Je ne me comprends plus au niveau de mon genre et de ma sexualité…


Je ne sais pas qui je suis, je ne me comprends plus… au niveau de mon genre, ma sexualité

Je ne sais pas trop quoi dire, ou comment expliquer ce que je ressens, je suis totalement perdu…je me sens homme et femme mais à la fois rien du tout et au niveau sexualité, je ne ressens rien mais en même temps je ressens l’envie…je ne sais pas si cela est compréhensible et cela affecte mes relations en général.
Je ne sais pas quoi faire ou si je dois en parler à mon entourage et à vrai dire c’est la première fois que je m’exprime vraiment sur le sujet.

Flo

Salut Flo,

 

Merci de venir nous écrire! Exprimer ce que l’on ressent, ce que l’on pense et comment cela nous affecte peut être très aidant quand on ressent beaucoup de confusion. Je vais tenter de te donner quelques informations et quelques idées pour y voir plus clair. 🙂

 

Premièrement, je peux te proposer quelques mots qui sont parfois utilisés pour décrire ce que tu nommes. Certaines personnes ressentent plusieurs genres simultanément. Il existe différents termes pour différentes expériences (bigenre, polygenre, multigenre, pangenre), mais je tiens à te rassurer : tu peux très bien être un homme, une femme et ne pas avoir de genre en même temps. Pour d’autres personnes, le genre fluctue ou change selon le temps ou les contextes, de façon prévisible ou non, ce qu’on appelle genderfluid (fluide dans le genre). Les personnes agenres ne ressentent pas de genre, ou encore en ressentent son absence. Enfin, les personnes non-binaires quant à elleux ne sont pas uniquement, exclusivement ou entièrement homme ni femme. Iels peuvent être quelque part entre les deux, vaciller entre différentes options, ou être complètement ailleurs. Puisqu’il s’agit d’une définition plus large, les autres identités jusqu’ici peuvent être incluses dans la non-binarité. Est-ce que tu me suis jusqu’ici? Il s’agit d’un rapide survol, et tu n’as pas à savoir où tu te situes immédiatement, se découvrir prend du temps. Pour plus d’info, je te conseille de lire le texte Confusion courante sur les genres fluides et multiples du blogue La vie en Queer

 

Bien que cela ne soit pas absolument nécessaire, plusieurs personnes ressentent le besoin de masculiniser, de féminiser, ou d’androgyniser leur apparence afin d’être perçu.e.s par les autres tel.le.s qu’iels se sentent à l’intérieur. Cela peut être par son style esthétique, ses pronoms, son prénom et plusieurs autres aspects. Si ton genre à tendance à changer, plusieurs de ces éléments peuvent être réversibles ou temporaires.

 

Au niveau de la sexualité, il existe aussi de nombreuses possibilités. Les personnes asexuel.le.s ne ressentent pas d’attirance sexuelle/physique pour d’autres personnes. Iels peuvent désirer des relations romantiques ou non. Il existe également la grey-sexualité, le fait de ressentir une attirance plus faible et dans certains contextes, et la demi-sexualité, le fait de ne pouvoir ressentir une attirance qu’après avoir développé un fort lien émotionnel avec une personne. Voici quelques vidéos si tu aimerais mieux comprendre :

Note aussi qu’il est normal que le désir et la libido soient parfois plus hauts et parfois plus bas selon le contexte, par exemple lorsque l’on vit des périodes de stress.

 

La découverte et la compréhension de son ou ses genre.s et de sa sexualité demandent beaucoup de réflexion et de patience. Il s’agit d’un processus qui est surtout anxiogène au début alors que c’est encore nouveau. Arriver à mettre un ou des mots sur notre ressenti peut aider.

 

À savoir si tu dois en parler à ton entourage, ce n’est pas une obligation. Tu n’as pas à le dire à tout le monde ni à le dire de la même façon. Mais si tu crois que partager cette information pourrait te soulager ou te faire sentir plus confortable, vas-y.  C’est correct aussi de ne pas attendre d’avoir une réponse finale pour leur en parler, tu peux expliquer que tu es encore en questionnement et que cela peut changer à l’avenir.

 

Je t’offre quelques pistes, mais je n’ai pas la science infuse non plus. Je peux simplement t’inviter à continuer d’explorer, de te questionner, de t’informer et de ressentir.

 

On est toujours là si tu veux en parler davantage avec nous!

 

Bonne introspection,

Maxime, intervenant.e pour AlterHéros
Iel/they/them, accords neutres


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment