Je suis attirée par une personne non-binaire, suis-je hétéro ou bi?


Bonjour, j’ai un énorme crush/attirance pour une personne non binaire (ses pronoms sont elle/il) qui ressemble à un garçon (son style, sa personnalité…). Est-ce que je suis bi ou juste une hétéro attiré par un style de corps ?

 

Bonjour,

 

Merci pour ta question!

 

Je crois que quelques définitions pourraient aider à répondre au moins en partie à ta question. En premier, l’orientation sexuelle fait surtout référence au genre (garçon, fille, non-binaire, autres) des personnes qui nous attirent. C’est possible d’avoir des préférences au niveau du style, de la personnalité, ou des corps, mais en général il s’agit de caractéristiques indépendantes du genre, et donc indépendante de l’orientation sexuelle.

 

Être bisexuel.le signifie de pouvoir être attiré.e par des personnes de plusieurs genres, qu’ils soit différents ou similaires au notre. Une personne bisexuel.le peut donc être attiré.e par des garçons, des filles, des personnes non-binaires et/ou d’autres identités et expressions genres. 

 

Cela dit, tout n’est pas toujours aussi clair et simple. Une personne peut être hétéro et avoir un crush ou des attirances plus rares envers des personnes de même genre. La non-binarité peut aussi compliquer les choses, après tout qu’est-ce que l’inverse de no garçon ni fille? Les personnes non-binaire peuvent se dire gay, bi, pan, queer et même hétéro, et c’est le même principe pour celleux qui sont attiré.e.s par des personnes non-binaires.

 

Les deux possibilités, que tu sois bi ou hétéro, sont techniquement possibles. Selon toi, quelle option fait le plus de sens? Il n’y a pas de “bonne” ou de “mauvaise” réponse, les deux orientations sont valides et légitimes, à toi de voir laquelle arrive à explique le mieux ce que tu ressens.

 

J’espère que ma réponse aidera tes réflexions!

 

Au plaisir, 

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment