Je pense être genderfluid et je me demande si je peux participer à des groupes trans-féminin?


Bonjour, je commences à avoir des réalisations sur mon identité et je pense être genderfluid mais je m’identifierais plus à avoir un corps féminin. Je ne sais pas quoi faire et par où passer pour avoir la possibilité de devenir qui je suis vraiment.. est-ce que je dois passer par des groupes trans-féminin ou je ne peux pas à cause que je crois être gender fluid? Ça tourne beaucoup et je ne sais pas comment me sortir de cette spirale et plus j’attends plus je sens des malaises avec mon enveloppe physique.. merci d’avance pour votre réponse et merci pour tout le bien que vous faites avec cet organisme

Nova

Salut,

 

Merci de nous écrire, et pour tes gentils mots 💙

 

Je tiens à commencer par te dire qu’en tant que personnes genderfluid désirant faire certains changements au niveau de ton corps, tu fais partie de la grande communauté trans : tu ne t’identifies pas totalement ou tout le temps au genre qui t’a été assigné à la naissance. C’est tout ce que ça prend 🙂 De par ta relation fluide avec ton genre, et si tu veux, tu pourrais aussi considérer être quelque part dans les identités incluses sous le parapluie de la non-binarité. En naviguant plusieurs genres, tu n’es pas exclusivement ou uniquement un garçon ni une fille. Dans tous les cas, tes besoins et tes désirs sont légitimes et importants, et tu mérites d’avoir accès aux ressources que tu cherches.

 

Tu dis que tu aimerais avoir un corps plus féminin, et que ce changement diminuerait le malaise que tu ressens avec celui-ci. Serais-tu en mesure d’identifier un peu plus précisément ce que tu aimerais modifier? Je peux te parler un peu des changements possibles de l’hormonothérapie et des chirurgies d’affirmation de genre, et tu peux voir si cela correspond à ce que tu cherches.

 

Pour l’hormonothérapie, voici une liste assez complète mais non-exhaustive d’effets possibles tirée de la page de WikiTrans. Il est important de savoir que chaque personne réagit différemment, et donc que certains effets peuvent être plus ou moins prononcés, ou apparaître plus tôt ou plus tard.

 

Forme du corps

  • Redistribution des graisses pour obtenir des formes féminines (hanches, cuisses et fesses principalement)
  • Développement de la poitrine. 
  • Diminution de la masse musculaire, perte de force physique
  • Modification du visage liée au déplacement de graisses. Le visage s’arrondit, les pommettes et les lèvres gonflent. Ces changements sont en général très subtils et peuvent s’étaler sur plusieurs années
  • Légère réduction de la taille des mains et des pieds, ainsi qu’une légère diminution de la taille. Ces changements sont en général très légers, n’en espérez pas trop.

Pilosité

  • Réduction de la pilosité. Elle ne disparaît cependant pas totalement. En particulier pour le visage où des séances d’épilation laser ou électrique seront nécessaires.
  • Restauration limitée des cheveux en cas de début de calvitie.

Autres changements physiques

  • La peau devient moins grasse. Elle devient également plus fine et douce. Facilite l’apparition de bleus sur la peau.
  • Peut favoriser l’apparition de vergetures
  • Diminution de l’odeur corporelle.

Émotions et sensations

  • Modification des émotions, émotivité beaucoup plus développée, les pleurs deviennent plus fréquents
  • Modification de la chaleur corporelle, vous avez plus souvent froid aux extrémités (mains et pieds)

Sexe et sexualité

  • Diminution de la libido, en général juste temporaire le temps que le corps s’adapte aux œstrogènes.
  • Les érections deviennent plus difficiles à obtenir et à maintenir, disparition des érections spontanées.
  • Diminution de la taille des testicules et du pénis. Ce dernier peut en partie s’assombrir par endroit.
  • Potentielle stérilité. 

 

Pour t’informer sur l’accès à l’hormonothérapie, puisque tu habites au Québec, tu pourrais consulter le site transitionner.info.

 

Les chirurgies, quant à elles, visent principalement le remplacement du pénis par une vulve et l’augmentation de la poitrine en complémentarité avec l’hormonothérapie lorsqu’elle n’est pas suffisante. Quelques autres chirurgies, comme celles de la féminisation faciale, sont aussi disponibles bien que non couvertes par la RAMQ.

 

Sache également qu’il y a des moyens non-médicaux, complètement sécuritaires et réversibles pour affirmer et exprimer son identité de genre : la coupe et la couleur de cheveux, les produits d’hygiène et de skincare, le maquillage, les vêtements (les jupes et les robes, mais aussi les vêtements plus larges et flottants, à couleurs pastel et à motif par exemple), les accessoires (vernis à ongle, piercings, bijoux, etc.) Il y a aussi ce qu’on appelle gender gear ou articles d’affirmation de genre, cela peut être des soutien-gorges rembourrés ou des prothèses (en silicone ou tricotées) pour soutien-gorges, des sous-vêtements permettant de camoufler la forme de ses organes génitaux (gaffs) ou d’accentuer les hanches (pads). Il te serait donc peut-être possible d’atteindre en partie ou en totalité les résultats que tu aimerais sans passer par un·e professionnel·le de la santé.

 

Enfin, ce ne sont pas toutes les personnes trans, ni toutes les personnes transféminines, qui ont exactement les mêmes expériences, vécus et besoins. Il s’agit de choses qui peuvent grandement varier d’une personne à l’autre, même s’il peut y avoir certains points en commun. Si tu te sens confortable dans les espaces dédiés aux personnes transfémines, ou aux personnes trans et non-binaires, ou aux personnes LGBTQIA+, tu as fort probablement beaucoup en commun avec leurs participant·e·s et tu peux les rejoindre. Par exemple, est-ce que tu connais les activités sociales et les groupes pour personnes trans du JAG ou de Divergens, deux associations actives dans la région de la Montérégie. Il y a aussi plusieurs organismes trans, comme l’ATQ, l’ASTTeQ ou FEMTL, si tu peux te déplacer jusqu’à Montréal.

 

J’espère que mes quelques paragraphes te seront informatifs, mais surtout qu’ils te rassureront sur le fait que ta fluidité de genre n’est pas un obstacle ou un inconvénient. Il s’agit d’une partie importante et essentielle de qui tu es.

 

Tu peux toujours nous écrire s’il y a quoi que ce soit,

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutre


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment