Je ressens de moins en moins d’attirance envers les femmes et ça m’inquiète énormément. J’ai peur de devenir homosexuel…


J’ai 28 ans et j’ai toujours été hetero,j’ai beaucoup matte de porno dans ma vie, et j ai peu eu de relations sexuelles avec des femmes,le porno a faussé ma sexuelle car je ne jouis qu’en regardant du pornomais les pornos que je matte ont toujours été porno heteros et j étais bien dedans,mais depuis plusieurs semaines,c est comme si j avais de moins en moins d attirance envers les femmes,et ça m inquiète énormément,les femmes m xcitent moins,j ai peur de finir homosexuel,j en dors pas la nuit.

Vais je retrouver mon attirance pour les femmes ?

Cela fait depuis le début de mois de juin,j endors pas la nuit,je fais des test pour savoir si j3 suis homo ou pas,et ça me rend fou,tout sauf ça !!!!!je bande moins devant des pornos heteros,mais JAMAIS DE LA VIE JE REGARDAIS UN PORNO DE PEDE,j ai envie de retrouver pleinement mon attirance pour les femmes,comment faire ?

J ai besoin d aide svp,je suis en train de finir dépressif

 

Bonjour à toi!

 

Merci de faire confiance à AlterHéros pour t’aider.

 

J’aimerais te demander d’abord, pourquoi penses-tu que le fait d’être moins attiré par les femmes voudrait dire que tu « deviens » homosexuel? Est-ce que, en plus d’être moins attiré par les femmes, tu es aussi attiré par les hommes? Si la réponse est non, il y a tellement d’autres facteurs qui pourraient être en cause d’une réduction d’attirance et d’excitation, par exemple, la fatigue, le stress, l’anxiété, la dépression. Ça peut aussi être la routine, soit l’habitude de te masturber devant de la pornographie, qui pourrait te créer un certain ennui. Pour aider, tu pourrais varier les sources d’excitation pour faire aller ton imaginaire. Tu pourrais t’inventer et t’imaginer tes propres scénarios, écouter des podcasts érotiques ou bien lire des histoires érotiques. Il se pourrait aussi que tu n’aies simplement pas d’intérêt envers la sexualité ces temps-ci, en étant concentré sur le travail, des projets, d’autres activités, etc.

 

Avec ce que je peux lire de ta situation, ce serait surtout tes craintes et ton stress liés à l’idée d’une possible homosexualité qui alimentent cette baisse d’intérêt sexuel.

Ce qui est très important pour moi à adresser, ce sont tes propos mentionnant une peur d’être homosexuel, ainsi que les propos offensants que tu tiens envers les personnes homosexuelles, soit par l’utilisation d’une insulte homophobe. D’où vient cette peur face à la diversité sexuelle? Serait-ce influencé par la société, ta famille, tes ami·e·s? Est-ce que ça pourrait être causé par un manque de représentativité autour de toi? Ou alors par l’idée fausse que les personnes n’étant pas hétérosexuelles ne peuvent pas être heureuses?

Pourtant, l’homosexualité (ou bisexualité) est tout aussi valide que l’hétérosexualité! Ce n’est pas parce qu’une personne ne s’identifie pas à une orientation sexuelle autre qu’hétéro qu’elle ne peut pas respecter, avoir des idées positives et faire preuve d’ouverture envers la communauté 2SLGBTQIA+. 🙂

 

En bref, fais-toi confiance par rapport à ton orientation sexuelle, puisque tu semble déjà en être certain. Je t’invite aussi à faire preuve de bienveillance envers la diminution de ton excitation, celle-ci n’est pas problématique et elle n’influence pas directement ton orientation sexuelle (même s’il n’y a rien de mal à sortir de l’hétéronormativité!). Elle peut être causée par bien d’autres choses.

 

J’espère que ma réponse pourra t’aider. N’hésite pas à nous recontacter pour quoi que ce soit.

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.