amitié ou de l’amour “familial”). Bref, tout laisse croire que je suis effectivement homosexuelle. Sauf que j’ai déjà eu des relations sexuelles avec des hommes, alors que j’étais déjà consciente de mon homosexualité.
Je suis aujourd’hui en couple avec une femme, qui est très mal à l’aise face à cette situation: elle trouve que j’ai fait des choses qui allaient à l’encontre de ma “nature” de femme gay. Soit dit en passant, elle n’aimerai pas être en couple avec une femme bi donc je ne peux pas simplement changer “d’étiquette” pour ne plus aller à l’encontre de ma (nouvelle) nature…
En ce qui me concerne, je ne sais pas trop quoi en penser. J’ai l’impression que jamais je ne pourrai aimer un homme (par amour romantique), mais qu’en revanche, je les trouve parfois très attirants, voire je m’imagine des scénarios (voire je franchis le pas). Qu’est-ce que cela veut dire sur moi? Suis-je homosexuelle? Suis-je bisexuelle? Suis-je en train de passer par une phase? Suis-je hétérosexuelle “refoulée” et que mes vrais sentiments resurgissent simplement maintenant? Je n’arrive pas trop à comprendre à quoi j’appartiens et c’est vrai que c’est déroutant parce que du coup je suis incapable d’expliquer mes actions aux autres, qui ne me comprennent pas non plus.
Voilà, j’attends donc votre réponse avec impatience,
Prenez soin de vous,
Louise

 
Bonjour Louise, merci de nous écrire pour nous partager tes questionnements, c’est vraiment apprécié !
En débutant, je veux te dire que le coordonnateur de l’intervention d’AlterHéros m’a contactée directement pour me demander si je voulais répondre à ta question.
Il me connaît bien ! Il sait que je m’identifie comme queer et lesbienne et qu’il m’arrive d’être attirée par des hommes ou des personnes non-binaires, et que j’ai déjà eu des relations sexuelles avec des hommes (en étant moi aussi tout à fait consciente de mon homosexualité, mais j’avais envie d’explorer, et le tout était consentant de part et d’autre). L’étiquette “lesbienne” est toutefois celle qui me convient le mieux. Je me définis ainsi parce que la très grande majorité de mes attirances sont envers des femmes et que je trouve que le mot “lesbienne” est vraiment hot et badass ! Et étrangement, les quelques femmes que j’ai fréquentées sont toutes bisexuelles…  un hasard !

Assez parlé de moi !
Alors, comment te définir ? Je ne sais pas si ma réponse va te soulager ou te décevoir, mais c’est quelque chose qui t’appartient. Je ne crois pas qu’une hétérosexualité refoulée soit ce qui se passe actuellement. Une phase d’exploration ? Peut-être. Le temps et les événements sauront te le dire. Je te propose de rester à l’écoute de ton ressenti et de tes désirs.
J’aimerais te partager une petite réflexion. Si on se définissait toujours en se basant principalement sur nos comportements sexuels, les personnes hétérosexuelles qui ont des rapports homosexuels en prison, “par dépit”, deviendraient-elles automatiquement homosexuelles ? Que dire des personnes homosexuelles qui n’ont pas la possibilité, pour des questions de sécurité par exemple, de faire leur coming-out, et qui doivent faire semblant d’être hétérosexuelles, dont en ayant des rapports sexuels avec des personnes d’un autre genre, sont-elles moins homosexuelles ? Tout ça pour te dire, finalement, que tu peux te définir comme homosexuelle ou gaie même si tu as parfois des relations sexuelles avec des hommes.
De plus, l’orientation sexuelle peut aussi se décliner en trois aspects : les désirs, les comportements et l’identité. Pour citer la réponse de ma collègue Marion, «Les désirs, ce sont nos attirances et envers qui elles se déclarent (est-ce qu’on est plutôt attiré par tel ou tel type de corps, tel ou tel type de personne, qui on aurait envie d’embrasser, etc.). Les comportements, ce sont les actions que l’on pose réellement, à l’inverse des désirs qui renvoient à l’imaginaire (ex : avoir embrassé notre amie, avoir eu une relation sexuelle avec un homme, avoir regardé les fesses d’une personne dans la rue). Finalement, l’identité, c’est l’appropriation et le choix de mots pour se décrire par rapport à notre identité sexuelle (hétéro, lesbienne, pansexuel.le, etc.).» Certaines femmes qui auraient principalement des liaisons intimes et amoureuses avec d’autres femmes peuvent donc décider de s’identifier comme homosexuelles, puisque c’est le terme qui correspond le mieux à leurs comportements. D’autres pourront décider de s’identifier comme bisexuelles, puisque c’est le terme qui correspond le mieux à leurs désirs. L’identité, c’est vraiment propre à chaque personne, sa façon de se percevoir et son sentiment d’appartenance à une orientation sexuelle plutôt qu’une autre.
 
Les définitions qu’on donne aux orientations sexuelles, aux petites cases qui peuvent nous faire du bien, nous rassurer, sont bien souvent trop rigides… alors que dans la vraie vie, il y a très peu de choses qui sont coulées dans le béton. Je comprends tellement ce que tu veux dire quand tu écris qu’il t’est difficile d’expliquer tes actions aux autres (qui ne comprennent pas non plus) ! Tu sais, tu as la liberté de ne pas poser d’étiquette sur ta sexualité, ou encore choisir de ne pas explorer ces questionnements avec certaines personnes qui te font te sentir mal de ne pas correspondre à 100% à des définitions de ce que devrait être une orientation sexuelle ou une autre. Ce que tu ressens est vrai, mais il est complexe de mettre un seul mot sur toutes les nuances de nos sexualités…
Je dois admettre que quelque chose m’inquiète dans ta question, beaucoup plus que ton questionnement “de base” : la réaction de la femme avec qui tu es en couple actuellement. Le fait d’être en couple avec une personne qui n’est pas à l’aise avec ton passé sexuel (et certains de tes désirs actuels) et qui n’aimerait pas être en couple avec toi si tu décidais que le terme “bisexuelle” te convient mieux ne me semble pas être optimal. Les mots que tu choisis pour te définir et les attirances que tu vis t’appartiennent à toi et à toi seulement. Je te propose de te définir selon ta propre nature, tes propres désirs, sentiments et attirances et non selon le caractère rigide et stéréotypé que pourrait imposer la définition d’une “nature de femme gaie”, si cela te convient. J’imagine que tu ne te sens pas 100% à l’aise d’être toi-même au sein de cette relation. Pour la suite des choses, je t’invite à rester à l’écoute de tes limites personnelles et de ton instinct.
Je me permets un petit résumé pour terminer. Si tu te reconnais dans le mot “bisexuelle”, tu es libre de l’utiliser, tout comme tu utilises actuellement le mot “homosexuelle” pour te définir. Sinon, l’étiquette “homosexuelle” te convient aussi, même si tu as déjà eu des rapports sexuels avec des hommes. Ton orientation sexuelle, tes désirs, tes comportements et tes sentiments sont valides, quoi qu’ils soient, et méritent d’être respectés par tes ami.e.s et tes amours !
N’hésite pas à nous réécrire pour d’autres questions ou pour nous donner des nouvelles, Louise.
Passe une belle semaine !
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros
 


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.


Leave a comment

One thought on “Je suis en couple avec une femme qui est mal à l’aise avec le fait que je m’identifie comme bisexuelle…