21 février 2024

Je ne sais même pas si je suis vraiment trans, bien que l'idée d'être une fille me dégoute pas mal...

Steff.e.s

Bonjour, c’est la deuxième fois que je vous écris (merci pour la réponse au passage) (ce que je dis est extremement brouillon)
C’est marrant, j’ai vraiment l’impression qu’être transgenre dépend d’un choix pour moi.
Si je le suis, c’est comme avoir un poids de toutes les « responsabilités » que ça implique, bien que celles-ci n’existent probablement même pas
À vrai dire je ne sais même pas si je suis vraiment trans, bien que l’idée d’être une fille me dégoute pas mal. Mais bon je sais que ça peut être bizarre mais j’ai vraiment l’impression de mentir quand je suis trans.
(ce que je dis est extremement brouillon)
Poisson
 

Salut Poisson!

Je m’excuse du délai ! Et je voulais profiter de ce moment pour te remercier de ta confiance à l’égard d’AlterHéros. Il faut parfois beaucoup de courage pour aborder des questions qui touchent notre identité et nos sentiments, je t’en félicite !

Choisir une étiquette qui colle bien à la personne qu’on est n’est pas toujours la chose la plus facile. J’ai envie de te dire que l’identité de genre et la sexualité sont deux concepts qui sont très fluides et qui évoluent avec notre personne tout au long de notre vie. J’ai envie de te dire que ce n’est pas un choix que l’on doit faire, et que si on le fait- ce n’est pas obligé d’être définitif. Donne-toi le droit d’explorer tes sentiments à cet égard, et fais-toi confiance. Ce que tu ressens est valide. Donne-toi le temps d’explorer les différentes identités. Ces mots-là sont seulement des outils pour t’aider à explorer ton identité et ta personne, rien n’est coulé dans le béton. Échange avec d’autres personnes de la communauté en ligne ou en personne, pose des questions. C’est complètement valide de se questionner, et de ne pas être certain.e de comment nous nous définissons. L’humain est en constante évolution. On passe notre vie à se questionner.

Pour ce qui est des dites responsabilités que tu mentionnes plus haut, j’ai envie de te dire qu’il n’y a pas qu’une seule bonne façon d’être trans. Lorsque tu t’identifies à cette identité, tu ne signes pas un contrat avec plusieurs clauses qui t’oblige à faire quoi que ce soit. Tu n’es pas obligé.e de faire ton coming out à personne, tu le fais seulement si tu es confortable de le faire et si tu te sens en sécurité. Par exemple, certaines personnes ne feront jamais leur coming out à leur famille.Tu n’es aucunement obligé.e d’entamer une transition médicale, et ou de changer ton prénom, la façon dont tu parles, tu marches, ou que tu t’habilles.

Mes petites recommandations :

  • Tu peux te donner le droit de te questionner, de t’informer sur les différentes identités, et d’échanger avec la communauté sur les différentes questions.
  • Il est possible de prendre qu’il faut. Il n’y a pas de décompte et de limite de temps. Ça t’appartient complètement.
  • Tu n’es pas obligé.e de te fusionner avec une seule identité ; tu as la possibilité d’expérimenter avec les différents mots et pronoms qui te font sentir bien. Questionne-toi à savoir comment tu te sens lorsque quelqu’un utilise certains pronoms pour ta personne.
  • Pourquoi pas explorer et s’informer sur les différents termes que tu peux utiliser pour parler de ton identité ?
  • Il y a des vidéos par et pour la communauté en ligne qui peuvent peut-être te guider en ce qui a trait aux responsabilités que ça implique, comme tu as mentionné plus haut.
  • Il y a également des vidéos qui parlent de la dysphorie de genre ; la dysphorie sociale, et la dysphorie corporelle. Je t’invite à les regarder à titre d’info personnelle.
  • Il y a des groupes sur Facebook de gens de la communauté qui échangent sur le sujet, peut-être voudrais-tu te joindre à la discussion ?
  • Rappelle-toi que tes émotions sont valides, et que tu as le droit d’explorer, et de changer d’idée.
  • Ce que les autres pensent et ou disent n’invalide pas ta personne et ou ta valeur.

 
Par ailleurs, si tu ressens le besoin de téléphoner à quelqu’un.e qui peut comprendre ta situation ou si tu ressens le besoin de rencontrer d’autres jeunes qui vivent possiblement une situation similaire à la tienne, tu peux prendre contact avec l’association française C’est Comme Ça. Ou bien contacter l’association trans la plus près de chez toi. Il s’agit d’une association de soutien pour les jeunes LGBTQ+ ou en questionnement. Ou bien le site internet Association d’entraide et d’action pour les personnes trans et intersexe. Tu peux aussi consulter les différentes questions dans notre site internet, notamment les questions au sujet de la Non-binarité et la fluidité de genre ou les questions concernant les identités de genre.
 
Poisson, je te remercie, encore une fois de ta confiance. N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin !
Et je te laisse le nom des groupes Facebook ainsi que les vidéos dont je te parlais plus haut :
 

Groupe Facebook : NB Francophone : Non-Binaire Queer Androgyne Genderfluid Agenre Xénogenre..

 
Vidéos: 

Deux de mes personnes préférées pour explorer les différents aspects de la communauté (tu peux activer les sous-titres francophones):

 
Lexique : https://www.queerparis.com/fr/lexique/
 

Tu es valide, tu en vaux la peine, et tu es aimé.e !

En espérant avoir répondu à ton questionnement, bonne route !

 
Steff.e.s, bénévole pour AlterHéros

Similaire