Je ne sais pas si je suis bisexuelle et comment l’annoncer à ma famille…


Bonjour, je m’ appelle zoé et j’ai 14 ans bientôt 15.

Je ne sais pas si je suis bisexuelle et comment l’ annoncer a ma famille.

Jusqu’à présent je suis toujours sortie avec des garçons mails il y a des filles que je trouve belles et attirantes (pas sexuellement) et j’ai comme envie de les embrasser je sais pas si du coup je suis bisexuelle ou si je les trouve belles parce qu’ elles sont juste belles.

Quand j’y pense, je me verrais sans soucis avec une fille mais j’ aime aussi les garçons.

Je ne sais pas comment l’ annoncer a mes parents je pense pas qu’ ils vont s’ énerver mais je ne veux pas qu’ils pensent que je ne suis plus la même ou qu’ils me voient différemment. J’ai déjà essayé de voir leur point de vue en en parlant de la bisexualité avec a mère sans lui dire mais elle a répondue: “Je ne comprends pas , j’ai du mal a le concevoir” et je sais pas si c’est mauvais signe , je ne veux pas qui’ ils aient l’impression d’avoir une étrangère en face d’eux ni que ça empiète sur notre relation.

merci beaucoup.

Zoé

Bonjour Zoé,

 

Merci de nous avoir contacté pour nous parler de tes questionnements. À AlterHéros, nous sommes là pour te recevoir sans jugement et pour t’accompagner dans tes réflexions. De ce que je saisis de ta situation, tu te questionnes sur ton orientation sexuelle et tu te demandes si tu es bisexuelle. Tu es intéressée envers les filles et tu les trouves belles et attirantes, mais tu te sens également attirée par les garçons. De plus, tu envie d’en parler avec tes parents, mais tu as peur de leur réaction et tu ne veux pas que cette annonce impacte ta relation avec eux. Est-ce que j’ai bien compris?

 

Déjà, dans un premier temps, j’aimerais te dire que c’est tout à fait sain et normal de questionner notre sexualité durant l’adolescence (et durant tout le reste de notre vie)! Tu n’es pas obligée d’avoir tes réponses à tes questions immédiatement. Tu peux prendre le temps qu’il faut pour choisir les mots que tu as envie d’utiliser pour te définir. La bisexualité est une orientation qui pourrait être définie comme étant la capacité à ressentir de l’attirance sexuelle et/ou romantique envers des personnes de plusieurs genres. Ce n’est pas une catégorie fixe, il y a plusieurs façons de vivre notre bisexualité. Par exemple, tu peux être en relation avec un garçon (ou avoir eu des relations seulement avec des garçons), et te définir comme bisexuelle. Le fait que tu n’aies pas nécessairement eu de partenaire du même genre que toi ne t’empêche pas de ressentir des attirances (qu’elles soient physiques, sexuelles ou encore émotionnelles) pour une fille. Les attirances peuvent être changeantes et fluides, elles peuvent varier selon les contextes, les rencontres et les expériences de vie. Tu peux être davantage attirée par les filles à certains moments, et parfois plus attirée par les garçons dans d’autres circonstances. Tu peux être attirée romantiquement par les garçons et sexuellement par les filles (et vice versa). Les manières de vivre et de définir ta bisexualité peuvent être infinies. C’est ce qui est génial avec l’orientation sexuelle: c’est d’abord et avant tout une manière de t’auto-identifier et de mieux te connaître dans tes préférences, qu’elles soient d’ordre sexuelle ou romantique. Si jamais tu as envie d’explorer cette partie de ton identité, je t’invite à le faire, dans le respect de tes besoins et de tes limites.

 

Aussi, sache que le fait de dévoiler cette partie de toi-même n’est pas obligatoire. On parle souvent du coming out comme un passage obligé ou comme une étape à franchir dans l’exploration et l’affirmation de notre orientation sexuelle. Cependant, sache qu’en aucun cas, tu n’es obligée de partager cette information avec qui que ce soit tant que tu te ne sens pas prête. Il n’y a aucune pression à la faire, c’est à toi de choisir le moment opportun et les gens avec qui tu souhaites partager cette information. Étant moi-même bisexuelle, je te dirais que le plus facile pour moi a été d’en parler avec des ami.e.s autour de moi. Dans mon cas, j’ai trouvé ça très aidant d’en parler en premier à des gens avec qui j’étais certaine de ne pas être jugée et d’être bien accueillie. C’est elles et eux qui m’ont donné la confiance pour ensuite partager l’information avec ma famille. As-tu des ami.e.s ou des personnes en qui tu as confiance autour de toi? En as-tu déjà parlé avec quelqu’un.e de ton entourage? Il peut être aidant d’en parler avec une personne dont tu es proche, dans un premier temps. Je comprends tout à fait comment le fait de partager cette information avec tes parents peut être libérateur et peut être une manière de t’affirmer et d’être reconnue dans ce que tu es. Le seul prérequis est que tu te sentes prête à le faire, et si tu peux te sentir accompagnée dans tout ça, c’est encore mieux ! Qu’en penses-tu?

 

Maintenant, tu te demandes comment l’annoncer à tes parents. Tu mentionnes que tu as déjà parlé de la bisexualité de manière générale avec ta mère et qu’elle avait du mal à concevoir et à comprendre cette orientation. Déjà, je tiens à te féliciter. C’est déjà une petite graine de semer dans la tête de ta mère. C’est déjà un petit pas de plus vers la discussion que tu souhaites avoir avec elle. Bien sûr, il n’y a pas de recette sur mesure pour annoncer notre bisexualité à nos proches. Par contre, permets moi de t’orienter vers certaines pistes de réflexion en ce sens. Afin de favoriser la discussion, je te suggère d’en parler dans un endroit où tu te sens bien et en sécurité. Par exemple, tu peux choisir d’en parler lors d’un repas en famille, ou dans ta chambre, lors d’une marche, etc. Si tu préfères, tu peux même l’adresser par une lettre ou un courriel. Cette option peut permettre à tes parents de décompresser avant d’aborder le sujet en personne avec toi directement. De plus, aimerais-tu l’annoncer à tes deux parents en même temps, ou de manière séparée? C’est à toi de voir ce qui te convient le mieux et ce qui te rend le plus à l’aise dans la situation.

Je me permets de citer une partie d’une ancienne réponse que j’ai écrite pour t’aider à poursuivre ton cheminement. « Il se peut que ta famille te pose des questions, je te propose donc de te préparer mentalement pour savoir ce que tu as envie de partager. Je te partage certaines questions pertinentes que proposent Interligne quant à ton dévoilement :

  • Est-ce que tu es confortable avec ta bisexualité?

  • Pour quelles raisons souhaites-tu partager cette information à ta famille?

  • Est-ce que tu es généralement à l’aise pour parler de trucs personnels avec tes parents?

  • Est-ce que tu as des ami.e.s ou frère/soeur qui pourrait t’aider dans cette démarche?

  • Est-ce que tu as quelqu’un de ta famille ou un.e bon.ne ami.e chez qui tu pourrais te réfugier si la discussion avec tes parents tourne mal?

  • Comment est-ce que tu anticipes la réaction de tes parents? Est-ce que tu as déjà entendu certains commentaires de leur part à l’égard des personnes LGBTQ+? Est-ce que c’était des commentaires positifs, neutres ou négatifs? As-tu déjà partagé une nouvelle de l’actualité LGBTQ+ ou une information sur une vedette LGBTQ+ pour analyser la réaction de tes parents?

  • Est-ce que tu te sens confortable de répondre à leurs questions concernant la bisexualité et, le cas échéant, de défaire les fausses conceptions de leur part?»

Souviens-toi qu’il s’agit de ton processus, et que tu peux donc choisir le rythme et les informations que tu as envie de dévoiler. Qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire son coming out. Peu importe les mots et la façon que tu choisis pour te définir et faire ton dévoilement, sache que tu es légitime, et surtout que tu as toute une équipe de personnes queer derrière toi pour t’appuyer virtuellement dans cette démarche, ce n’est pas rien 😉 ! Si jamais la réaction de tes parents te déçoit, dis-toi que cela peut prendre un certain temps avant de bien recevoir ce type d’informations. Essaie de t’entourer de personnes qui te comprennent et qui t’accueillent dans tout ce que tu es.

Tu peux toujours te référer à ce site sur l’orientation sexuelle/amoureuse et l’identité de genre: C’est comme ça, ainsi qu’à d’autres questions qui pourraient t’intéresser:

Être bisexuel.le, est-ce parfois être attiré.e par un gars, parfois par une fille?
 Quelle est mon orientation sexuelle? Mes parents ne l’accepteront jamais

Et pour conclure, connais-tu l’association Voix arc-en-ciel? C’est un ligne d’écoute par et pour les personnes LGBTQ en Guadeloupe! Le projet est né en novembre dernier. Si tu as envie de prendre contact avec cette association, ça peut être génial de discuter avec d’autres personnes LGBTQ+ qui habitent également la Guadeloupe. 🙂

Et surtout, tu peux nous réécrire à tout moment si tu en ressens le besoin. D’ici là prends bien soin de toi.

 

Cat, intervenante pour AlterHéros et fière bisexuelle !


About Cat

Détentrice d'un baccalauréat en développement social, ses intérêts portent sur la (in)visibilité des personnes bisexuelles dans la sphère publique, sur le mouvement de défense des droits des personnes travailleuses du sexe et sur la représentation des sexualités marginalisées en contexte de ruralité.

Leave a comment