Je ne ressens pas vraiment de plaisir quand j’essaie de me masturber. Est-ce que c’est parce que je m’y prends mal?


Salut!

Je sais pas si je me masturbe mal, mais je ressens pas vraiment de plaisir quand j’essaie de me masturber, même si j’ai vraiment le goût!

Est-ce que ça pourrait être parce que j’utilise pas de lubrifiant? Ou juste parce que j’utilise pas la bonne technique?

Je précise que j’ai un vagin.

Merci!

Sam

Bonjour Sam!

Merci beaucoup de nous faire confiance en nous envoyant ta question! En tant que propriétaire d’une vulve, j’ai vécu les mêmes enjeux que toi à l’adolescence et je suis vraiment content de pouvoir partager mes conseils avec toi.
Donc, tu te demandes si c’est normal de ne pas éprouver de réel plaisir ou excitation lorsque tu te masturbes, même si tu en as bien envie. Tu te demandes si tu te masturbes mal ou bien si c’est parce que tu n’utilises pas de lubrifiant.
Je pense que la première chose à mentionner, c’est que l’organe principal de la sexualité, ce ne sont pas les organes génitaux, mais bien le cerveau. Je dis ça parce que parfois, les problèmes liés à la masturbation sont liés à ce qu’on a entre les oreilles plutôt qu’à ce qu’on a entre les jambes! Le premier conseil que j’aurais à te donner est donc de cultiver ton excitation lorsque tu ressens l’envie de te masturber. Si je pense à ma découverte de la masturbation, je commençais tout de suite à essayer de me toucher la vulve, le clitoris et le vagin dès que l’envie me prenait. Et c’était souvent inconfortable puisque je n’avais pas atteint un état d’excitation suffisant pour ressentir du plaisir en me touchant. Est-ce que ça correspond un peu à ce qui se passe quand tu essaies de te masturber?
Ce qui m’a aidé, c’est quand j’ai commencé à prendre un moment au début de ma séance de masturbation pour penser à ce qui m’excite, développer des scénarios dans ma tête, lire un passage particulièrement excitant d’un roman et de me toucher d’autres parties du corps tout en gardant mes petites culottes. Cette attente et cette accumulation d’excitation pourra t’aider à ressentir davantage de plaisir lorsque tu commenceras à te toucher. Tu peux te demander: qu’est-ce qui t’excite? Qu’est-ce qui te donne envie de te masturber? Comment peux-tu prendre cette envie naissante et la faire grandir? Y a-t-il des odeurs, des textures, des vêtements, des chansons qui te mettent en mode sexy?
Un autre problème que j’avais était de m’attaquer directement à mon clitoris ou mon vagin. Or, il vaut mieux commencer par de la stimulation indirecte! Les grandes lèvres, les petites lèvres, l’espace entre les deux types de lèvres sont trois exemples d’endroits à stimuler qui ne sont pas le clitoris ou le vagin! Connais-tu ta vulve? Si tu ne l’as jamais fait, je te conseille vraiment de prendre un miroir et de bien faire connaissance avec tes organes génitaux. En connaissant mieux leur cartographie, il te sera plus facile de stimuler des régions auxquelles tu accordes habituellement moins d’attention. Tu peux essayer de tapoter, tracer des courbes, presser, il y a plein de stimulations possibles! Comme une image vaut mille mots, je t’invite à consulter cette planche de la merveilleuse BD Oh Joy Sex Toys! Elle est en anglais, mais je crois que les illustrations parlent d’elles-mêmes. N’hésite pas à essayer de nouvelles choses, que ce soit avec tes doigts, un coussin ou un objet vibrant! Savais-tu qu’il est possible de trouver des vibrateurs dans certaines pharmacies ou magasins grande surface, à côté de préservatifs en vente libre? Si tu n’arrives pas à en trouver ou que ça te gênes, sache aussi que la vibration d’une brosse à dent électrique peut très bien faire l’affaire pour commencer à explorer de nouvelles sensations 😉
Ensuite, par rapport au lubrifiant, je te dirais que ce n’est pas absolument impératif d’en utiliser, mais que ça aide vraiment beaucoup à réveiller sa vulve et à avoir de meilleures sensations! Pour la masturbation, tu peux utiliser de l’huile d’olive ou de coco comme lubrifiant si tu n’es pas à l’aise d’aller en acheter! Les lubrifiants à base d’huile que l’on retrouve dans nos cuisines sont aussi souvent de meilleure qualité que le lubrifiant à base d’eau que l’on retrouve dans les pharmacies. Bien sûr c’est important de mentionner qu’il ne faut pas utiliser de lubrifiant à base d’huile avec des condoms, car ça a l’effet de les désintégrer, mais cela ne devrait pas causer problème pour des séances solo. Je te conseille donc fortement d’intégrer l’utilisation d’un lubrifiant dans tes pratiques de masturbation pour explorer différentes sensations. Pour explorer les différents types de lubrifiants, je te suggère cet article: https://clubsexu.com/ca-gliiiiiisse-moman-les-differents-types-de-lubrifiants/
Pour différentes perspectives et informations sur la masturbation, je te suggère les capsules informatives du site On sexplique: https://onsexpliqueca.com/tag/masturbation
Pour terminer, je veux te dire de ne pas te décourager! Ça peut être long avant de bien apprendre à connaître son corps, à trouver ce qui nous excite et aussi d’être capable d’atteindre l’orgasme. Mais chaque séance pourra t’amener à mieux comprendre comment te masturber pour avoir du plaisir et tu as bien du temps devant toi pour explorer toutes sortes de techniques.
J’espère que ma réponse t’aide! N’hésite surtout pas à nous recontacter si tu en ressens le besoin.
Bonne chance et bon courage!
Séré, intervenant pour AlterHéros

About Séré

Séré est un activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment