Je suis amoureuse de ma fille…


bonjour je me présente marie 52ans. je suis maman d’une fille de 19ans qui s’appelle marine
nous vivons ensemble. ma fille est lesbienne et moi hétéro. l’autre jour, j’ai surpris ma fille avec une autre fille, j’avais déjà vu ma fille nue, bien sur. mais depuis ce jour, je suis amoureux de ma fille. je sais pas comment lui dire. j’ai peur qu’elle me repousse.. mais ma fille et moi avons une forte relation mere/fille, que peut-etre ca peut passer. je me fiche quelle soit sortie de moi. je veux juste etre heureuse avec elle..comment lui dire.?

Marie

 
Bonjour Marie !
Merci du partage de ta situation et pour la confiance que tu portes envers notre service. Si je comprends bien, tu affirmes être amoureuse de ta fille depuis que tu l’as vu nue. Tu ne sais pas comment partager tes sentiments amoureux envers ta fille et tu as peur qu’elle te repousse. Tu affirmes simplement vouloir être heureuse à ses côtés.
 
D’abord, l’amour de parents pour ses enfants a quelque chose de très puissant et unique. Il faut toutefois différencier l’amour parental de l’amour érotique. L’essence même de l’amour parental est de veiller à la croissance et à l’émancipation de l’enfant (donc de vouloir que l’enfant se sépare pour qu’il puisse être autonome). Au niveau de l’amour parental, deux personnes n’en faisant qu’une arrivent à se séparer. Il s’agit ici de la principale différence avec l’amour érotique où deux personne jusqu’à alors séparées ne deviennent qu’une.
 
Certains parents ne peuvent aimer leur enfant que d’un amour érotisé, voire sexualisé, pour plusieurs raisons différentes que les intervenant.e.s en psychologie auront des opinions diverses. Toutefois, il n’est pas sain pour les enfants d’être érotisé.e.s de la sorte. Il s’agit ici de pensées incestueuses à l’égard de ta fille qui peuvent avoir des répercussions psychologiques importantes pour ta fille. Je parle de pensées incestueuses, car la situation partagée ne me permet pas de définir le tout comme étant de l’inceste.
 
Pour citer cette réponse de ma collègue Fanny : «En effet, la consanguinité (relation amoureuse et/ou sexuelle entre deux membres de la même famille) demeure taboue dans notre culture. (…) C’est pourquoi il est plus facile et souhaitable d’entretenir des relations amoureuses et sexuelles hors famille. Je comprends qu’elle représente beaucoup pour toi en ce moment. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux (ou amoureuse), mais on peut choisir d’investir de l’énergie dans ce sentiment ou non.»
 
Crois-tu qu’il s’agit d’une possibilité de tenter de définir autrement la relation avec ta fille? Il est certes possible de se baser sur cette belle relation mère-fille pour bâtir une confiance mutuelle et continuer à construire cette forme d’amour familial. Toutefois, la possibilité d’explorer une forme d’amour qui dépasse ces frontières n’est pas recommandable. L’amour et la relation que vous avez présentement ensemble est unique. N’est-ce pas quelque chose de magnifique sur laquelle on peut s’accrocher et mettre de l’énergie?
 
Si tu ressens le besoin de parler de ta situation et de tes émotions à l’égard de ta fille, n’hésite pas à en parler avec un.e sexologue ou un.e psychologique qui pourra te guider et te proposer des solutions adaptées à ton contexte actuel.
 
À toi de voir si tu souhaites lui partager tes sentiments ou passer à autre chose. L’important est que tu te sentes bien dans ta décision et que tu sois dans une relation qui te met à l’aise.
 
N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu souhaites en parler davantage.
 
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment