Je suis amoureux de ma superviseure au travail, comment puis-je lui en parler?


Bonjour alterheros, je suis dans une situation compliqué

Je travaille actuellement dans la vente et tout se passe bien

Mais le problème c’est que je suis amoureux de ma cheffe.. Elle a 45ans et moi j’en ai 20 et comme c’est ma cheffe ça me bloque un peu car quand je la vois je commence à rougir et à stresser et je sais pas quoi faire

J’ai pas envie de quitter le boulot car il est super et que je prend du plaisir à y travailler, je m’entend bien avec tout le monde et en plus c’est difficile aussi de trouver un travail

Mais je sais pas si je devrais lui en parler ou pas..

Le truc c’est que je sais pas si elle est attiré par les garçons plus jeunes et je sais pas comment aborder le sujet sans trop éveiller les soupçons dans le sens que je peux pas aller vers elle et lui dire ” vous aimez les jeunes ?” C’est très suspect et très irrespectueux..

J’aimerais trouver un moyen plus correct de lui en parler mais je sais absolument pas comment m’y prendre

 

Bonjour Samuel!

 

Merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros pour répondre à ta question!

 

Je comprends donc que tu as des sentiments amoureux pour ta supérieure au travail qui a 45 ans, tandis que tu en as 20. Tu ne sais pas si elle peut avoir un intérêt pour les personnes plus jeunes et tu te demandes donc comment lui en parler d’une manière plus respectueuse, puisque tu ne souhaites pas quitter ce travail.

 

Premièrement, penses-tu qu’il serait pertinent d’en apprendre plus sur sa vie personnelle? Tu pourrais profiter de moments de conversations pour lui demander des informations sur sa vie familiale, ses relations amoureuses, ses passe-temps, donc des informations de base qui se demandent d’une manière nonchalante, seulement pour en apprendre plus sur une autre personne. Peut-être qu’elle est déjà dans une relation exclusive? Peut-être qu’elle n’a pas présentement d’intérêt à entrer dans une relation amoureuse? Sais-tu déjà beaucoup de choses sur elle, jusqu’à savoir quel résultat il pourrait y avoir si tu lui partageais ton intérêt amoureux? Il est possible, en effet, qu’en lui posant plusieurs questions, d’une manière fréquente sur sa vie personnelle, surtout sur sa vie amoureuse, ça peut éveiller certains soupçons, mais ce sont tout de même des réponses qui peuvent t’aider davantage à savoir ce qui est la meilleure chose à faire dans ta situation! Tu peux évidemment éviter de demander directement, comme tu le mentionnes, si elle aime les jeunes, car nos intérêts sexuels et amoureux peuvent varier selon les personnes que nous rencontrons, selon aussi parfois la connexion que nous pouvons avoir avec certaines personnes. Il n’y aurait donc pas nécessairement d’intérêt, selon-moi, à la questionner sur son attirance pour les jeunes.

 

Je comprends qu’il peut être délicat de partager ses sentiments avec une personne avec qui nous travaillons, mais le faire d’une manière directe, en respectant les limites et le confort de l’autre, est une manière respectueuse et authentique de s’ouvrir à une personne par rapport à ce que nous ressentons. Ainsi, si jamais le fait de lui poser des questions sur sa vie personnelle ne t’éclaire pas sur la question de lui partager tes sentiments ou pas, tu as toujours la possibilité de lui communiquer ce que tu ressens, si tu en as envie. Tu n’es aucunement dans l’obligation de le faire, mais si, après réflexion, tu penses qu’avoir des réponses pourrait t’aider, je t’y encourage! Tu peux tout de même réfléchir aux conséquences (positives et négatives) que cela pourrait entraîner avant de le faire. Serait-elle à l’aise de travailler avec toi par la suite? Si jamais sa réponse penche vers le négatif, est-ce que votre relation de collègues/bonnes connaissances resterait la même? Si sa réponse est positive, comment envisagerais-tu la suite? Tu peux donc lui partager tes sentiments en lui mentionnant que tu souhaites qu’elle soit à l’aise avec ce que tu viens de partager, que tu n’attends pas nécessairement une réponse positive et qu’elle est libre de mettre fin à la conversation si elle n’est pas confortable. Puisqu’il y a tout de même une hiérarchie dans vos emplois, je t’invite aussi à réfléchir sur l’impact qu’une relation pourrait avoir dans votre milieu de travail. Pourrait-il par exemple y avoir du favoritisme?

 

Peu importe ce que tu décides de faire, de dire, tant que tu respectes le consentement et les limites personnelles de l’autre, que tu n’insistes pas, le fait de communiquer ce que l’on ressent à une autre personne n’est pas vraiment un motif pour perdre son emploi. Alors, ne crains pas de perdre ton boulot, il y a un risque très faible que ça entraîne cela comme conséquence!

 

J’espère avoir pu t’aider un peu avec ma réponse, n’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment